Annoncée lors de l’E3 2019, Mythic Quest: Raven’s Banquet arrive sur le service Apple TV Plus le 7 février prochain. J’ai eu l’occasion de voir la série un peu en avance et voici mon avis après visionnage des 9 épisodes.

Mythic Quest: Raven’s Banquet : c’est quoi ?

Mythic Quest est une comédie satirique réalisée par Charlie Day (It’s always Sunny in Philadelphia) et produite par Lionsgate, 3 Arts Entertainment et Ubisoft.

L’histoire vous plonge dans le monde fermé des développeurs de jeux vidéo afin d’y suivre leur quotidien et surtout leurs déboires pour affronter un tas de situations problématiques : les mauvaises critiques, les humeurs des influenceurs, les prérogatives du siège à Montréal, des revendications sociales : tout y passe !

Les personnages y sont aussi variés que clichés formant un vaudeville moderne assez pétillant à l’écran.

Bande-annonce Mythic Quest

Le point sur la distribution

Le rôle principal est tenu par Rob McElhenney (Philadelphie, Lost) qui incarne le créateur du jeu Mythic Quest : il est arrogant, imprévisible, énervant, mais aussi parfois touchant. On retrouve également F. Murray Abraham (Scarface, Homeland) incarnant le narrateur du jeu un peu dépassé par notre époque, Caitlin McGee (Grey’s Anatomy) en community manager sous Xanax, Elisha Henig (Mr Robot) en streamer hystérique.

Une bonne partie du casting sur cette photo

Une bonne partie du casting sur cette photo

Les autres acteurs sont moins connus, mais j’ai eu plaisir à découvrir Imani Hakim qui incarne à merveille le rôle d’une testeuse de jeux vidéo au plus bas de la hiérarchie de la société.

Finalement ça donne quoi Mythic Quest ?

Pour tout vous dire, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans la série. Je ne suis pas très friand des comédies et lors des premiers épisodes je passais un peu à côté des blagues. L’univers caricatural mis en scène dans Mythic Quest est difficile à ingérer pour moi. Les éléments tournés à la rigolade font parfois référence à des choses ne prêtant pas du tout à rire : les personnalités toxiques au travail, les mauvaises conditions de travail, le racisme, le sexisme, …

Utiliser une pelle comme arme ou pour creuser ? C'est le grand débat dans les locaux de Mythic Quest

Utiliser une pelle comme arme ou pour creuser ? C’est le grand débat dans les locaux de Mythic Quest

Lors des premiers épisodes je trouvais que ce n’était ni suffisamment drôle, ni suffisamment juste, que pour être pertinent.

Lire aussi :
Critique | Dunkerque - Une réalisation sans histoires

Mais d’épisode en épisode, en faisant un peu connaissance avec les différents personnages, je suis devenu de plus en plus réceptif aux gags et à l’univers à tel point que j’ai vraiment envie de voir la suite maintenant.

J’ai particulièrement apprécié un épisode annexe retraçant l’histoire d’une compagnie fondée de rien jusqu’à devenir un truc super important : la série dénonce les dérives du capitalisme et l’impact négatif des actionnaires sur l’aspect artistique d’un jeu.

Le directeur créatif doit tempérer en permanence avec le siège à Montréal

Le directeur créatif doit tempérer en permanence avec le siège à Montréal

Bref, ce n’est pas la série de l’année, mais c’était très plaisant tout de même. Si vous êtes intéressés par le monde des jeux vidéo, ça devrait vous plaire et vous apprendre quelques trucs au passage.

Rendez-vous donc le 7 février sur Apple TV Plus plus pour découvrir : Mythic Quest: Raven’s Banquet !

N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires.

À très bientôt sur Sitegeek.

Gwen