Accueil > Le geek et les jeux vidéo > The Walking Dead : un bol d’air inesperé

The Walking Dead : un bol d’air inesperé

Previously in Walking Dead…

Si ce type de pitch introductif ne vous dit rien, vous ne connaissez probablement les séries US qu’au travers  des épisodes proposés par nos bonnes vieilles chaines tv francophiles. Saviez-vous qu’il existe autre chose que  « Les Experts Miami, Las Vegas et autre New York machin chouette » ? Outre Atlantique, les zombies font davantage recette que les  policiers smarts, roux et à la plastique parfaite, de nos séries mal doublées. The Walking Dead réunit  chaque semaine un peu plus de  l’équivalent de la population belge devant la lucarne américaine, et sur une chaine payante de surcroit.   Au vu de ce succès planétaire, l’idée d’en faire un jeu n’a rien de surprenant. Alors que tout le monde s’attend à un FPS ou un énième jeu d’action en  « Survival Horror »,   Telltales, à qui l’on doit déjà les adaptations peu inspirées  de « Back to the futur » et « Jurassic Park »,  a  le culot de nous proposer un récit interactif sous forme d’un point&click moderne, en cell shading. Choix étrange qui s’avère payant : j’ai beaucoup apprécié cette aventure divisée en cinq épisodes et je m’en vais vous narrer mes plaisirs…

Synopsys : Je spoil le début  mais rien que ça.

Vous incarnez Lee Everett, un repris de justice, condamné pour avoir perpétré  le meurtre d’un sénateur, amant de sa femme. Pendant son transfert vers le centre d’incarcération,  un individu étrange se jette sous les roues du véhicule. Le policier  au volant perd le contrôle et le choc violent envoie le fourgon  dans le décor.  Lee perd connaissance… Il émergera de nombreuses heures plus tard, affaibli et blessé à la jambe. Dehors, il découvre le policier mort… enfin presque… en s’approchant, celui-ci se réveille et l’attaque tel un monstre assoiffé de sang.  Après l’avoir neutralisé, Lee part à la recherche d’assistance afin de se soigner et découvre, avec stupeur, le chaos qui règne dans les rues : véhicules accidentés, cadavres, morts-vivants, bref une  situation post-apocalyptique des plus  critique.  Pas de doute, nous sommes bien dans « The Walking Dead ».  Lee fera  de nombreuses rencontres durant son périple mais je préfère vous laisser découvrir cela par vous-même. :-)  Pour notre plus grand plaisir, le scénario diffère des comics /séries et le jeu  propose une aventure à l’ambiance similaire,  qui semble se dérouler en parallèle des opus télévisés.  Ce récit  passionnant dont « vous êtes le héros » ne s’essouffle pas et tout comme dans la série, les personnages charismatiques et la tension haletante vous  pousseront à dévorer l’intégralité des épisodes proposés sans prendre de pause.

Game Play : Point and click Next-gen

Le « point and click » existe depuis  que l’on joue sur PC et ce style de gameplay limité  m’avait laissé pantois et tout indiquait que ce style de jeu ne suffisait plus à nous amuser en 2012… Walking Dead vient de me prouver le contraire, en proposant une version reliftée et plus dynamique d’un soft du genre. La recette est simple : prenez le gameplay classique des point and click, ajoutez-y quelques QTE bien placés, des scènes où il faudra viser grossièrement avec une arme, un timing exigeant au doux parfum de « Dragon’s Lair » et un scénario en béton afin d’obtenir un ensemble succulent où l’on enchaine phase d’action, puzzle, réflexion, sans temps mort et sans jamais s’ennuyer. Le personnage  devra opérer de nombreux choix difficiles et n’aura bien souvent que quelques secondes pour se décider. Cette pression scénaristique mélangée aux autres éléments cités ci-dessus stimuleront en permanence votre adrénaline.  Bad Ass ou bienfaiteur ? Vous choisirez votre façon de jouer mais vous en assumerez les conséquences !

Technique : Wondercomics

La bande dessinée vivante,  aux traits fins et raffinés, flatte l’écran grâce à la technologie « Cell Shading ». Le look singulier et les décors somptueux rappellent sans surprise l’univers créé par Tony Moore dans les comics homonymes. Les personnages jouissent d’animations resplendissantes et d’expressions des plus réalistes. Le jeune black, héros du jeu,  se paie le luxe d’être plus charismatique que le rôle principal au chapeau de cowboy ridicule de la série tv. Si l’éditeur indique qu’un pc modeste peut le faire tourner, je tiens à vous mettre en garde car j’ai senti mon ordinateur tourner à plein régime tandis que j’y jouais. La bande son est sympa. Le contraste  parfois dérangeant entre le son et l’image contribuera à vous plonger dans l’ambiance malsaine de cet univers déjanté.

Inspirations et influences : L’héritage d’Heavy Rain

Ce jeu, en plus d’emprunter les bases des grands point&click, me fait penser à un autre titre plus récent :  « Heavy Rain » de Quantic Dream, sorti exclusivement sur PlayStation 3. Comme lui, il propose un récit interactif parsemé de scènes d’action rythmées, où vos choix mèneront vers différentes issues.  Au  niveau de l’histoire,  il s’inspire directement des comics. Vous retrouverez quelques personnages bien connus mais dans un contexte différent. L’idée est bonne car ça stimule les fans sans leur proposer de rejouer une histoire dont ils connaissent déjà toutes les subtilités.

La conclusion SUBJECTIVE de Gwen

Wow, ce jeu est génial ! Si vous aimez la série, les comics, vous ne pouvez vous passer de cette aventure du même acabit ! Si vous n’aimez pas … vous avez mauvais gout :-) C’est beau, c’est frais, c’est excitant, ce jeu est tout bonnement excellent ! On dévore l’aventure sans voir le temps passer, en survolant les 5 épisodes. Il réussit parfaitement le pari ardu  de redorer le blason du style « Point and click ».  L’aventure proposée m’a procuré autant de plaisir que celle de  Nathan Drake dans Uncharted, sans s’encombrer de son plus gros défaut : les phases de gunshot longues, ennuyeuses et juste là pour allonger artificiellement la durée de vie du titre. Ici, le seul gros défaut est l’usage exclusif de l’anglais … mais fort heureusement, sur pc, on peut compter sur la communauté pour fournir des sous-titres de qualité. Un tout grand merci à la « TWD TRAD Team » pour son boulot magnifique ( http://www.fwtt.fr.nf )

 VIDEO :

Conclusion sur The Walking Dead

 Je ne suis pas adepte des scores parfaits mais je ne trouve aucun reproche à formuler à ce titre fabuleux qui vient de me mettre une claque dans un genre que j’attendais le moins. Chapeau bas et j’espère que d’autres éditeurs vont en prendre de la graine. Merci à Fred de PxlBBQ de m’avoir un peu forcé la main pour découvrir ce titre.

A très bientôt sur Sitegeek

Gwen

A propos Gwen

Passionné de nouvelles technologies | J'aime les jeux vidéo, les séries US, les zombies, les chat, les boulettes et surtout le risotto à la truffe.

Voir aussi

V-rally 4

Test | V-Rally 4 – PS4 – Un dérapage pas tout à fait contrôlé

Test | V-Rally 4 - PS4 – Le retour d'une légende, offrant d'agréables moments mais qui peinera pour concurrencer Forza et autre Dirt

NBA Live 19

Test | NBA Live 19 – PS4 – Du bon basket sans identité

Test | NBA Live 19 doit s'affirmer en jeu arcade à part entière, afin d'avoir une identité propre car il prouve cette année qu'il en a sous le capot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.