EPOS est présent dans le monde des périphériques gaming, plus particulièrement les casques. Ils ont la particularité d’offrir d’excellentes performances. C’est pourquoi on a testé pour vous deux modèles : le GSP 601 en filaire et le EPOS GSP 670 en sans fil. Et parmi vous, y a la team FIL et la team SANS FIL. Pas de jaloux, on vous dit sur les 2 !

Je vais essentiellement vous parler du EPOS GSP 670 mais je ne manquerai pas de faire des parallèles avec la version filaire, le GSP 601.

Fiche - EPOS GSP 670 Casque Gaming sans Fil et Bluetooth à Faible Latence, Son Surround 7.1, Micro à réduction de Bruit avec Fonction Flip-to-Mute, Présélections Audio, pour PC, PS4 et Smartphones Noir

Fabricant : RBBOI
Date de sortie : 1 August 2019
Prix : 287,83 €

Chercher sur les boutiques en ligne:

Unboxing du GSP 670

Allez on attaque directement avec la version sans fil, le EPOS GSP 670. La boite qui s’ouvre comme un écrin, y a pas à dire, c’est toujours un kiff. Et niveau contenu, on retrouve tout ce qu’il faut :

  • le casque EPOS GSP 670 noir
  • une boite cartonnée qui contient
    • le dongle 2,4 GHz
    • le câble microUSB et sa rallonge
    • les notices et autres modes d’emploi
Ouverture de la boite du EPOS GSP 670

Aspect sobre mais quali

En ce qui concerne la version filaire, à la place du dongle et des câbles microUSB, on retrouve un câble jack 3,5 mm (pour se connecter à une manette de console ou sa Nintendo Switch) et un câble double jack 3,5 mm rose et vert pour se connecter PC.

Contenu de la boite de la version EPOS GSP 601

Premières impressions sur le EPOS GSP 670

On ne va pas se le cacher, le look général lui donne un côté massif. Mais ça lui confère du coup un aspect robuste. Et pour un casque à 349 €, on espère quand même un truc qui tienne la route et qui résiste à quelques malencontreuses chutes dues à des ragequits inopinés. Bref, j’ai été surpris au premier déballage. Et si après ça, on remarque son poids de 398 grammes, on aurait presque envie de partir en courant. Mais une fois installé sur sa tête, il en est autrement. Le poids est très bien réparti, il est agréable, se règle au millimètre et son imposante ossature se fait oublier comme par magie. Les oreillettes en simili englobent à merveille vos oreilles et vous isolent parfaitement de ce qui vous entoure. C’est la réduction passive de bruit. Et ça fonctionne bien.

Remarque : d’autres marques comme Bose proposent la réduction active de bruit. Certes ça isole encore plus mais c’est énergivore. EPOS a ici fait le choix d’une réduction passive qui fait ses preuves tout au long de mes sessions gaming tout en préservant la batterie de mon casque.

 

On le branche

Rien de compliqué : on branche le dongle dans un port USB libre, on allume le casque et le tour est joué. EPOS a développé son petit logiciel, appelé EPOS Gaming Suite qui détectera automatiquement votre casque. De là, vous pourrez mettre à jour le dongle, le firmware de votre EPOS GSP 670 mais aussi régler quelques paramètres. Je dis bien “quelques” car EPOS ne s’embête pas à vous proposer des réglages que vous n’allez jamais utiliser. Ainsi, vous allez pouvoir sélectionner parmi les égaliseurs prédéfinis ou bien en régler un sur mesure. Choisir aussi l’effet Surround du 2.0 ou du 7.1 ou encore déterminer le niveau de réverbération du son. La réverbération, pour ceux qui ne sauraient pas, c’est un effet semblable à l’écho qui vous permet d’affiner encore plus le 7.1. Personnellement, j’ai directement activé le 7.1 et c’est un délice pour les oreilles.

Lire aussi :
Gaming | La bonne résolution de 2019 ? Jouons peu, jouons bien !

Et au niveau du micro, quelques options s’offrent à vous comme un amplificateur vocal, une suppression du bruit, une barrière anti-bruit (comprenez par là, la pression minimale de votre voix qui fera en sorte d’activer le micro)…

En ce qui concerne le GSP 601, rien de tout ça. Et c’est un peu un reproche. Une fois qu’il sera connecté via le câble double jack, il sera simplement détecté comme un simple casque. Mais ce n’est pas pour autant que le son qu’il délivre n’est pas bon. Au contraire. J’ai d’abord utilisé le GSP 601 sur une partie de Watch Dogs Legion et j’ai été sidéré. Je me rendais compte d’où venait réellement les sons ambiants dans ma partie.

La connectivité du EPOS GSP 670

La particularité du EPOS GSP 670, c’est qu’on part sur un casque full wireless. Il est équipé d’un dongle 2,4 GHz qui permet d’une latence quasi nulle (et ça on aime quand on joue) mais aussi une connexion Bluetooth pour l’appairer à votre smartphone, votre tablette ou autre. On atteint 20 h d’autonomie en Bluetooth contre 16 en 2,4 GHz. De ce que j’ai pu tester, les promesses sont tenues, pour autant qu’on profite du casque à un volume correct. Et tant qu’on en est à parler de son dongle 2,4 GHz, sachez qu’il vous est possible de le connecter à votre console PS4 pour profiter de votre EPOS GSP 670 sur console.

Le petit dongle USB du EPOS GSP 670

Très discret avec un led bleu qui confirme que tout fonctionne

Du côté du modèle filaire, le GSP 601, c’est encore plus simple puisqu’il pourra être utilisé sur n’importe quel appareil doté d’un port jack.

La qualité du son

J’ai redécouvert Sennheiser il y a peu avec leurs excellents intra sans fil, les CX 400 BT dont je vous ai longuement parlés. Et ici, c’est la même chose : la qualité sonore que délivre cet EPOS GSP 670 est tout bonnement magnifique. On retrouve très clairement le savoir faire de la marque haut de gamme dans un casque gaming. J’ai déjà eu l’occasion de tester pas mal de casques mais je dois vous avouer que celui-ci fait partie de mes préférés. La spatialisation en 7.1 est fidèle, le rendu des basses profondes est à tomber.

Avoir des basses, c’est bien mais avoir des bonnes basses, qui sonnent juste, c’est mieux. Le GSP 670 ne nous bourre pas les conduits auditifs de grosses basses qui procurent un mal de crâne. Elles sont justes et donnent du volume au son. Les voix sont claires et limpides. Bref, vous l’aurez compris : au niveau du son, je n’ai rien à redire. Il se révèle même parfait pour d’autres activités que le gaming : musique ou encore film, il s’adapte à toutes les situations. Là où un casque Bose ou même Sennheiser ne conviendrait pas pour vos jeux vidéos.

Lire aussi :
Les nouvelles enceintes Logitech Z407 se dévoilent !

Les réglages ou préréglages proposés dans la suite logicielle sont amplement suffisants. Je ne me revendique pas ingénieur du son, loin de là. Mais pour le coup, je suis sous le charme. EPOS a fait de l’excellent travail au niveau du son et sait nous en faire profiter encore ici. Que ce soit sur la version GSP 670 que la GSP 601 ! Tous deux équipés d’oreillettes ultra confort pour la réduction passive. À noter que l’intensité du volume est réglable depuis une molette sur l’oreillette droite.

Les oreillettes ultra confort du EPOS GSP 670

Qu’elles sont confortables ces oreillettes

Le micro du EPOS GSP 670

Le microphone du GSP 670 offre des performances de qualité broadcast, pour assurer une communication limpide. Vous serez entendu de tous et de manière aussi claire que précise. Le bruit ambiant est filtré grâce à la technologie de captation bidirectionnelle. Aucun risque de déranger votre team avec vos clics de souris et autre tapotements de clavier. Ce casque peut tout à fait être utilisé pour du streaming tellement la qualité de son micro est parfaite.

Le design

Comme je vous le disais : à première vues, ça peut en rebuter plus d’un. Mais quand on a pris le temps de l’observer, de l’utiliser, de le poser sur un socle, on se rend compte qu’il est certes massif mais qu’il s’intègre parfaitement dans un univers gaming. Selon moi, il a un petit look d’armure Halo, avec ses lignes bien tracées, son relief sur certaines parties pour au final rester sobre pour du matériel de gamer. On est loin des loupiotes RGB et autres designs criards. Et c’est très bien comme ça. En bref, il existe des casques bien moins sobres limite trop classiques à contrario des extrêmes qui se veulent beaucoup trop gaming. Ici, EPOS tape en plein milieu et il fait ça plutôt bien.

Le EPOS GSP 670 vu de près

Petit look Halo, vous ne trouvez pas ?

En conclusion du EPOS GSP 670

EPOS va droit au but avec le GSP 670. Pas de fioriture, de RGB, de réglages sans fin. Rien de tout ça. Si vous cherchez un casque simple mais terriblement bon, vous êtes au bon endroit. Certes, la qualité a un prix et il est de 349 €. Mais on vous parle quand même d’un casque gaming aux performances folles. À connecter en 2,4 GHz ou en Bluetooth. Sur votre PC, Mac ou console de salon. J’ai vraiment été surpris de la finesse et de la justesse du son qu’il offre. Sans reparler encore une fois de la spatialisation ultra fidèle du mode 7.1. Et si le côté sans fil ne vous intéresse pas, EPOS vous propose le GSP 6010 à 230 €, soit une centaine d’euros en moins.

Si on devait me demander quelle version je préfère, je vous dirais que mon coeur balance. Certes le GSP 601 est plus léger mais le coté wireless du GSP 670 ne me laisse pas indifférent. Le poids est parfaitement réparti et il se fait tout autant oublier que le 601 une fois sur la tête. Le EPOS GSP 601 me sert essentiellement sur mon iPad et sur ma Switch. Quant au GSP 670, ça fait 10 jours que je l’ai sur la tête et j’ai du mal à m’en passer :) 

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site EPOS !

À bientôt sur Sitegeek.

Martin

Disponible dans nos boutiques partenaires :

Chercher sur les boutiques en ligne: