Accueil > Technologeek > Gunnar Optiks – Parce qu’on a que 2 yeux et ils sont fragiles

Gunnar Optiks – Parce qu’on a que 2 yeux et ils sont fragiles

Phénomène de mode ou vraie tendance, de plus en plus de fabricants nous proposent des lunettes non correctrices afin de protéger nos yeux des nuisances des écrans et autres lumières. Nous avons testé celles de Gunnar, reconnu à travers le monde entier et on vous donne notre avis dans les lignes qui suivent.

Gunnar_Logo

Si comme moi vous faites un métier de bureau et aimez les technologies, vous faites énormément subir à vos yeux. On commence par regarder son smartphone le matin au réveil, on reste sur un laptop 10 à 12 heures durant. Quand on rentre, on prend la tablette ou on regarde nos séries ou films préférés sur la télé. Autant dire que nous ne reposons presque plus nos mirettes de tous ces effets néfastes à long terme. Afin de réduire les nuisances, de plus en plus de fabricants créent des lunettes pour protéger les yeux. C’est donc la que se positionne Gunnar Optiks avec sa gamme gaming et bureautique.

Gunnar Optiks
La gamme bureautique, plus sobre dans son look. Nous avons testé les Intercept Onyx

Pour la petite histoire, Gunnar Optiks a été la première entreprise à créer et breveter sa technologie de lunettes pour écrans, dès 2007. Sachant que 90% des français utilisent au moins un dispositif numérique tous les jours et que 60% l’utilisent pendant plus de 5 heures par jour, la fatigue visuelle est une réalité. Gunnar Optiks se propose non seulement d’aider à protéger vos yeux mais aussi à réduire la fatigue visuelle engendré par l’exposition trop longue.

 Gunnar Optiks – Une technologie brevetée

Le concept des lunettes Gunnar Optiks s’articule autour de 4 points majeurs. Premièrement, la teinte ambrée des verres, qui permet de filtrer jusqu’à 65% de la lumière bleue (contre 10 à 30% pour la concurrence) et d’améliorer le contraste. La lumière pénétrant plus profondément l’œil, elle risque d’endommager la rétine à long terme. Deuxièmement, les verres galbés qui permettent de limiter la pénétration d’air et donc de diminuer la sécheresse de l’œil. Troisièmement, l’addition de 0.25 de dioptrie pour donner un effet zoom afin de reposer un peu plus la vue lorsqu’on regarde les écrans de près. Enfin, le traitement antireflets et anti-rayures des verres.

Comme je le disais, les montures Gunnar existent en version bureautique ou gaming. Les verres restent les mêmes, seules les montures changent. Celles bureautique sont un peu plus classiques là ou celles gaming sont plus fines et plus légères.

L'une des versions gaming, au look plus fin et funky
L’une des versions gaming, au look plus fin et funky

 L’avis de la rédaction sur l’expérience Gunnar :

Les montures Gunnar sont vraiment uniques en leur genre avec une technologie brevetée et meilleure que la concurrence. Et pourtant, personnellement, je suis mitigé sur l’usage concret de la monture et ce pour plusieurs raisons que je vais m’empresser de vous partager.

Tout d’abord, du côté positif, il est clair que la lumière bleue n’est pas bonne pour les yeux. Même sans en ressentir le besoin spontanément, on se rend vite compte que disposer des verres ambrés  est un vrai plus pour l’avenir de nos yeux.

Ce que je comprends moins par contre, c’est l’ajout d’une dioptrie de 0.25 car je n’en ai pas vraiment trouvé d’intérêt. Je n’irais pas jusqu’à dire que cela m’a dérangé mais je ne trouvais pas ça, ni super confortable, ni spécialement utile. Et pourtant, je travaille jusqu’à 12 heures par jour sur un petit écran de laptop. Peut-être que certains y trouveront un plus grand avantage en fonction de la qualité de l’écran et de la distance. A voir donc !

Pour ce qui est des traitements anti-rayures et reflets ainsi que les verres galbés, ce n’est pas mal. Cela rend la monture confortable et moins facile à endommager donc plus résistante. On aurait peut-être aimé un style un peu plus discret cependant mais tout cela est subjectif.

 Conclusion

J’avoue que même si je comprends l’intérêt, j’ai eu du mal à complètement adopter ces lunettes. Surement parce que je n’ai pas l’habitude d’en porter mais également parce que je n’ai pas perçu immédiatement la différence, si ce n’est pour le meilleur contraste. Avoir un bon écran me semble bien plus pertinent que de tenter de corriger les défauts de ce dernier à l’aide des lunettes qui en amènent d’autres (confort, impact sur la colorimétrie, zoom, …). Si le concept est contestable, les lunettes quant à elles sont de qualité et confortables.

Pour un prix variant de 69 à 99 euros, ce n’est pas un énorme budget pour ceux qui souhaitent tenter l’expérience et protéger leurs yeux. Je pense que je dois comparer sur le long terme afin de me faire une idée plus précise sur la réduction de la fatigue.

Gunnar Intercept Onyx Lunettes anti-fatigue visuelle Noir
Prix: EUR 59,90
Économisez: EUR 15,00 (20 %)
12 neufs à partir de EUR 59,900 d'occasion

N’hésitez pas á visiter le site de Gunnar pour plus d’informations.

A bientôt sur Sitegeek.

Arnaud

Note Globale

Technologie
Fabrication
Design

A voir

Des lunettes pour filtrer la lumière bleue qui ne nous ont pas entièrement convaincus

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Test | BenQ TK800 – Votre télé 65″ vous paraîtra bien petite

Test | BenQ TK800 - Sans pouvoir afficher en extérieur le TK800 permet de profiter des événements sportifs avec pas mal de lumière ambiante

Peut-on espionner un téléphone portable à distance sans installer de logiciel ?

Dans une relation amoureuse, il n’y a rien de pire que de s’engager et de …

5 commentaires

  1. J’ai acheté des gunnars il y 2ans, étant développeur j’etais sur l’ordinateur toute la journée et je souffrais de fatigues oculaire très récurrentes (paupières qui sautent, etc…..)
    Au début on me disait que c’etait un manque de magnésium, ou autre mais malgré les compléments cela ne changeait rien.

    Depuis que je les ai, je les mets systematiquement dès que je reste sur un ecran blanc longtemps avec un éclairage néon blanc qui m’agresse les yeux
    (j’essaye au maximum d’avoir des environnements de travails noirs, mais certains logiciels ne le permettent pas).
    Je n’ai plus aucun sautillement de paupière, et dès que je commence a sentir une fatigue, je fais attention a les mettre un peu plus souvent.

    Je n’avais pas remarqué la dioptrie mais en effet elle est présente. Mais c’est clairement le filtre lumière bleue qui m’apporte le plus de confort

  2. Moi pour ce que j’ai testé, je n’ai rien vu de concluant. Le zoom me dérange et je ne me suis pas vraiment habitué à l’impact sur la colorimétrie de l’écran… Je trouve dommage d’acheter un bon écran, avec des couleurs fidèles, pour au final altérer tout cela avec ce type de lunette. Même si je comprends la démarche, et que j’ai pu vérifier son fondement, je pense que c’est un vraiment un objet à analyser à titre personnel.

  3. J’ai pas testé les gunnar, mais j’ai mes lunettes de vue traitées “lumière bleue”, et je sens nettement la différence au niveau fatigue occulaire. Après, c’est clair que ce n’est pas pour tout le monde. Graphistes et autres ne pourraont pas en profiter de par la teinte des verres. Mais perso, j’adhère à fond.

    • Merci beaucoup pour ce retour, c’est en effet le genre de feedback dont on a besoin car je pense que c’est en effet sur le moyen/long terme qu’on le ressent le plus. A bientôt sur Sitegeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.