Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Destiny – Se donner les moyens, est-ce suffisant ?
Destiny
Destiny

Destiny – Se donner les moyens, est-ce suffisant ?

À moins d’avoir hiberné dans un igloo ces dernières semaines, vous devriez savoir que Destiny (le dernier jeu du studio Bungie et édité par Activision) est sorti en grandes pompes. Je ne trouve pas qu’il soit nécessaire de revenir vous en parler dans un test pour vous donner mon avis sur ce jeu et  vous invite plutôt à relire l’article que  Xavier avait rédigé à l’époque de la phase Beta pour en savoir un peu plus sur les sensations pad en main ; ou encore de consulter les tests de Gamekult, Jv.com,Gameblog ou encore l’avis de Lucian Blight à qui l’on doit le fameux guide sur Jv.com

Non, aujourd’hui je voulais faire le point sur le nouveau bébé de Bungie, ses ambitions supposées et le résultat final.

Destiny - Des personnages un peu trop lisse?
Destiny – Des personnages un peu trop lisses?

Avec un CV comme celui de Bungie, une campagne de pub démente et un budget fou de 500 000 000 $, on était en droit de s’attendre à un truc de fou furieux ! Est-ce vraiment le cas ? Bah pas vraiment non, de mon point de vue… Bon, je ne dis pas que le jeu est mauvais. C’est même probablement le meilleur achat que je vous conseillerais sur PS4 si j’avais à le faire. Cependant, si le jeu m’occupe un paquet d’heures, je ne suis pas certain qu’il restera gravé à jamais dans ma mémoire…

Il faut dire que Destiny, à cheval sur plusieurs genres, peine à  exceller dans quoi que ce soit et en le comparant aux autres titres dont il s’inspire, on se rend compte qu’il n’apporte pas grand-chose.

Destiny - L'arbre de compétences simplifié
Destiny – L’arbre de compétences simplifié
  • L’histoire n’est pas aussi épique que celle d’Halo Combat Evolved, ni aussi fun que celle de Borderlands et devient rapidement anecdotique
  • Le gameplay n’est pas aussi fin qu’Halo Combat Evolved et la diversité des armes pas aussi dingue que dans Borderlands. Les combats manquent de rythme et la coopération reste moins prenante (possibilité de re-animer pour la complicité ?)
  • La composante de Loot n’a rien à envier à Borderlands, tout comme l’arbre de compétences et les classes de personnages qui restent assez fades
  • La partie RPG est un peu bordélique tout en manquant de liberté alors que la structure même ne parvient pas à rendre l’histoire assez fluide. (Contrairement à Skyrim)
  • Le PvP ne propose finalement que du classique et se retrouve envahi par les joueurs de Call Of ; là où on attendait un peu de renouveau.
  • Les cinématiques intéressantes n’ont rien à envier à celle de Blizzard sur des thématiques similaires.
  • Les séquences en moto volantes sont plutôt chiantes, la maniabilité est désastreuse alors que d’autres FPS parviennent à intégrer des véhicules sans trop de problèmes.
Destiny - En multi c'est toujours chouette
Destiny – En multi c’est toujours chouette

Triste constat tout ça, alors qu’on s’attendait à une nouvelle IP et un nouveau genre « MMOFPS », on se retrouve avec un titre mitigé qui singe ses ainés sans jamais les sublimer. C’est étrange et même étonnant car Destiny propose malgré tout une expérience intéressante et promet de nombreuses heures de plaisir en sa compagnie, à la résolution flatteuse de 1080p @ 60 Fps. C’est pourtant ce qu’on attendait non ?

Oui c’est vrai, mais en forçant la comparaison avec les grands titres cités ci-dessus, Destiny s’est placé dans une position défavorable.  La déception est d’autant plus grande qu’ils étaient à deux doigts d’en faire un jeu historique. Il manque à mon sens ce genre d’ingrédient, de folie ou de mégalomanie laissant une trace indélébile dans nos cœurs de gamers ; comme « Clap-Trap », « les covenants », « la reine des lames », « le beau jack », «  masterchief », « rivebois », etc. Vousvous voyez certainement ce que je veux dire…

Destiny - Les armes sont très classiques
Destiny – Les armes sont très classiques

Fail ? Oui et non, car si pour Activison Blizzard, le but était de le vendre par paquebot, le pari semble plutôt réussi. Par contre, si le but était de devenir une nouvelle IP dont on parlera encore dans 20 ans, j’en suis moins sûr. Bien qu’ils aient appliqué à la lettre une recette ambitieuse intégrant tout ce qui marche en ce moment saupoudré d’un budget abyssal. Alors finalement, Se donner les moyens de ses ambitions, c’était suffisant?

Vous l’aurez compris, pour moi, la réponse est non.

Mais peut-être avez-vous une idée sur la question ? N’hésitez pas à me faire part de votre opinion dans les commentaires pour qu’on discute de tout ça entre gamers avertis

A très bientôt sur Sitegeek, gardiens !

Gwen

A propos Gwen

Passionné de nouvelles technologies | J'aime les jeux vidéo, les séries US, les zombies, les chat, les boulettes et surtout le risotto à la truffe.

Voir aussi

donkey kong country tropical freeze

Test | Donkey Kong Country Tropical Freeze – Simplement indispensable

Test | Donkey Kong Country Tropical Freeze - Nintendo Switch - Un portage parfaitement réalisé et indispensable pour les fans du genre

Ghost of a Tale

Test | Ghost of a Tale – PC – Une souris et ça démarre

Test | Parfois, pour accomplir de grandes choses, il suffit simplement d'une sacrée dose de détermination. C'est le cas de Tilo, la souris à l'affiche de Ghost of a Tale, mais aussi de son développeur qui a conçu le jeu quasi seul.

2 commentaires

  1. C’est pourtant un jeu censé durer 10 ans, mais à en voir les premiers retours, on risque d’avoir du mal. Le jeu n’a pas l’air mauvais, loin de là, mais comme tu le dis, il manque la petite touche de génie qui fait qu’il aura du mal à laisser son empreinte, un peu comme Titan Fall, un jeu qui fait un énorme buzz avant sa sortie, mais qui ne déclenche plus d’émeute 6 mois plus tard. A comparaison, j’ai relancé Borderlands récemment (le tout 1er) et j’ai été étonné de tout ce qu’il apportait déjà à l’époque.

    • J’ai du mal à me dire que le jeu va durer 10 ans… Les joueurs consoles ne sont pas aussi fidèles et d’autres jeux vont venir le détrôner : Borderlands, Evolve,…
      L’avenir nous le dira

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *