Si vous aimez la série Black Mirror et ses (premiers) épisodes qui font réfléchir sur les dérives de notre société alors foncez regarder ‘Years and Years’ ! 

C’est LA série qu’il ne faut pas rater.

Years and Years – Synopsis

Créée par Russell T Davies (Queer As Folk,  Cucumber , A Very English Scandal), la série de 6 épisodes raconte l’histoire d’une famille de Manchester : Les Lyons.

Elle est produite par la BBC avec la participation de HBO pour les Etats-Unis.

Daniel (Russell Tovey), Stephen (Rory Kinnear), Edith (Jessica Hynes) et Rosie (Ruth Madeley) sont quatre frères et soeurs ayant des liens très proches dont nous suivons les déboires sur une période de 15 ans. A cela s’ajoute une grand-mère très présente et qui n’a pas sa langue dans sa poche ! La série commence en 2019 mais très vite nous plonge quelques années plus tard, en 2024: Donald Trump termine son deuxième mandat, l’Angleterre a quitté l’Europe et l’innovation technologique pousse encore plus loin les limites de la socialisation.

Evidemment, on est loin du monde des Bisounours et tout se déroule sur fond de crises politique, environnementale, sociale ou économique. Chaque épisode amène son lot de catastrophes plus intenses les unes que les autres.

Years and Years

Donald Trump : au bûcher !

Le succès de Years and Years est également dû à la présence de Emma Thompson (Vivienne Rook) qui joue à la perfection l’outsider qui se lance en politique sans expérience. Elle réussit cependant à séduire les plus réfractaires par son discours aussi décomplexé que terrifiant (Marine Le Pen ou même Hitler ne sont pas loin !).

Emma Thompson

Emma Thompson : une interprétation magistrale

 Mon avis sur la série

Contrairement à beaucoup de séries, il ne faut pas très longtemps pour que l’on commence à s’attacher aux personnages de Years and Years. Heureusement car il n’y a que 6 épisodes !

Même si la qualité des épisodes varie un peu, l’ensemble tient vraiment la route.

Le final du premier épisode m’a, par exemple, littéralement scotché ! D’abord parce que cela pourrait tout à fait arriver (je vous laisse quand même la surprise) mais surtout parce qu’il est porté par une bande son de Murray Gold qui en fait ressortir toute l’intensité !
Cela faisait longtemps que je n’avais pas vécu cela.

Malgré certains événements très classiques : une séparation, un bon gros clash verbal en famille, des secrets que l’on découvre quand même,… vous l’aurez compris, moi, j’adore cette série car elle me pousse à réfléchir et je retrouve enfin l’esprit d’un Black Mirror du début.

Pour plus d’infos rendez-vous sur le site officiel de Years and Years.

Foncez donc y jeter un œil et faites-nous part de vos commentaires!

A bientôt sur Sitegeek.

Christophe