Demain a déjà existé ! C’est le principe de base du rétrofuturisme qui s’amuse des représentations de demain, imaginées par les personnes du passé.

Rétrofuturisme : Esthétique qui évoque l’état futur de l’humanité tel qu’on pouvait l’imaginer autrefois.

Les voitures volantes, les travailleurs robotisés et les navettes spatiales personnelles ne font plus partie d’un futur si distant. Si, autrefois, nous imaginions le futur avec des ordinateurs qui utilisaient des écrans cathodiques, aujourd’hui, il en est tout autrement. Grâce aux avancées technologiques incroyables de ces dernières années, nous avons des ordinateurs portables nous servant de téléphone ainsi que des tablettes aussi minces qu’elles sont puissantes.

Les robots, quant à eux, sont de plus en plus sophistiqués. Boston Dynamics en est la preuve puisque leurs robots peuvent maintenant danser, sauter et grimper, mais de plus, ils ne ressemblent en rien aux robots de Star Wars. En effet, les différences entre le futur imaginaire du passé et la présente réalité sont étonnantes, d’autant plus qu’elles présentent parfois quelques similarités. Afin de mieux comprendre ce qu’il en retourne, plongeons la tête la première dans l’univers du rétrofuturisme.

Le futur imaginé par les gens des années 50 est assez drôle à observer.

Le futur imaginé par les gens des années 50 est assez drôle à observer.

L’origine du rétrofuturisme

Pendant très longtemps, l’homme a rêvé de pouvoir voler ou marcher sur la Lune. Depuis le début du XXe siècle, le terme du futurisme (ou de la futurologie) est revenu sans cesse. Ce dernier se décrit comme étant une vision optimiste et réalisable d’une évolution technologique. En revanche, le rétrofuturisme, lui, se base sur une notion beaucoup plus accentuée et même exagérée de cette même évolution. Le terme dans sa version anglaise, retrofuturism, a commencé à faire son apparition dans certains livres des années 60. En effet, l’auteur TR Hinchcliffe l’utilisa pour le titre de son livre en 1967. Quelques années plus tard, ce terme sera également utilisé pour le titre principal d’un magazine d’art marginal néologiste publié entre 1988 et 1993.

Lire aussi :
Critique jeu de rôle | Technoir : le futur, un verre de whisky à la main

Ce qui est particulier, c’est que dès les années 70, le rétrofuturisme est devenu prédominant dû aux différentes technologies de l’époque qui avançaient très rapidement. Marcher sur la Lune n’était plus un mythe, mais une réalité, alors même le ciel ne pouvait plus nous limiter. Toutefois, les gens des années 70 pensaient dès lors que nous allions avoir des voitures volantes dans les balbutiements des années 2000, ce qui s’est avéré totalement faux. Par la suite, les ordinateurs et l’internet furent leur entrée durant les années 80 et 90, pour ensuite évoluer à une vitesse acharnée jusqu’à aujourd’hui. Cette montée exponentielle en vitesse est en quelque sorte la cause de ce changement drastique du futurisme et, par conséquent, du rétrofuturisme. Bien que plusieurs œuvres artistiques du passé aient contribué d’une façon positive à l’imaginaire et parfois même à une réelle évolution de la pensée rétrofuturiste, il faut admettre qu’elles sont devenues, pour la plupart, obsolètes.

Le rétrofuturisme, qu’est-ce que c’est ?

Le rétrofuturisme est une vision imaginaire du futur qui incorpore des éléments du passé par le biais d’écrits, d’œuvres d’art et de films et musiques. Souvent considéré sous le nom de la science, le rétrofuturisme se caractérise par un mélange entre un style rétro et des créations futuristes. Par exemple, dans le film Blade Runner de 1982, les voitures peuvent voler, mais les humains utilisent encore des écrans cathodiques. Cet effet contradictoire représente une tension ou plutôt une insatisfaction de devoir se séparer entièrement ou indéfiniment de notre technologie actuelle afin d’envisager proprement notre vision du futur.

Les sous-genres du rétrofuturisme

Le rétrofuturisme est sous-divisé en plusieurs genres que nous allons décrire ci-dessous :

Cyberpunk

Le genre cyberpunk est devenu très populaire ces derniers temps avec la sortie récente du jeu Cyberpunk 2077. Ce style futuriste est souvent cadré dans un monde post-apocalyptique ou dystopique. Le hacking de réseaux informatiques et les confrontations des hors-la-loi sont généralement le sujet principal du genre cyberpunk.

Cyberpunk - Un monde à l'image de Night City

Cyberpunk – Un monde à l’image de Night City

Steampunk

Comme son nom l’indique, le genre steampunk est un style rétrofuturiste se basant sur les technologies fonctionnant à la vapeur. En d’autres mots, vous pouvez imaginer l’époque de la Première Guerre Mondiale, mais avec des inventions technologiques à vapeur. En guise d’exemples, les films classiques animés Castle in the Sky ou Nausicaa, qui utilisent plusieurs accessoires rétros et des engins sans électricité.

Steampunk - un futur avec des technologies basées sur la vapeur

Steampunk – un futur avec des technologies basées sur la vapeur

Dieselpunk

Le genre dieselpunk est similaire au steampunk. Toutefois, celui-ci utilise notamment des engins et des robots qui utilisent du diesel pour fonctionner. Ce style est souvent très sombre et pollué, représentant une dystopie humaine dans laquelle nous abandonnons entièrement les énergies vertes.

Le Dieselpunk est basé sur de grosses machines fonctionnait au Diesel

Le Dieselpunk est basé sur de grosses machines fonctionnait au Diesel

Atompunk

Complètement à l’opposé du genre dieselpunk ou steampunk, l’atompunk se veut beaucoup plus optimiste et coloré. Il était surtout populaire après la Seconde Guerre Mondiale et représenté par des images de grands buildings et une société épanouie. Le show télévisé Les Jetsons (1962 – 1963) est le parfait exemple du genre atompunk. Ce dernier montrait la vie d’une famille américaine vivant dans une ville futuriste avec des voitures volantes et des robots intelligents.

L'Atompunk propose des courbes gracieuses et des couleurs chatoyantes.

L’Atompunk propose des courbes gracieuses et des couleurs chatoyantes.

Raygun Gothic

Et pour finir, le genre Raygun Gothic est souvent synonyme de science-fiction et de Star Trek. Cette esthétique au look cool et rétro est un mélange entre le style gothique, l’art Déco et le streamline moderne / googie. L’origine du terme provient de l’auteur William Gibson dans son histoire intitulée « The Gernsback Continuum », où ce dernier mentionne le fameux terme pour la première fois. Le genre étant un complexe mélange de plusieurs styles, le terme est resté officiel depuis.

Raygun - Un futur avec des belles courbes et des couleurs chaleureuses

Raygun – Un futur avec des belles courbes et des couleurs chaleureuses

Vous avez maintenant toutes les connaissances nécessaires afin de bien distinguer les différents sous-genres du rétrofuturisme. Cette science qui est totalement ancrée dans nos vies du passé et du futur. Qui sait ? Peut-être que votre prochaine invention rétrofuturiste se réalisera d’ici quelques années.

Lire aussi :
Jeu de rôle | The Sprawl - Du cyberpunk bientôt traduit en français

Et vous, vous qu’est-ce que vous pensez de tout ça ?

À très vite sur Sitegeek.

Gwen