Pour certains d’entre-vous, l’attente aura été longue ! Alors, après plus d’un mois de test, voici mon point de vue sur TIDAL et ma décision sur l’abandon (ou pas) de Spotify.

Rappel du contexte

Il y plus d’un mois, j’ai découvert une offre TIDAL qui proposait d’essayer le service pendant 3 mois pour le prix de 6€. J’ai alors sauté sur l’occasion car, même si je suis un fidèle utilisateur de Spotify, il est toujours intéressant de voir ce que propose la concurrence. Retrouvez mon article d’introduction: Et si on remplaçait Spotify par TIDAL ?

Voici ce que j’en pense!

Contenu des plateformes

Chaque plateforme annonce contenir de l’ordre de 60 millions de titres. Au niveau de l’orientation musicale, TIDAL est clairement orienté vers le Rap américain et le Hip-Hop. De son côté, Spotify semble avoir un catalogue avec une répartition des genres plus homogène.

Malgré cela, je ne devrais donc pas avoir trop de problèmes pour retrouver mes artistes et morceaux préférés en passant sur TIDAL.

Transfert de Playlists

Pour démarrer mon test, j’ai voulu transférer quelques playlists et, pour ce faire, j’ai utilisé un outil en ligne très bien fait : Soundizz.

Cette application peut être utilisée gratuitement pour effectuer des transferts d’une plateforme vers une autre. En gratuit, il y a cependant une limite à 200 morceaux par playlist.

En passant d’une plateforme à l’autre, qu’allais-je retrouver ? Combien de morceaux perdus ?

Voici le résultat de mes transferts.

De Spotify vers TIDAL

D’abord, une playlist personnelle qui contient 132 titres. A l’arrivée, 122 seulement sont trouvés. J’ai donc perdu 10 morceaux.

Ensuite, une playlist Spotify (Deep Focus) de 175 titres. Pour celle-ci, j’ai 43 titres non trouvés. Cela fait 43 morceaux en moins!

 

Résultat : sur 307 morceaux, j’en ai perdu 53 ! Cela représente quand même 18%.

De TIDAL vers Spotify

Comme je n’ai pas encore de playlist conséquente sur TIDAL, j’ai utilisé uniquement des playlists existantes de la plateforme:  ‘Billboard 100’,  ‘Motivation’, ‘New Arrivals – TIDAL Masters’ et ‘Futureproof’. Au total, pas moins de 319 morceaux. Quant au résultat, il est éloquent ! Sur les 319 titres, je n’en ai perdu qu’un seul.

Les morceaux perdus sont-ils liés à l’orientation musicale? Pas sûr car, dans ce cas, il y aurait également plus de perte de TIDAL vers Spotify.

Alors, TIDAL annonce-t-il plus de titres que ceux réellement sur la plateforme ? Impossible à dire…. mais je me souviens qu’il y a eut, par le passé, des suspicions de ‘gonflage’ de chiffres pour TIDAL.

Qualité Sonore

Même si j’écoute beaucoup de musique, je ne dispose pas forcément de matériel très haut de gamme. J’ai un casque BOSE QC35, de intras Jabra Elite 65t ou un ampli DENON X2400H avec haut-parleurs Monitor Audio Bronze BX5. J’ai réalisé des écoutes sur les 3 systèmes.

Pour les choix de qualité, Spotify propose 3 niveaux: Normal, Haute et Très élevée. Notons la présence de la qualité Automatique. Son but est d’adapter la qualité sonore à la qualité du réseau (et donc du transfert de données) pour éviter les déconnexions intempestives.

De son côté, TIDAL ne propose que les qualités Normale et Supérieure dans son abonnement classique. Pas de qualité Automatique non plus. Si l’on passe à l’abonnement TIDAL Hifi, on dispose de 2 qualités supplémentaires: HIFI et Master.

Choix de qualité sonore Spotify

Choix de qualité sonore TIDAL

Qualité élevée vs Master/HIFI

En commençant mes tests, j’avais pris la qualité très élevée pour Spotify et Supérieure pour TIDAL. Et autant le dire tout de suite, il est alors vraiment très difficile de faire la différence entre les 2 services car ces qualités sont équivalentes.

 Je suis donc passé en qualité Master (Ou HIFI si la version Master n’est pas disponible) avec TIDAL tout en restant avec la qualité très élevée sur Spotify. A partir de ce moment, on remarque une belle différence! Surtout au casque (Jabra 65t et BOSE QC35). Les aigus sont plus présents, les sons sont plus nets et tranchés. En effectuant une écoute de quelques secondes sur TIDAL pour ensuite écouter les mêmes secondes sur Spotify, on se dit, au début, que c’est bien mais pas exceptionnel. Cependant, après plusieurs minutes, on reste sur TIDAL car là c’est TOP et on y termine le morceau.

Même constat sur mon ampli. Une vraie clarté dans les aigus et des basses mieux maîtrisées avec TIDAL.

Pour ces écoutes, j’ai sélectionné plusieurs morceaux de différents styles que je connais par coeur. Notamment un morceau un peu particulier de Mike Oldfield: Amarok. C’est un morceau qui dure 1 heure et qui passe en revue toutes sortes de transitions sonores… parfois très particulières. Si vous ne connaissez pas, écoutez-le et venez me dire ce que vous en pensez.

'amarok' de Mike Oldfield

Interfaces

Les interfaces mobiles et web sont assez semblables. Des listes d’écoute présentées sous forme de nom pour des catégories telles que pop, rock, indie, etc… ou des images pour les nouveautés, les Top 100, etc…

Interface TIDAL

Interface Spotify

Peu de différences donc à ce niveau et je ne me permettrais pas de dire qu’une interface est moins bien que l’autre. Je trouve cependant un peu terne la manière dont TIDAL présente les genres…. Mais bon, c’est vraiment un avis personnel.

Au niveau des playlists, c’est un peu la même remarque. Pas de réel vainqueur entre les 2. J’apprécie quand même le fait de voir la durée du morceau sur TIDAL alors que Spotify me montre la date d’ajout. Petite remarque cependant sur ce champ de date. Il permet de classer les morceaux par date d’ajout dans la playlist. Ce que ne permet pas de faire TIDAL.

Playlist Spotify

Playlist TIDAL

Intégrations

TIDAL ne propose pas de réelle intégrations avec les systèmes audio existants. Dans le matériel haut de gamme, on trouve parfois la possibilité d’utiliser l’application elle-même (sur certains lecteurs réseau par exemple). Pour le reste, il nous faut bien souvent passer par le Bluetooth ou Airplay.

Spotify, de son côté, intègre Spotify Connect. Ce service est présent sur bien plus d’appareils audio et permet de très facilement lancer la lecture de sa playlist préférée directement sur l’ampli ou l’enceinte portable.

Les inconvénients de TIDAL

Nous avons vu qu’en terme de qualité sonore, TIDAL surpasse Spotify. Malheureusement, cette qualité a un prix…. Et un gros inconvénient.

Le prix

Pour bénéficier de la qualité Master ou HIFI, il faut l’abonnement à 19,99€ (1 utilisateur) ou 24,99€  29,99€(famille)(Merci Stan). Soit 10 € de plus que l’abonnement avec la qualité ‘classique’. Pour ceux qui ont du très bon matos audio à la maison ou en nomade, cela peut se justifier. Pour ceux, comme moi, qui n’ont pas cette chance, je trouve que la qualité maximale disponible avec l’abonnement de base est largement suffisante. Surtout si l’on se retrouve à voyager dans des endroits bruyants où, de toute façon, le bruit ambiant va venir perturber la précision musicale.

La consommation de données

L’inconvénient, quant à lui, se situe au niveau des données. La qualité HIFI ou MASTER est bien plus volumineuse et, si cela ne pose pas de problème à la maison avec une connexion Wifi, en balade, c’est l’abonnement GSM qui trinque ! Et même avec du wifi, le taux de transfert doit être très bon sous peine d’avoir des temps de chargement qui sont longs et deviennent désagréables. J’en ai moi-même fait l’expérience avec un wifi partagé par un grand nombre de personnes en même temps: TIDAL ne parvenait pas à assurer le flux et me forçait à revenir en qualité normale. D’ailleurs, vous vous souvenez de la qualité automatique de Spotify ? Et bien c’est justement à cela qu’elle sert: Assurer une écoute, même si la qualité est dégradée.

Pour le problème des datas, il y a bien l’alternative qui consiste à télécharger les morceaux à la maison pour une écoute hors ligne mais cela enlève, pour moi, la spontanéité de l’écoute et la découverte de nouveaux artistes/morceaux quand on attend sur le quai de la gare ! Je l’ai fait pour ma playlist principale ou lorsque je voulais vraiment écouter un album particulier mais j’ai trouvé cela plus contraignant qu’autre chose.

Mon verdict

Honnêtement, j’aime les 2 services! Je ne pensais pas entendre la différence de qualité avec mon matériel audio mais c’était le cas.

Cependant il y a 2 gros problèmes qui sont insurmontables pour moi : je ne suis pas prêt à payer 10 euros de plus par mois (120€ par an donc) juste pour, de temps en temps, pouvoir profiter d’une meilleure qualité sonore. Je comprends que les puristes de l’audio soient prêts à faire ce pas…. moi pas.

Ensuite, l’utilisation de Spotify Connect me semble tellement naturelle que je ne me vois pas à devoir systématiquement établir une connexion Bluetooth pour envoyer le son vers mon ampli tout en ayant à gérer les morceaux sur mon mobile ou pc.

TIDAL est donc véritablement comme QOBUZ. Un système qui est fabuleux pour ceux qui peuvent se le permettre. Quand on possède du bon matos on se doit presque de payer le prix de la qualité. Je pourrais comparer cela à une personne qui achète une télé 4K mais qui prend l’abonnement Netflix en qualité SD. C’est un non-sens.

Je reste donc sur Spotify en attendant que TIDAL réduise un peu ses prix ou que d’autres concurrents se mettent à la qualité HIFI avec un prix raisonnable…

Dernière minutes

Il y a quelques jours seulement, Amazon a annoncé la disponibilité des qualités HD et UHD pour son service de streaming Amazon Music.

Une bonne nouvelle pour 2 raisons : d’abord parce que cela apporte de la concurrence à  TIDAL et QOBUZ et parce que cela va peut-être les pousser à se poser des questions. Ensuite, parce qu’Amazon annonce un prix de 14,99€ par mois et même 12,99€ si on bénéficie déjà d’Amazon Prime.

Certes, il n’y a pas 60 millions de titres mais 40 millions pour le moment mais je suis persuadé que cela va évoluer très vite. Amazon est arrivé un peu tard sur le marché mais possède les moyens nécessaires de ses ambitions.

Petit point négatif cependant, il faudra encore être patient avant que cette offre ne se déploie en Belgique et en France. Pour l’heure, l’option HD et UHD n’est disponible que pour les résidents de  l’Allemagne, du Royaume-Uni, du Japon et des États-Unis.

Evidemment, je vous tiendrai au courant à ce sujet.

Le sujet étant assez vaste, il se peut que certains points intéressants n’aient pas été abordés. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le faire savoir en commentaires. J’y répondrai avec plaisir!

En attendant… A très bientôt sur Sitegeek.fr

Christophe