Entre 2 séries plus sérieuses, il est parfois difficile, même sur Netflix, de trouver une série vraiment comique. Jusqu’à ce que je découvre Brooklyn Nine-Nine. Cela faisait longtemps que je n’avais plus autant ri.

Depuis la fin de Big Bang Theory (dont je dois encore voir la dernière saison), How I met your mother et après avoir regardé Friends pour la 6eme fois dans son intégralité, je cherchais désespérément une série au format court (20-25 minutes). Une série pour se détendre et surtout rigoler à tout moment. Sur les conseils d’un ami et sans grandes espérances, j’ai donc commencé à regarder Brooklyn Nine-Nine. J’adore, si bien que je n’arrête plus et reregarde déjà les épisodes des premières saisons avec ma chère et tendre car je n’ai pas eu la patience de l’attendre.

Une belle bande de bras cassés protège New-York

Récompensée à de multiples reprises dont notamment par un golden globe pour la meilleure série comique et un autre pour le meilleur acteur pour le rôle principal, Andy Samberg, Brooklyn Nine-Nine est une belle surprise. Cette série raconte l’histoire d’un commissariat de Brooklyn, le Nine-Nine, dont tous les policiers sont, de prime abord, un peu des bras cassés. On se rend cependant vite compte que chacun de ceux-ci a une personnalité des plus extravagante et surtout, hyper attachante. Permettant à chacun de s’identifier à l’un de ceux-ci. Nul doute que vous aurez votre petit préféré.

Brooklyn Nine-Nine - Une série pleine de situations pas nettes

Brooklyn Nine-Nine – Une série pleine de situations pas nettes

Brooklyn Nine-Nine : À chacun son préféré

Commençons par le rôle principal, Jake Peralta (Andy Samberg). Incarnant un policier super doué dans son métier mais incapable de prendre quoi que ce soit au sérieux, tournant tout en dérision, il aura l’art de rendre fou ses supérieurs. Son fidèle ami Charles Boyle (Joe Lo Truglio) est lui un timide un peu maniaque, ramenant en permanence tout à la bouffe et vouant un culte à son ami Jake. Amy Santiago (Melissa Fumero), en policière peu sure d’elle et frotte manche amène à l’attachement et non pas seulement (mais quand même) parce qu’elle est jolie.

Brooklyn Nine-Nine - Le rôle principal, bien accompagné pour le coup

Brooklyn Nine-Nine – Le rôle principal, bien accompagné pour le coup

Gina Linetti (Chelsea Peretti) en assistante (et la seule non flic) complètement absorbée par elle-même, n’ayant cure de son boulot et qui rendrait riche certains psys à elle toute seule. On retrouve également Scully (Joel McKinnon Miller) et Hitchkock (Dirk Blocker), indissociable binôme de vieux briscards dont on se demande quelle est leur utilité pour la police vu qu’ils enchaînent bourde, bouffe et sieste à toute heure. Rosa Diaz (Stephanie Beatriz), qui sous ses airs de super badass cache finalement une âme bien sensible.

Brooklyn Nine-Nine - Terry Jeffords, un personnage super attachant et hyper drôle

Brooklyn Nine-Nine – Terry Jeffords, un personnage super attachant et hyper drôle

Les deux derniers sont le commissaire Holt (dont le flegme fera rire à lui seul) s’avère bien souvent hyper comique simplement par son jeu d’acteur. Enfin, mon préféré avec Jake, le sergent Terry Jeffords. Hyper musclé, hyper émotionnel, maniéré et grand fan de yahourts, celui-ci est souvent pris entre son désir de bien faire son rôle de supérieur et son amour profond de ses semblables. Offrant bien souvent des situations hyper cocasses.

Lire aussi :
Critique | Luke Cage - L'indestructible super héros de Marvel

Brooklyn Nine-Nine – Bande annonce

Conclusion sur Brooklyn Nine-Nine

Bref, vous m’aurez compris, Brooklyn Nine-Nine est une super surprise. Marrant presque à chaque épisode, offrant des épisodes plus que mémorables et nous gratifiant en permanence de références à des films et séries connus. Si vous n’avez pas encore regardé, foncez, vous ne serez pas déçus.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel.

Et vous, vous regardez?

Site Officiel de Brooklyn Nine-Nine

A bientôt sur Sitegeek.

Arnaud