Vous en avez marre des embouteillages ? Vous rêvez d’aller travailler à vélo sans transpirer ? Ne cherchez plus, le ebike iweech est fait pour vous. Taillé pour la ville, ce vélo “made in Marseille” sera votre allié au quotidien.

Pourquoi opter pour un ebike ?

La grande particularité des ebikes est de ne pas avoir de vitesse. C’est le cas du vélo iweech qui est équipé d’un Raspberry et d’une connexion 4G. Grâce à ça, le vélo connait toujours sa position exacte et ce dernier peut envoyer la puissance nécessaire au moteur en fonction de la topographie du terrain. Concrètement, cela veut dire qu’on ne retrouve qu’un simple bouton sur le iweech et c’est tout. C’est vraiment génial car une fois en selle, on a plus à se soucier de rien et on peut se concentrer sur l’essentiel : la sécurité. À noter que si on veut accélérer un peu, il suffit d’exercer une pression plus grande sur les pédales. C’est très simple et très intuitif et à peine assis sur le iweech, l’effet Wow est garanti.

Le bouton d'allumage du iweech

Le iweech ne possède qu’un seul bouton

La jauge intelligente du vélo iweech

Vous l’aurez compris, on n’a donc pas besoin de s’encombrer d’une application pour utiliser le vélo iweech. Cependant, une app est quand même disponible et si on l’utilise à bon escient, elle peut s’avérer très cool. Parlons tout d’abord de la jauge intelligente qui permet de voir en un coup d’œil sur une carte jusqu’où on peut aller avec ce qu’il reste de batterie. Grâce au seul bouton du vélo, il est dès lors possible de basculer du mode OPTI au mode ECO pour pouvoir aller plus loin en réduisant l’assistance si nécessaire. Cela a pour avantage de pouvoir rouler en toute quiétude puisqu’on aura toujours la certitude d’arriver à destination. Notons également que l’application permet de localiser son vélo en cas de vol, d’analyser ses trajets, ou d’allumer et d’éteindre les phares du iweech. Mais tout ceci est assez anecdotique comparé à la jauge intelligente.

L'app du vélo iweech

En vert : le mode OPTI (confort maximum) et en rouge : le mode ECO (confort restreint)

Fiche technique

  • Cadre en aluminium et fourche en carbone
  • Poids de 18,5 kg
  • Potence rotative et pédales rétractables
  • Courroie carbone Gates CDX
  • Phares LED avant et arrière à allumage automatique
  • Jantes en aluminium 24 pouces
  • Batterie amovible de 497Wh qui se charge en 3h30
  • Jusqu’à 90km en ville et 190km en mode intelligent
  • Moteur Brose T (couple 90NM, 250W, 25Km/h)

Smart Control et intelligence artificielle

Le vélo iweech est également doté d’une IA. Concrètement, cela veut dire qu’il est capable de se souvenir des trajets que l’on faits quotidiennement afin d’optimiser lui-même l’assistance. Malheureusement, il n’a fait que pleuvoir pendant que j’avais le vélo et je n’ai pas vraiment eu l’occasion de pouvoir m’essayer au Smart Control. D’autant plus qu’il faut environ un mois pour que le vélo apprenne à connaitre les habitudes de son utilisateur. Ceci dit, j’ai quand même eu la chance de pouvoir utiliser le vélo iweech de façon classique et force est de constater que même sans le Smart Control, il remplit allègrement son cahier des charges. À noter cependant qu’une fois qu’on dépasse les 25 km/h, ce dernier ne fournit plus aucune assistance, sécurité oblige.

Le vélo électrique intelligent iweeech

En plus d’avoir un design très cool, le vélo est doté d’une IA

Et en pratique, ça vaut quoi ?

Lors de ma première utilisation, j’ai vraiment été impressionné par mon premier coup de pédales. Il est excessivement facile d’atteindre la vitesse maximale de 25 km/h du vélo iweech et le tout se révèle rapidement très grisant. J’avoue malgré tout ne pas être un très grand sportif et ça ne fera peut-être pas le même effet aux cyclistes aguerris. Cependant, je suis certain que dans les montées tout le monde sera d’accord : l’assistance fait le boulot et on se surprend à gravir de très grosses côtes sans le moindre effort. Pour le fun, j’ai également essayé le vélo en désactivant l’assistance et comme je vous l’ai dit : le sport n’est pas mon fort. Mais du haut de ses 18 kg, je suis certain que les habitués n’auront aucun mal à utiliser le iweech lorsque sa batterie sera vide.

La selle du vélo iweech

Un seul bémol : je ne trouve pas la selle confortable du tout

Mon avis en bref sur le vélo iweech

J’ai globalement été conquis par le vélo iweech. J’ai surtout apprécié son design incisif et sa courroie en carbone très facile à entretenir. Autre détail sympa, les poignées ergonomiques du guidon assurent une prise en main irréprochable et mettent directement en confiance. En revanche, je n’ai pas trouvé la selle très confortable et ce dès que l’on s’y installe, mais c’est un reproche que l’on peut faire à beaucoup de vélos. Enfin, signalons que le prix du vélo iweech tourne aux alentours des 3000 euros. Cela peut paraitre cher, mais ça reste dans la norme. Et si on habite dans une grande métropole et qu’on a l’habitude d’y circuler en pleine heure de pointe, il faut voir cela comme un investissement à long terme qu’on aura peu de chances de regretter. Si vous décidez de franchir le cap, je ne peux donc que vous conseiller d’opter pour le vélo électrique iweech.

Une des poignées du vélo iweech

Les poignées sont quand à alles au top

Pour vous procurer le vélo électrique intelligent iweech, rendez-vous sur son site officiel. Et pour d’autres tests, à bientôt sur Sitegeek.

Lire aussi :
Grasshopper : apprendre le Java Script avec une application mobile

Johnny