Ça y est, la série The Witcher est enfin sortie sur Netflix et j’ai eu l’occasion de voir les 8 épisodes cette semaine. Je peux maintenant vous en parler sans vous spoiler afin de vous donner mes impressions sur l’adaptation de la célèbre saga du sorceleur

De grosses attentes pour la série The Witcher

Lors de l’annonce de la série The Witcher par Netflix, j’étais partagé entre craintes et espoirs. Espoir de voir une nouvelle épopée digne de Game of Thrones et crainte d’une adaptation indigne tournant cet univers à la rigolade. Il faut dire que Netflix a un gros coup à jouer sur cette franchise, car elle arrive dans un timing très spécifique : Game of Thrones vient de se terminer, non sans mal, laissant pantois de nombreux fans de l’univers. En attendant l’arrivée d’un spin-off en préparation, il y avait clairement une place à prendre.

Geralt de Riv dans la série de Netflix

Geralt de Riv dans la série de Netflix

Si The Witcher dispose de son propre univers, les points communs avec la franchise d’HBO restent nombreux :

  • Le contexte médiéval fantastique
  • Les jeux de pouvoirs
  • Les dragons
  • Les batailles
  • Du sexe et du sang

En plus d’avoir à supporter la comparaison avec une des meilleures séries, The Witcher doit incarner à l’écran une épopée popularisée par ses jeux vidéo vendus à 40 millions d’exemplaires ; dont le dernier épisode The Witcher 3, en haut de classement du top 100 IGN des meilleurs jeux de tous le temps.

Bref, vous l’aurez compris : Netflix n’avait pas le droit à l’erreur sous peine d’avoir de millions de haters sur le dos !

Yennefer de Vengerberg, un des personnages clé de l'histoire

Yennefer de Vengerberg, un des personnages clé de l’histoire

Finalement ça donne quoi à l’écran ?

À l’écran, l’adaptation de The Witcher réalisée par Lauren Schmidt Hissrich est assez convaincante. Henry Cavill incarne avec brio le personnage de Geralt de Riv et les aventures de notre sorceleur sont toujours aussi intéressantes à suivre. Les personnages secondaires sont également très intéressants même si assez inégaux. Le personnage de Yennefer de Vengerberg est repensé d’une manière assez intéressante tandis que celui de Triss Merigold m’est apparu comme un peu en retrait par rapport à l’importance qu’elle pouvait avoir dans le jeu.

De nombreuses séquences nous remémorent Game of Thrones

De nombreuses séquences nous remémorent Game of Thrones

Les effets spéciaux peinent un peu au point que par moments on a cette désagréable impression de regarder un épisode de power rangers… Rassurez-vous, ça n’arrive que quelques fois et cela n’entrave pas vraiment le plaisir que l’on peut avoir en regardant ce show.

Triss Merigold, ni blanche, ni rousse, ce qui avait fait débat lors des premiers extraits de la série.

Triss Merigold, ni blanche, ni rousse, ce qui avait fait débat lors des premiers extraits de la série.

La lecture de l’histoire est par contre particulièrement pénible. Les séquences s’enchaînent sur 3 lignes du temps distinctes se mêlant les unes aux autres afin de suivre les aventures de Yennefer, Geralt et Ciri sans jamais fournir d’indication claire permettant au spectateur de se situer. Je me suis débrouillé, car je connais les protagonistes de la série et les différents liens entre eux, mais pour une personne découvrant l’univers en même temps que la série, va falloir s’accrocher.

Lire aussi :
Critique | Baby Driver - Quand le délire se prend au sérieux

Pour le reste, la série dispose d’un rythme assez soutenu particulièrement agréable dans lequel chaque épisode s’avère meilleur que le précédent. Les dialogues sont succulents et toujours très caustiques à l’image de l’œuvre d’Andrzej Sapkowski et le tout est sublimé par une bande son incroyable 

J’ai d’ailleurs encore en tête la punchline d’un PNJ croisé dans The Witcher 2 sur laquelle je me suis presque étouffé à l’époque : “Non, mais regardez-moi cette sorcière, maquillée comme une pute un soir de carnaval.

Ciri est vraiment incarnée avec brio dans la série.

Ciri est vraiment incarnée avec brio dans la série.

Conclusions : Bon avec un potentiel incroyable

Malgré les quelques problèmes listés plus haut, après avoir vu l’épisode final de The Witcher, on ne souhaite qu’une chose : voir la suite des aventures de Geralt de Riv. Si la série continue à se bonifier épisode par épisode comme ce fut le cas durant cette première saison, le show sera mémorable.

Les plans sont souvent très beaux et les décors resplendissants

Les plans sont souvent très beaux et les décors resplendissants

L’univers est vaste et se prête parfaitement à l’exercice. Si Netflix s’en donne les moyens, il tient là son Game of Thrones maison qui devrait nous faire kiffer pendant de nombreuses années. La saison 2 est déjà confirmée et visiblement la réalisatrice aurait imaginé son adaptation pour 7 saisons.

Je suis donc particulièrement convaincu par la série The Witcher, que je vous recommande vivement.

À très bientôt sur Sitegeek.

Gwen