BewellConnect, c’est le leader français des solutions de santé connectée. Des outils qui facilitent le quotidien, notamment pour suivre son poids et son activité. Sitegeek a passé plusieurs mois avec un tracker, une balance et un thermomètre. Verdict : ça fonctionne, mais ça pourrait être mieux !

Ce n’est plus de la science-fiction. Les machines intelligentes ont envahi notre quotidien, avec l’avènement des smartphones. Frigos qui surveillent tous seuls les produits, lave-linge qui analysent la crasse… Tout est fait pour faciliter le quotidien.

BewellConnect - La référence de la santé connectée.

BewellConnect – La référence de la santé connectée.

Et la santé n’est pas en reste. Depuis quelques années, la start-up française BewellConnect propose de nombreuses solutions pour permettre à chacun de surveiller son corps de près. Alors comme on est des geeks, chez Sitegeek, on a tendance à rester scotchés un peu trop longtemps derrière nos écrans. On a donc voulu s’activer en testant les produits de la marque.

BewellConnect - Une gamme ultra large.

BewellConnect – Une gamme ultra large.

Au programme : MyCoach, un tracker d’activité à clipser sur la ceinture. MyScale, balance connectée qui mesure tout un tas d’indices corporels. Et MyThermo, thermomètre connecté à laser.

Le test : vivre 100 jours avec les trois produits. L’objectif : vérifier si cela marche, et surtout, si cela nous aide vraiment.

[nextpage title=”MyCoach – Stimulant, malgré les bugs”]

 BewellConnect, c’est le leader français des solutions de santé connectée. Des outils qui facilitent le quotidien, notamment pour suivre son poids et son activité. Sitegeek a passé plusieurs mois avec un tracker, une balance et un thermomètre. Verdict : ça fonctionne, mais ça pourrait être mieux !

BewellConnect - MyCoach, tracker d'activités au design plutôt réussi.

BewellConnect – Un tracker d’activités au design réussi.

Ce petit capteur noir, au style plutôt sympa avec son affichage rétro en pixels verts, se porte dans un bracelet ou un clip ceinture en caoutchouc (fournis). Grâce à un accéléromètre à 360°, il mesure le nombre de pas et la distance parcourue, en déduit le nombre de calories consommées, et nous aide à fixer des objectifs.

Le test

BewellConnect - Le packaging de MyCoach est assez étonnant.

BewellConnect – Le packaging de MyCoach est assez étonnant.

Au début, on a un peu peur de perdre le MyCoach de BewellConnect. On vérifie souvent sa présence à la ceinture, comme si l’on portait un petit beeper. Puis au fil du temps, on l’oublie. Relié à notre smartphone, il envoie régulièrement le décompte des pas et de la distance. Ce qui permet de vérifier, sur un jour, ou une semaine, si on s’est suffisamment bougé les fesses. Et y’a du boulot !

Et l’effet est garanti. Comme le petit coach nous recommande 10 000 pas par jour, et nous récompense par une vibration quand on atteint l’objectif, on a tendance à jouer le jeu. Il m’est arrivé de préférer la marche au tram ou à la voiture. Résultat : j’ai crapahuté sans doute beaucoup plus que d’habitude. Et soyons honnête : cela m’a fait du bien.

BewellConnect - L'appli smartphone liée à MyCoach connaît des bugs : ou comment marcher 100 kilomètres en un jour !

BewellConnect – Ah, j’ai marché 100 kilomètres en un jour !

Par contre, le test a montré une énorme limite, malgré les sollicitations du SAV. L’appli connaît souvent des bugs dans le décompte des pas. Ainsi, si l’on clique sur le bouton synchroniser sur son smartphone, il arrive que le nombre de pas devienne du grand n’importe quoi. Un jour, pour le fun, j’ai ainsi réussi à atteindre les 100 km de marche, sans effort !

Côté mesures, le tracker est plutôt précis. Il arrive même à déterminer les périodes de sport. Même si parfois, pendant une heure trente d’entraînement de handball, il a estimé que j’avais couru 10 minutes (c’était plutôt 5 fois plus), cela permet d’affiner la mesure calorique, et du coup, adapter un peu son alimentation.

Le vrai souci, c’est l’autonomie. Sans crier gare, le coach de BewellConnect a tendance à vite s’essouffler. Et parfois, après trois jours de marche intense, on réalise que rien n’a été mesuré, car le tracker était mort…. C’est bien dommage que l’appli smartphone ne nous informe pas en avance, pour éviter les mauvaises surprises.

Dernier outil : le tracker est supposé mesurer la qualité de notre sommeil, en mode bracelet. Mais j’ai abandonné au bout de trois nuits. Il a estimé que je dormais 3 ou 4 heures, alors que ce n’était pas le cas du tout. Bref, mon sommeil reste un mystère !

Côté design, le bidule est plutôt mignon. Le caoutchouc solide des supports permet d’éviter de le perdre partout. Un regret : le support usb où l’on glisse le tracker pour le recharger est un peu fragile, et se perd facilement. Ce qui n’aide pas à maintenir la charge.

Bilan

MyCoach m’a incité à marcher un peu plus, et donc à être moins sédentaire. Pari gagné. Mais son autonomie moyenne et ses bugs de mesures m’ont découragé au bout d’un mois. Bref, l’avis est mitigé, pour un produit à 100 euros tout de même.

[nextpage title=”MyScale analyzer – Trop d’infos tue l’info ?”]

 BewellConnect, c’est le leader français des solutions de santé connectée. Des outils qui facilitent le quotidien, notamment pour suivre son poids et son activité. Sitegeek a passé plusieurs mois avec un tracker, une balance et un thermomètre. Verdict : ça fonctionne, mais ça pourrait être mieux !

BewellConnect - My Scale, une balance connectée ultra classe !

BewellConnect – MyScale, une balance connectée ultra classe !

Cette jolie balance en verre permet de suivre son poids, mais aussi son indice de graisse, sa masse osseuse, son hydratationBewellConnect y a intégré tout un tas de mesures qui permettent de savoir où l’on en est. Plusieurs personnes peuvent même enregistrer leurs données.

Le test

BewellConnect - Le packaging de la balance.

BewellConnect – Le packaging de la balance.

Rien à dire sur la balance. Elle est belle, efficace, et les mesures sont ultra précises. Après avoir comparé avec des outils professionnels, le résultat est vraiment proche. En savoir plus sur le contenu de son corps, au-delà de son poids, est très intéressant. Par contre, tout cela manque d’aspect pratique. On peut enregistrer jusqu’à 8 profils, en indiquant pour chacun sexe, taille, poids… Mais lorsqu’on veut sélectionner un profil, c’est un peu fatigant. Il faut trouver sur la balance le bon numéro, puis attendre  que la machine se cale. Sinon, la mesure ne prend pas.

BewellConnect - La sélection des profils sur MyScale n'est vraiment pas pratique.

BewellConnect – La sélection des profils n’est vraiment pas pratique.

Surtout, le vrai problème, c’est que la balance de BewellConnect est dépendante de l’appli. Contrairement à beaucoup de concurrentes, la MyScale est… un poisson rouge ! Elle n’est pas capable de se souvenir seule de l’évolution des mesures, même la dernière en date. Du coup, il faut avoir son smartphone en main – enfin pas en main, posé à côté, sinon cela rajoute du poids -, l’appli lancée, le bluetooth allumé. Et là, on peut voir un historique de graphiques. Pas très pratique quand on veut montrer ça à des amis : si l’on met tout le monde à poil pour les enregistrer sur le smartphone, c’est un peu le joyeux bordel. On vous raconte pas notre soirée mémorable à configurer la balance, sortir le temps que la personne se pèse, coller son téléphone à la porte pour que le poids soit enregistré, attendre que la personne se rhabille…

BewellConnect - L'appli donne beaucoup d'infos... mais n'explique pas grand chose.

BewellConnect – Beaucoup d’infos… mais peu d’explications.

L’avantage, c’est qu’on voit s’il y a quelque chose qui cloche. L’inconvénient, c’est que sans un regard de professionnel, les chiffres en rouge, bien culpabilisateurs, nous laissent un peu désarmé. C’est bien beau de savoir qu’on a 4 kilos d’os, 40% de muscles et 55% d’eau. Mais difficile de savoir si c’est bien, et comment améliorer nos stats. L’appli mériterait VRAIMENT d’ajouter une partie « conseils et analyses », pour nous aider à comprendre ce qui se passe. Sinon, on a tendance à lâcher l’affaire. On ne connecte plus le smartphone en bluetooth, et on se pèse, juste pour voir où on en est, par curiosité.

Bilan

Le produit, très beau, est de grande qualité. Mais il ne semble pas très adapté au grand public, surtout pour près de 120 euros. A réserver aux experts et aux personnes initiées ? Vivement une version simplifiée !

[nextpage title=”MyThermo – C’est vraiment super pratique !”]

 BewellConnect, c’est le leader français des solutions de santé connectée. Des outils qui facilitent le quotidien, notamment pour suivre son poids et son activité. Sitegeek a passé plusieurs mois avec un tracker, une balance et un thermomètre. Verdict : ça fonctionne, mais ça pourrait être mieux !

BewellConnect - MyThermo, ce n'est pas un oeuf, mais un thermomètre connecté !

BewellConnect – MyThermo, ce n’est pas un oeuf !

Après une journée de sport, ou parfois une difficile nuit d’hiver, on se sent tout chaud. MyThermo de BewellConnect propose donc de prendre la température en un instant, en visant la tempe avec un capteur laser. Pratique, surtout pour les bébés, et les moments où l’on est trop malade pour jouer du thermomètre

Le test

BewellConnect - On peut vérifier la température de tout !

BewellConnect – On peut vérifier la température de tout !

C’est clairement une avancée majeure. Ce petit thermomètre fonctionne bien, en toutes circonstances. Il vaut mieux répéter l’opération 4 ou 5 fois (cela prend 2 secondes par mesure) pour être sur du résultat. Mais cela permet de savoir très vite la tendance de température. En comparant avec un thermomètre classique, le résultat n’est pas toujours précis. Mais lorsqu’il affiche le chiffre en orange, ou en rouge, pas de suspens : on sait que la fièvre guette.

C’est ultra pratique pour mesurer la température d’un bébé (ou d’un grand) qui dort, allongé. Le thermo propose même une fonction de température extérieure (frigo, biberon, chambre…) même si c’est quand même un peu plus gadget.

BewellConnect - Une question : à quoi ça sert d'avoir sa température sur une appli ?

BewellConnect – A quoi ça sert d’avoir sa température sur une appli ?

Mais clairement, l’outil est simple d’accès, pratique, et donne directement l’info qu’il faut. Par contre, le lien bluetooth avec l’appli me semble un peu moins indispensable pour le commun des mortels. Hormis les personnes souffrant de maladies chroniques, qui doivent surveiller régulièrement l’évolution de leur température, vérifier si l’on est moins chaud qu’il y a une semaine, cela ne m’a pas semblé indispensable…

Bilan

C’est indiscutable : ce thermomètre est génial ! Il mériterait d’être remboursé par la Sécurité sociale, car c’est un vrai outil de santé publique au quotidien. Pour être sûr de vérifier en quelques secondes si l’on est malade, et s’il faut réagir vite. Bref, ce seront 100 euros intelligemment investis.

[nextpage title=”Conclusion”]

Malgré leurs défauts, les outils BewellConnect méritent d’être testés. Si vous êtes un professionnel, ou si vous suivez de très près votre santé, la balance et le thermomètre sont des produits à acheter d’urgence. Pour le tracker, il faudrait sans doute que la fiabilité soit plus au rendez-vous.

Et vous, vous surveillez de près votre santé ?

Plus d’infos sur la page web de BewellConnect.

Gwenaël Cadoret (Le Frenchy)