Petit vous rêviez certainement, comme moi, de posséder un robot télécommandé capable d’envoyer des rayons laser dans tous les sens. Aujourd’hui, il existe bel et bien et s’appelle le RoboMaster S1 !

Bien connu pour ses drones, la société DJI s’est lancée dans un nouveau domaine en proposant le RoboMaster S1, un robot télécommandé aussi amusant qu’éducatif. Comme pour les drones, c’est une vraie réussite.

Fiche - DJI RoboMaster S1

Fabricant : DJI
Prix : 549,00 €

Chercher sur les boutiques en ligne:

Déballage du RoboMaster S1

Ne vous attendez pas à sortir le RoboMaster S1 de sa boîte et à commencer à l’utiliser tout de suite. Non, il va falloir le monter d’abord ! Certains trouveront cela contraignant mais moi, j’ai trouvé cette approche DIY plutôt sympa à faire.

deballage du RoboMaster S1

Le RoboMaster S1 en pièces détachées

Et quand je dis que vous devrez tout monter : même les roues sont en pièces détachées !

Roues

Oui, même les roues du RoboMaster S1 devront être montées !

Montage du RoboMaster S1

Pour le montage, un petit guide style Lego ou meuble Ikea est fourni. Malgré le fait qu’il ne soit qu’en chinois et anglais, les étapes sont très bien expliquées et vous ne pourrez pas vous tromper. À chaque étape, on remarque toute l’attention portée par DJI aux détails. Tout est précis et on voit que tout a été pensé à la perfection.

Par exemple, pour éviter que les câbles ne ‘flottent’ dans le corps du robot, des petits guides de câbles sont utilisés. Des petites encoches à divers endroits viennent compléter cela.

encoche

Les encoches pour passer les câbles

Pour le montage des roues, une sorte de guide est prévu pour que tout s’emboîte facilement. Bref, du beau travail.

montage roues

Un support pour le montage des roues est fourni. Pratique.

Roues

Les roues du RoboMaster S1 terminées

RoboMaster presque fini

Mon RoboMaster S1 est presque fini… enfin… pas encore

Comptez environ 2 heures pour réaliser les 70 étapes du guide de montage. Après, à vous l’amusement !

Prise en main

Aucune télécommande n’est fournie avec le Robomaster S1 comme cela pourrait être le cas avec une voiture téléguidée. En effet, tout va se faire à partir d’un mobile ou d’une tablette.

Il vous suffit donc d’installer l’application dédiée, de créer votre compte et de configurer le WiFi pour commencer.

Installation

Dans l’application, sur l’écran d’accueil, vous pourrez choisir entre 3 modes :

Options Robomaster

Les modes du RoboMaster S1

  • Solo : mode par défaut pour vous entraîner avec votre Robomaster S1
  • Challenge : comprend une série de challenges que vous devrez relever afin de maîtriser le Robomaster S1
  • Lab : permet d’accéder à la partie programmation de votre robot
Lire aussi :
OS X El Capitan, que vaut le nouvel OS Apple?

Votre première expérience se fera probablement au travers du mode Solo. Une fois sélectionné, et la caméra allumée, vous verrez à l’écran ce que voit le robot.

Un peu comme dans certains jeux vidéos, 2 zones permettront de le manœuvrer :

  • À droite, vous actionnerez la tourelle. De gauche à droite et de haut en bas.
  • À gauche, se trouvent les commandes des roues. En haut pour avancer, en bas pour reculer. Gauche, droite…  je pense que vous avez compris.

Plutôt billes ou laser ?

Évidemment, la partie amusante du Robomaster S1, c’est son canon monté sur nacelle. Avec son petit nez orange, je le trouve très charmant. Mais ne vous y fiez pas, il sera sans pitié lorsque vous attaquerez vos adversaires. Il y a, en fait, 2 canons : le premier envoie un faisceau laser alors que le second tire des billes de gel.

Même si les billes de gel ne font pas mal, DJI a eu la bonne idée de fournir des lunettes de sécurité. DJI, va même plus loin en empêchant, par défaut, d’incliner la nacelle vers le haut de plus de 10°. Très bonne idée pour éviter les accidents.

Petit conseil : si vous utilisez les billes de gel, faites-le à l’extérieur, pas dans votre salon. En effet, elles se décomposent en éclatant et cela ne va pas plaire à madame (ou monsieur), croyez-moi !

le canon orange du RoboMaster S1

J’adore ce petit nez orange

Challenges

Dans la partie challenge, vous allez pouvoir utiliser les cibles fournies avec votre robot. Vous devrez par exemple, les disposer au sol et les atteindre dans le temps le plus court. Il y a également un mode arène afin d’affronter des adversaires. Malheureusement, ne disposant que d’un seul Robomaster, je n’ai pas pu le tester.

challenges

Les différents challenges

Un robot éducatif

Bien que très amusant, le Robomaster n’en est pas moins un outil très souvent utilisé pour apprendre la programmation dans les écoles. En accédant au mode lab, vous pourrez ainsi programmer très facilement les mouvements, déclenchements de tirs, changement de couleurs des capteurs, etc.

programmation

Options de programmation

Vous aurez le choix entre deux langages de programmation : Scratch ou Python.

Lire aussi :
Mini caméra de surveillance Cusflyx : bon ou mauvaise investissement ?

Scratch est très intéressant car c’est un langage, développé par le MIT, qui se veut très simple à appréhender. Notamment pour les plus jeunes. Il se base sur une série d’actions ou commandes que l’on emboîte les unes dans les autres pour former un scénario.

Encore une fois, DJI ayant pensé à tout, l’application propose toute une série de guides qui permettront de réaliser des projets pour ensuite se lancer seul dans la création.

guide programmation

Voici à quoi ressemble un scénario d’apprentissage : on définit le mode de déplacement du robot, on détermine la vitesse de rotation de la nacelle et si le robot reçoit un impact sur l’un de ses capteurs, on effectue un tir avec le canon.

programmation exemple

Exemple Scratch

Les autres scénarios possibles n’auront comme limite que votre imagination !

L’autre langage de programmation, c’est Python. Il demande déjà plus de maîtrise en informatique, mais grâce à cela, les possibilités de développement sont encore décuplées.

Mon avis sur le RoboMaster S1

Le RoboMater S1 est un produit fabuleux. De par sa conception et sa réalisation pensées à tous les niveaux, DJI en a fait un robot très amusant à utiliser, mais également capable de nous apprendre des choses via la programmation.

Les tirs avec le laser sont comme on les imaginait étant petit : il y a plein de lumière et on se croirait dans Star Wars.

On peut quasiment tout faire avec ce robot. J’ai particulièrement aimé le mode poursuite : on braque la caméra sur une personne, on bloque la cible et, pour peu que la personne ne se déplace pas trop rapidement, le robot va la suivre où qu’elle aille. C’est très marrant. N’ayant pas de chat, je n’ai pas pu vérifier si cela fonctionnait aussi avec les animaux. Mais pas sûr qu’ils apprécient de toute façon.

L’application est également très bien faite. Le design est sympa et, à chaque chargement, on voit des blueprints du projet. J’ai cependant constaté quelques petits soucis de traduction : entre le français, l’anglais et le chinois, pas facile de s’y retrouver.

traduction

Bon, je choisis quoi ? Oui ou non ?

Pour finir, malgré tous ces bons points, il y en a un qui me dérange quand même. En effet, le RoboMaster S1 ne devient réellement fun que lorsque qu’il est capable d’affronter un autre RoboMaster S1 ! Étant donné le coût du robot, en posséder 2 me semble assez difficile.

Et vous ? C’est le genre de robot que vous aimeriez bien avoir ?

Disponible dans nos boutiques partenaires :

DJI RoboMaster S1

Chercher sur les boutiques en ligne:

À bientôt sur Sitegeek.fr…. Et je vous souhaite d’ores et déjà une très bonne année 2020 !

Christophe