Accueil > Technologeek > Jumping Night Drone – On l’a testé… et ça décoiffe !
Jumping Night Drone - Parrot

Jumping Night Drone – On l’a testé… et ça décoiffe !

Phénomène de mode ou objet inscrit dans la durée ? Si vous avez été dans un magasin de jouets ces dernières années, il devient très difficile de passer à côté des drones ! Il en existe énormément sur le marché, et aujourd’hui pour Sitegeek, j’ai la chance de tester l’un des nouveaux venus de la gamme Parrot : le Jumping Night Drone.

Tout d’abord sachez que je n’ai pas la prétention d’être un connaisseur de drones. Mon but : les tester dans une optique récréative, pour tous ceux n’ayant pas l’ambition d’investir dans des drones “professionnels” dans d’autres catégories de prix !

Jumping Night Drone - Je vous présente Marshall
Jumping Night Drone – Je vous présente Marshall

Marshall, le Jumping Night Drone plug and play…ou pas

Je vous présente Marshall, c’est mon nouveau compagnon. Il est très bien éduqué et il répond au doigt et pour le coup, beaucoup moins à l’ œil, mais entièrement à mon iPhone. Marshall fait partie de la famille des Jumping Night Drone de Parrot avec ses 2 frères Diesel qui est bleu et Buzz qui est blanc. Magnifiquement présenté dans sa boite rouge et noire, Marshall n’attend plus que vous lui colliez ses autocollants et sa batterie. Personnellement c’est là que les problèmes ont commencé. Je suis peut-être le seul mais là où l’appairage de base devrait être simple (allumage-téléchargement de l’app-connexion au Wifi et c’est parti), je dois dire que j’ai eu pas mal de soucis à pouvoir me connecter au wifi du drone tout d’abord et ensuite à faire que l’app reconnaisse le fait que l’iPhone était connecté à Marshall. Une fois ce problème résolu, c’est parti pour un test live et la franchement c’est le début du bonheur.

Jumping Night Drone – Une expérience différente

Alors que je suis déjà habitué aux drones volants, je n’avais pas encore eu l’occasion de tester ces nouveaux drones terrestres qui se situent plus entre voiture téléguidée et kangourou électronique. Le Jumping Night Drone est contrôlé entièrement par votre smartphone et vous permet des choses que je n’avais encore jamais vues. Bien sûr, il roule (jusqu’à 8,5 km/h en vitesse de pointe)  dans un rayon de 50 mètres mais il saute également (jusqu’à 80 cm de hauteur ou longueur), ce qui est déjà inhabituel. La prise en main est relativement rapide même s’il faut s’habituer au fait que vous utilisez votre pouce pour avancer ou reculer sur l’écran tactile et que pour tourner, il faut tourner le smartphone dans la direction voulue.

Jumping Night Drone - Un aperçu de l'écran de commandes
Jumping Night Drone – Un aperçu de l’écran de commandes

Je pense que vous prendrez beaucoup de plaisir à traverser votre appartement ou maison au volant de ce Jumping Night Drone, et à observer les images retransmises en live sur votre smartphone. Image ou vidéos que vous pourrez également enregistrer dans une résolution de 640 x 480 px, tout cela sur la mémoire interne de 4Go.

Ce que j’ai vraiment adoré avec ce drone, ce sont toutes les petites figures préprogrammées que vous pouvez réaliser (toupie, saut, slalom) et qui vous permettront, en les combinant à la programmation de parcours, de réaliser des aventures avec ou sans obstacles et de faire de votre intérieur un nouveau terrain de jeu pas comme les autres. Sans oublier que vous pourrez également jouer dans le noir grâce aux leds dont le drone est muni pour rendre l’expérience encore plus bluffante.

Jumping Night Drones - Disponible en 3 modeles
Jumping Night Drones – Disponible en 3 modeles

Conclusion – Jumping Night Drone, une belle évolution

Sachant que je n’avais pas eu l’occasion de tester le premier modèle du Jumping Sumo, je dirais que le Jumping Night Drone est une belle évolution et nul doute qu’il saura plaire aux grands et aux ados (à partir de 14 ans) avec son look futuriste, ses 3 modèles différents et sa multitude d’options. Mais pour un prix de 199 euros, il ne s’adresse pas à toutes les bourses et certains préféreront peut-être commencer sur des modèles plus démocratiques.

Site officiel Parrot

Et vous les drones c’est votre dada ? Plutôt terre ou plutôt air ?

A bientôt sur Sitegeek pour le test du Airborne Night.

Arnaud

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Oculus Go

Test | Oculus Go – Le Rift du pauvre destiné au grand public

Test | L'Oculus Go, version automne de la réalité virtuelle, pourra-t-elle séduire le grand public auquel elle s'adresse clairement ? Pas sûr...

Test | Prizm – Le lecteur de WebRadio qui est un peu en retard ?

Test | Prizm - Au vu du talent des créateurs j'aurais tellement aimé adoré cet objet mais au final en pratique il s'avère plutôt dépassé

Un commentaire

  1. Avec un truc comme ça, je rend mes chats fous et je fais rêver ma fille :-D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.