Accueil > Technologeek > Me, myself and my Lenovo Yoga Tablet 2 Pro
Lenovo Yoga Tablet 2 Pro (5)

Me, myself and my Lenovo Yoga Tablet 2 Pro

Big is beautiful, bigger is even better. Voici en quelques termes ce que les ingénieurs de Lenovo ont dû se dire avant de concevoir la Lenovo Yoga Tablet 2 Pro, leur tablette hors norme. Tellement grande d’ailleurs que ne pas faire d’humour phallique dans ce paragraphe m’aura pris un temps fou, c’est dire. (Note perso : penser à supprimer “BigDickIsBackInTown.jpg” du serveur, ça ne servira plus)

Lenovo Yoga Tablet 2 Pro (3)

Le temps du changement

De mon côté, cela faisait quelques temps que ma vieillissante Asus Transformer Prime ne me donnait plus entière satisfaction : freezes lors des lectures de vidéos, surf saccadé, elle commençait à montrer ses limites, vomissant bits et octets dans mes activités journalières alors que son utilisation ludique était quant à elle étrangement très correcte niveau performances. Amateur de bandes dessinées et également de scans d’anciens magazines, je me suis donc mis en quête d’une nouvelle tablette à la fois plus puissante, mais aussi plus grande. Exit les 7 et 10 pouces, je voulais quelque chose qui reste à demeure près de mon canapé, et qui m’autorise à lire mes magazines, mes livres et mes mangas avec un confort de lecture proche de celui d’une pleine page sans devoir systématiquement faire défiler l’écran.

Lenovo Yoga Tablet 2 Pro (6)

Une tablette home usage

Une fois l’option de mobilité enlevée de l’équation, je me suis retrouvé confronté à deux choix : la Samsung Galaxy Note Pro 12.2, ou la Yoga Tablet 2 Pro, petite dernière de Lenovo, qui totalise pas moins de 13,3 pouces de diagonale! La coréenne avait de bien beaux attributs, était réactive et puissante, mais la chinoise avait un attribut supplémentaire pour mettre son adversaire KO : un pico projecteur LED intégré, qui aura scellé mon choix. Celui-ci prend place dans un ourlet qui se prolonge sur toute la base de la tablette, et qui agrémente d’une façon très pratique la prise en main, ce qui, au vu de son poids (900 grammes, la bougresse) n’est pas superflu. Ce petit projecteur donne une image qui, si elle est exploitée dans de bonnes conditions (fond clair, obscurité ambiante) étonnera vos convives. Une petite réglette située près de la lentille permet de faire le point, et les soucis de glisse capricieuse des premiers modèles semblent maintenant résolus.

Les petits plus bien pratiques

La Lenovo Yoga Tablet 2 Pro se pare également d’un pied intégré, qui permet de tenir la tablette en position assise, ou bien de la suspendre à un crochet. Il faut oser, mais avouons que l’option peut dépanner dans certaines situations. Attention toutefois à sa tranche, le pied est en métal sans caoutchouc et supporte le poids de la tablette, pas certain que votre cuir pleine fleur importé d’Ecosse supporte longtemps d’être griffé si vous la posez un peu trop fortement sur votre canapé. Heureusement, il suffit de poser votre tablette en gentleman bien éduqué pour palier ce genre de souci. Après quelques semaines d’utilisation, le pied ne m’a jamais lâché, il est ferme, rigide et ne présente aucun jeu, il deviendra donc très vite indispensable.

Lenovo Yoga Tablet 2 Pro (4)

L’écran, quant à lui, est KÖLOZALLE (à écrire en Gothic 24 bold), avec un pitch très fin, un rendu des couleurs flatteur pour la rétine, et une définition de 2560 par 1440 petits pixels qui pétillent de bonheur devant vos yeux ébahis. Mon premier réflexe aura été de fourrer la carte micro SD (protégée par une petite trappe) de scans de feu Joystick Magazine, et c’est du bonheur en barres (de 900 grammes, c’est dire) ! Les pages sont visibles sans devoir utiliser le défilement, et un manga pourra même se lire à l’horizontale en double page sans zoom. Bref, mon premier critère dédié à la lecture est totalement atteint, et à part sa dalle trop brillante pour être utilisée en extérieur (comme la plupart des tablettes), rien à redire de ce côté-là.

Et puis, soudain, c’est le drame. J’ai eu le malheur de lancer Heartstone « juste pour voir ce que ça donne » en big picture. Si vous êtes un peu tombé dedans, ce n’est pas la Lenovo Yoga Tablet 2 Pro qui vous fera décrocher, soyez prévenu. Jouer dans son canapé avec l’avantage de ne jamais cliquer à côté de sa cible à cause d’un écran trop petit, c’est s’assurer de passer pour un autiste level 100 auprès de votre épouse, qui se demandera pourquoi vous ne passez plus vos soirées sur le PC, mais que vous lui répondiez toujours avec deux minutes de décalage par rapport à ses conversations. Le texte des cartes est très lisible, le jeu se lance sans lag, et la durée de vie de la batterie vous permettra d’enchaîner tournoi sur tournoi.

La Lenovo Yoga Tablet 2 Pro, une tablette parfaite ?

Parlons tout de même un peu des points qui fâchent, et en premier de cette surcouche désagréable. A croire que chaque fabricant se sent obligé de nous pondre une version custom d’Android, au lieu de nous le servir « vanilla ». Lenovo a des envies de Pommes, et ça se sent jusque dans le design général de l’interface, aux icones légèrement arrondies dans les coins. Exit le menu d’applications, tout doit se trouver sur le bureau, ce qui est gênant pour les maniaques des interfaces épurées. Plus gênant encore, des dossiers de base ont été créés, et débrouillez-vous avez ça. Impossible de les effacer, de les renommer ou bien d’en créer d’autres. Du coup, l’organisation générale en prend un coup, et à vous là aussi de vous adapter. J’ai du mal à croire qu’en 2015, un quelconque abruti du département R&D ait pu laisser passer quelque chose d’aussi basique que la liberté de gérer ses propres dossiers.

Lenovo Yoga Tablet 2 Pro (1)

Au-delà de ces quelques griefs, on retrouve une interface rapide et fluide, et le surf se fait tout en glisse. Signalons que la Lenovo Yoga Tablet 2 Pro fournit d’excellents haut-parleurs intra-auriculaires, une petite lingette nettoyante et un chargeur micro USB standard, prends-en de la graine Asus. Du coup, plus besoin de prendre un chargeur spécifique pour vos déplacements. D’un autre côté, ces déplacements seront malgré tout limités par l’encombrement du bousin, prévoyez d’ailleurs l’achat d’une housse pour ultra portable plutôt que pour tablette, les 13.3 pouces, ça se mérite ;)

En conclusion

Pour résumer, je suis très content de mon achat, ça fait quelques semaines qu’elle m’accompagne tous les soirs dans mon canapé, et malgré les petits couacs d’interface, il s’agit d’un bon compromis aux Samsung et autres Apple, que je ne peux que recommander pour les utilisateurs à la recherche d’une home tab. Voici le lien vers la page officielle de Lenovo pour ceux qui désirent se faire plaisir ;)

Et vous, avez-vous déjà franchi le cap des tablettes de grande taille? Envie d’en discuter avec nous?

A bientôt sur SiteGeek

William

A propos William

Mes parents m'ont fait à partir d'un petit pixel, qui s'est ensuite dédoublé, encore et encore, pour en arriver à créer un mini JPG de geek originel, il y a bien des années. La résolution augmentant avec l'âge, j'ai commencé à m'intéresser à de plus en plus de technologies, gadgets et trucs ne présentant de l'intérêt qu'auprès d'un public restreint. 38 ans plus tard, j'attends toujours de devenir un adulte, et en attendant je prends toujours autant mon pied avec le dernier truc connecté du moment, avant de me demander comment persuader ma femme que son acquisition est réellement essentielle pour une vie épanouie. Inutile de dire que mon WAF factor est régulièrement proche du zéro absolu ;)

Voir aussi

Test | BenQ TK800 – Votre télé 65″ vous paraîtra bien petite

Test | BenQ TK800 - Sans pouvoir afficher en extérieur le TK800 permet de profiter des événements sportifs avec pas mal de lumière ambiante

Peut-on espionner un téléphone portable à distance sans installer de logiciel ?

Dans une relation amoureuse, il n’y a rien de pire que de s’engager et de …

2 commentaires

  1. J’ai la version 8″ de cette tablette depuis 2 ans et pour moi, c’est la meilleure tablette que je n’ai jamais eu. C’est franchement son pied intégré qui est pratique, l’alu est beau, elle est puissante et réactive. Que du bon.

  2. Sympa même si sur ce genre de produit je reste fixé sur l’iPad, malgré l’OS abracadabrantesque qui s’y trouve. L’autonomie ça donne quoi ?

    Ps : Le H de heartHstone ce n’est pas comme le H de Hawaï qui ne sert à rien ! #CoupDeBoule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.