2021 est décidément l’année de Mars pour la conquête spatiale avec la concrétisation de nombreux projets.

Tianwen-1 pour CNSA, l’agence spatiale chinoise, Perseverance pour la NASA, Hope pour les Émirats arabes unis, sans compter les essais de la nouvelle fusée géante de Space X : la course vers la planète Mars est bel et bien lancée en ce début d’année 2021. Ce mois de février devrait être faste avec l’arrivée des trois projets en orbite ou sur le sol martien.

Mars conquête spatiale avis projets

La conquête spatiale de Mars sera intensive en février

Trois missions vont se concrétiser en l’espace de 10 jours

Dans l’ordre d’arrivée, Hope se prépare à entrer en orbite autour de Mars le 9 février. Le vaisseau spatial déclenchera ses propulseurs principaux pendant 27 minutes pour le ralentir suffisamment afin que la gravité de la planète rouge le capture dans son orbite.

Cette manœuvre est l’une des phases les plus critiques de la mission après son lancement en juillet l’année dernière. Un échec pourrait empêcher le vaisseau spatial d’entrer en orbite ou même le faire entrer en collision directement avec la planète, comme cela s’est produit avec le Mars Climate Orbiter de la NASA en 1999.

La sonde spatiale Tianwen-1 devrait arriver dans la foulée aux alentours du 10 février. Vendredi dernier, le vaisseau spatial chinois a pris sa première photo de Mars alors que la mission a déjà entamé son approche finale. L’engin de cinq tonnes brûlera ses moteurs pour ralentir suffisamment et être capturé par l’attraction gravitationnelle de Mars.

La mission ne s’arrête pas là, puisqu’après son entrée en orbite, Tianwen-1 commencera la préparation pour une tentative d’atterrissage d’un rover embarqué de près de 200 kg. L’orbiteur commencera par déterminer le site idéal dans l’énorme bassin Utopia Planitia, pour un atterrissage prévu vers le mois de mai.

Lire aussi :
Une première sonde sur Mars pour la Chine ?

De son côté, Perseverance devrait fermer la marche avec une arrivée prévue le 18 février. Cette nouvelle mission martienne de la NASA à la particularité de tenter un atterrissage direct et inédit sans passer par la case orbite. Un programme de quelque 2,5 milliards de dollars qui va se jouer en l’espace de quelques minutes seulement. Autant dire que cette opération périlleuse va être scrutée de près.