Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | The Council Épisode 1 – Xbox One – Un rendez-vous avec l’Histoire
The Council

Test | The Council Épisode 1 – Xbox One – Un rendez-vous avec l’Histoire

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

 

Le genre aventure narrative dans le jeu vidéo peut être très casse gueule. Beaucoup s’y sont plantés mais le studio Big Bad Wolf avait bien décidé de ne pas en faire partie et The Council Épisode 1 – The Mad Ones est une vraie bonne surprise.

Une après-midi avec The Council sur Xbox One

J’avais découvert le jeu un peu par hasard au détour d’une bande annonce et le moins que l’on puisse dire c’est que The Council m’a de suite donné envie d’y plonger et de voir ce que renfermait cet environnement mystérieux. J’ignore si c’est sa base narrative semi historique ou son côté aventure/découverte mais toujours est-il que j’étais impatient. Le jeu ne s’annonçait pas comme les autres, avec une nouvelle manière d’influer sur le jeu (dont je reparlerai plus tard).

Saurez-vous résoudre le mystère ?

Entre dans l’Histoire !

Le scénario est très simple. Vous incarnez Louis de Richet, membre d’une société secrète appelée l’ordre doré. Vous êtes invité par Lord Mortimer, un riche et influent noble anglais, à venir sur son île afin de l’aider à retrouver votre mère, Sarah de Richet, qui a disparu sur cette île. Une fois arrivé sur l’ile, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas seul. Lord Mortimer a convié des invités très prestigieux et influents comme George Washington, président des États-Unis ou Napoléon Bonaparte. Entre réalité et fiction, on vogue sur un doux sentiment de faire partie de l’Histoire et de pouvoir en découvrir plus sur le monde. Où est donc passée votre mère et pourquoi tous ces invités ont été conviés en même temps que vous ?

Vous incarnez Louis de Richet et vous devrez retrouver votre mère

Votre but sera donc de suivre l’histoire, de discuter avec tous les autres invités et de découvrir les lieux à la recherche d’indices pouvant vous aider à retrouver votre mère et les raisons de sa présence sur l’ile. J’ignore si c’est le charisme de Louis de Richet mais j’avais parfois le sentiment de me retrouver dans un bon vieux point&click comme les Chevaliers de Baphomet. Ce soin pour le scénario mais surtout pour les dialogues ; fins, instructifs et pleins d’humour à la fois.

Les conséquences tu assumeras

Qui dit aventure narrative dit jeu dont vous êtes fort spectateur par moment et mis à part les phases d’exploration de la maison afin d’examiner les pièces et les objets qui s’y trouvent, l’essentiel de vos recherches dans ce premier épisode se fera via les dialogues. Cependant, les deux grandes nouveautés et surtout la force de The Council, c’est la nécessité de faire des choix réellement irréversibles et la manière d’aborder les dialogues.

Faire des choix et surtout, en assumer les conséquences irréversibles

Pour le premier, vous aurez par moment certains choix à faire comme par exemple rester avec Georges Washington pour en apprendre plus sur lui ou suivre Sir Holm pour en savoir plus sur Lord Mortimer. Quel que soit votre choix, vous ne reviendrez jamais sur le reste et ne bénéficierez donc jamais des connaissances qu’aurait pu vous apporter l’autre rencontre. Vous la sentez la rejouabilité ?

Concernant la façon d’aborder les dialogues, celle-ci se base sur un système d’influence. Lors de vos dialogues, vous aurez la possibilité d’influencer vos interlocuteurs en vous livrant à des joutes verbales. Ceci afin de les manipuler, manœuvrer ou orienter leurs décisions. Ce système est une vraie nouveauté car il se base sur votre profil choisi au début du jeu (politique, détective…) et sur les capacités que vous aurez décidé d’améliorer chez votre personnage au fil du jeu et de votre progression.

Le profil de votre personnage influencera l’entièreté du jeu et des dialogues

Vous pourrez donc plus facilement convaincre quelqu’un de vous dire quelque chose grâce à vos capacités psychologiques ou alors remarquer des éléments chez votre interlocuteur grâce à votre érudition et connaissance de certaines choses que mentionnent l’autre personne. On a donc un réel impact sur le jeu et on a hâte de voir ce qu’il en est dans les prochains épisodes.

Bien foutues, les joutes verbales seront la clef pour en savoir plus

Niveau bande son, les dialogues (en anglais) sont vraiment bons, les différents accents étant vraiment bien représentés entre l’anglais propre de Sir Holm, l’américain de Georges Washington ou le franglais de Napoléon. Les sous-titres sont bien transcrits même si on note des petites fautes ici et là mais ça reste très minime.

The Council – Un jeu parfait ?

Non je vous rassure, The Council n’est pas un jeu parfait, loin s’en faut. Cependant, les nouveautés qu’il amène en font une vraie bouffée de fraîcheur. Bien qu’une grande partie de vos interventions se fera lors des dialogues, l’aspect point&click du jeu aurait mérité un peu plus de précision. Les gestes ne sont pas toujours précis et on peste parfois pour cliquer sur un objet à examiner.

Bien détaillé mais manque un peu de finesse dans l’ensemble

Graphiquement, les équipes de Big Bad Wolf ont fait un travail remarquable au niveau du détail. Les décors sont hyper fidèles à ce qu’on imagine de l’époque, on a de très beaux jeux de lumière et les personnages sont bien dessinés. Même si ceux-ci sont un peu raides dans leurs expressions, ils ont tous une vraie personnalité artistique. L’ensemble est joli mais manque un peu de finesse quand même. De plus, on observe trop souvent des ralentissements au niveau du framerate, vraiment dommage et j’espère que c’est simplement car je testais sur XBOX ONE normale.

Enfin, je regrette un peu le fait d’avoir découpé le jeu en 5 épisodes. Le premier est très agréable mais relativement court et j’aurais vraiment aimé en savoir plus. J’ignore combien de temps il faudra attendre avant de tout pouvoir jouer mais espérons que les joueurs ne le perdent pas de vue dans l’intervalle.

J'ai aimé

  • L'univers artistique
  • Une vraie bonne aventure narrative
  • Le système d'influence
  • Aucun retour en arrière
  • L'envie d'y retourner pour voir ce que je n'ai pas fait

Je n'ai pas aimé

  • Les baisses de framerate
  • Le découpage en épisode
  • Très court
  • Pas sublime

Résumé des scores

Graphismes
Jouabilité
Scénario/Écriture
Originalité

Vivement la suite

Le premier épisode de The Council nous donne envie d'y retourner grâce à son originalité dans la gestion des dialogues et son scénario

Revue de presse

 –/20

Gamekult

 –/20

Gamergen

 15/20

JV.com

 14/20

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

Sans être parfait, The Council apporte un vrai vent de fraîcheur sur le type aventure narrative. Bien sûr il faut aimer le concept à la base et aimer enquêter, dialoguer, comprendre la psychologie et analyser chaque objet ou presque. Avec son système d’influence et les différentes capacités à attribuer au personnage, votre impact sur l’histoire sera réel et croyez-moi, vous aurez envie de connaitre la suite. Bien qu’adhérant de moins en moins au système de jeux en épisodes, vivement le deuxième pour poursuivre l’aventure et aider Louis de Richet à retrouver sa mère.

Plus d’infos sur le site officiel de The Council.

A très bientôt sur Sitegeek

Arnaud Godet

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

L’Histoire


The Council: Complete Season | Xbox One - Code jeu à télécharger
Développeurs Focus Home Interactive
Editeur Focus Home Interactive 
Date de sortie 13 March 2018
Prix 29,99

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

NBA Live 19

Test | NBA Live 19 – PS4 – Du bon basket sans identité

Test | NBA Live 19 doit s'affirmer en jeu arcade à part entière, afin d'avoir une identité propre car il prouve cette année qu'il en a sous le capot.

Test | The Gardens Between – PS4 – Un puzzle-game d’une riche simplicité

The Gardens Between se paie tout le charme du jeu qui a été choyé par une bande de développeurs inconnus et qui serait parfait s'il n'était pas si court.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.