Alors qu’on en parle à toutes les sauces depuis les années 2000, l’Intelligence artificielle est maintenant ancrée dans notre quotidien. À travers cet article, nous allons revenir sur les usages pratiques améliorant notre vie de tous les jours

C’est quoi une intelligence artificielle ?

Selon Wikipedia : L’intelligence artificielle regroupe l’ensemble des théories et techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence. Cela implique qu’elles puissent emmagasiner de grandes quantités de données (Big Data), les raisonner avec une grosse puissance de calcul (Deep Learning) et se corriger elles-mêmes en apprenant de ses erreurs. Pour aller plus loin vous pouvez consulter l’article très complet : Microsoft Expériences teste l’intelligence artificielle

Intelligence Artificielle - Big data et deep learning

Intelligence Artificielle – Big data et deep learning

Comment créer une intelligence artificielle ?

Pour créer une intelligence artificielle il faut en premier lieu définir ce qu’elle doit faire : le cas d’usage.

Prenons comme exemple une intelligence artificielle capable de jouer aux échecs : on ne va pas créer une unité intelligence au sens propre, mais bien un algorithme de raisonnement spécifique associé à une grosse banque de données reprenant l’ensemble des mouvements possibles tout au long d’une partie.

En 1994 dans la série code Lisa, deux geeks créés une créature intelligente avec leur ordinateur

En 1994 dans la série code Lisa, deux geeks créent une créature intelligente avec leur ordinateur

Pour les échecs, cela permet qu’à chaque prise de décision le système envisage tous les cas de figure pour choisir la meilleure option. Si en 1997 l’ordinateur Deep Blue d’IBM battait de justesse le champion du monde Garry Kasparov, aujourd’hui l’humain n’a plus la moindre chance car la capacité d’analyse est devenue complètement dingue. L’algorithme Stockfish est capable d’analyser 70 millions de positions à la seconde.

Lire aussi :
SCISHION V88 Pro - Une Box TV tous formats pour un prix mini

Google a même réussi à créer une intelligence artificielle qui a appris elle-même les échecs en seulement 4 h et atteindre le niveau master.

Quels sont les usages les plus courants ?

Dans la vie de tous les jours, l’intelligence artificielle est utilisée massivement par l’industrie. Le but étant d’automatiser tout ce qui peut l’être et d’assister l’humain dans ses prises de décisions ou l’analyse de données. Il y a une quantité infinie d’usages possibles, mais voici les cas les plus courants :

Vision par ordinateur

Cela regroupe tous les dispositifs capables d’acquérir une image, de l’analyser et d’en tirer des conclusions grâce à une banque de données. C’est, par exemple, utilisé par le RER de Paris pour réguler le trafic à l’aide d’images en temps réel. La société Vinci l’utilise pour l’optimisation des feux de circulation. On la retrouve également dans le secteur médical pour la détection de tumeurs sur base d’images.

Pour tous ces cas de figure, les systèmes IA sont bien plus efficaces que les humains.

L'IA est aujourd'hui plus fiable que les docteurs pour diagnostiquer une tumeur

L’IA est aujourd’hui plus fiable que les docteurs pour diagnostiquer une tumeur

Reconnaissance vocale

Si vous avez un assistant Google ou Alexa vous utilisez déjà un système d’intelligence artificielle : la reconnaissance vocale permet de transcrire vos commandes vocales en actions. Via une banque d’empreintes vocales gigantesque enrichie en permanence, le système est capable de comprendre de manière précise ce que vous lui demandez : la météo, une recette, allumer les lumières…

Ce dispositif est également utilisé par l’industrie pour la transcription automatique et permet de faire gagner un temps précieux dans bons nombres de secteurs.

Lire aussi :
Airborne Night Drone - Testé, cassé, approuvé

Dans une récente démonstration, Google Assistant va jusqu’à prendre rendez-vous chez le coiffeur pour vous.

Système expert

Un système expert est capable de reproduire les mécanismes cognitifs d’un expert dans un domaine particulier. Par exemple, dans le contexte de la justice, le système peut prendre une décision de justice en se basant sur l’ensemble des cas similaires traités auparavant. Idem pour un service d’indemnisation à l’assurance : les systèmes sont capables d’analyser les dossiers et prendre des décisions avec une faible marge d’erreur.

Cela permet de gagner un temps considérable dans le traitement des dossiers.

La justice de demain passera par un algorithme

La justice de demain passera par un algorithme

Conclusions sur l’intelligence artificielle

Si l’intelligence artificielle nous aide au quotidien, ce n’est pas demain la veille que les robots deviendront autonomes. Les systèmes développés sont toujours limités au contexte défini et encadré par l’homme… La dénomination ‘intelligence artificielle’ est utilisée à tort et à travers comme buzzword marketing alors qu’elle ne décrit généralement qu’une suite de processus d’automatisation complexes.

Elle permet des choses fabuleuses et je suis vraiment curieux de voir comment cela va encore évoluer dans les prochaines années.

Vous, qu’est-ce que vous pensez de l’intelligence artificielle ? Passionnant ou effrayant ?

À très bientôt sur Sitegeek.

Gwen