Si vous me lisez de temps à autre alors vous saurez que je fais partie de ces gens qui aime à comparer comics vs film/série. Mais lorsque l’ensemble est écrit par une seule et même personne peut-on vraiment comparer ? C’est ainsi que le tout récent film Netflix : The Old Guard est différent et identique à la fois de son éponyme papier.

Fiche - The Old Guard - Tome 01: A feu et à sang

Fabricant : Glénat Comics
Date de sortie : 9 January 2019

Disponible chez izneo :

The Old Guard – Synopsis

Résumé de l’éditeur

Quand on est immortel, on a tout le temps d’apprendre qu’il existe pire que la mort… Depuis des siècles, Andromaque de Scythie – « Andy » pour les intimes – et sa bande de guerriers immortels œuvrent dans l’ombre, proposant leurs services à ceux et qui peuvent se les offrir. Mais à l’ère d’internet où l’information circule tous azimuts, l’immortalité devient un secret difficile à garder. Et la routine immémoriale d’Andy et des siens bascule le jour où ils rencontrent une de leur semblable servant dans les Marines et que la vérité à propos de leur identité risque d’être révélée. Greg Rucka (Lazarus, Black Magick) s’associe au talent de Leandro Fernandez pour nous livrer une geste furieuse à travers le temps et les âges, où le tranchant des lames répond aux claquements des fusils. Une histoire d’êtres brisés par la lutte et les regrets éternels, où l’immortalité n’est plus un don, mais une malédiction.

The Old Guard

The Old Guard – Le comics

Mon avis sur l’histoire

Greg Rucka m’avait déjà tapé dans l’œil avec d’étonnantes histoires de Wonder Woman. Plus récemment je dévorais aussi l’excellent Huntress sorti en 2000. Et avec The Old Guard force est de constater qu’il est clairement entré dans mon top 10 des scénaristes à suivre. Arriver à utiliser le thème de l’immortalité, pourtant vieux comme le monde, et malgré tout nous surprendre est étonnant.

The Old Guard

J’avais déjà adoré The Huntress du même auteur

On baigne ici dans un mélange intelligent d’Highlander et de super-héros. Et en même temps The Old Guard n’est aucun des deux. Par exemple la force du personnage central, Andromaque, est largement explicable du haut de ses 6357 ans et balaye donc le côté super-héros. Ajoutez à cela la possibilité que l’immortalité ne le soit pas tout à fait et vous ouvrez une quantité impressionnante de questions. Si j’avais à émettre une critique négative elle serait uniquement sur l’impression que tout ceci ouvre la porte à une potentielle histoire à rallonge. Mais ce n’est peut-être (j’espère) qu’une impression…

Mon avis sur le style du comics

Leandro Fernández est un collègue de longue date de Rucka. Ayant déjà collaboré, entre autres, sur la série Queen and Country début des années 2000. C’est pourtant ici la toute première série où il aurait la chance d’être l’unique dessinateur. Le style me fait fortement penser à Walking Dead. Je ne suis pas un grand amoureux de ce genre et des couleurs que je trouve à la limite du fade. Malgré tout l’ensemble fonctionne plutôt bien.

The Old Guard - Leandro Fernandez à un style bien à lui mais pas sûr que tout le monde apprécie

The Old Guard – Leandro Fernandez à un style bien à lui mais pas sûr que tout le monde apprécie

Au-delà des couleurs et du style choisi pour The Old Guard, Fernández arrive à retranscrire merveilleusement bien les intentions et les mouvements. Au vu de l’adaptation Netflix il y a fort à parier que le comics à fait office de Story-Board et c’est tout à l’honneur du dessinateur.

Mon avis sur l’adaptation Netflix

Pour une fois j’ai inversé mes habitudes, c’est-à-dire que j’ai d’abord découvert le film The Old Guard avant d’aller lire le comics. Pour The Old Guard on a droit à la même recette que pour la série Happy. C’est-à-dire que le scénariste original (Ici, Greg Rucka) est aux commandes des deux supports et c’est une fois de plus une excellente chose.

Qui plus est, Rucka ne s’est pas cantonné à une simple transposition. Il a amené de nouveaux éléments qui surprendront ceux qui ont découvert le comics en premier. Et au milieu de tout ça pourtant il respecte de manière impressionnante le tableau original comme en témoigne les images ci-dessous.

Aux côtés des différences il y a bien certaines choses qui m’ont finalement perturbées après avoir vu/lu les deux versions. Par exemple, pourquoi Andy cache son âge dans le film alors que dans le comics elle le donne précisément ? Ou alors le fait d’amener l’homosexualité de Nicky et Joe plus tôt alors que découvrir cela dans la scène du kidnapping est parfait en tout point.

Pour le reste tout est tellement bien amené et collant à l’ensemble qu’on en vient à se demander si ce sont là bien des différences ou alors Rucka nous dévoile plus d’infos dans le film que dans le comics. Ce qui serait vraiment une première. Le plus bel exemple est le personnage de Quynh qui offre un background génial et qui est totalement absent du comics.

Le style du comics - 7.5
Le scénario - 9
Le film - 9
Ressenti global - 9

8.6

Que ce soit le livre ou le film, comme dirait l'autre : J'achète !

*cette note est totalement subjective et ne reflète que l’avis du rédacteur. Les goûts et les couleurs…

The Old Guard en bref

J’ai bien l’impression que Netflix a totalement compris que le combo comics/film/série était une excellent chose. Et ce n’est pas la récente idée de The Magic Order qui viendra me contredire. Le fait de faire confiance aux scénaristes des œuvres originales est aussi une excellente idée. Pourvu que d’autres suivent le même chemin car c’est un réel plaisir de découvrir de telles pépites sur des supports si différents, alors qu’on ne s’y attendait pas.

Et vous ? Vous en avez pensé quoi de cette adaptation Netflix ?

À bientôt sur Sitegeek.

Frédéric Perez

Et si vous ne savez pas ce qu’est izneo notre article de présentation d’izneo n’est pas loin.

Disponible dans nos boutiques partenaires :

The Old Guard - Tome 01: A feu et à sang

Disponible chez izneo :