Juillet 2015, alors que la Switch était encore connue sous le nom de “Nintendo NX”, Dragon Quest XI était le premier jeu a avoir été annoncé officiellement sur la nouvelle machine de la firme de Kyoto. Quatre ans plus tard, voilà qu’il débarque enfin sur nos consoles hybrides. L’heure du verdict a sonné !

Comment s’inscrit Dragon Quest XI dans l’oeuvre d’Akira Toriyama ?

C’est en 1986 que, sorti de l’imagination de Yuji Horii, Dragon Quest voit le jour. Témoin de l’énorme carton de Dr. Slump et du succès naissant d’un certain Dragon Ball, Horri a l’idée de demander à Akira Toriyama de prendre en charge le “chara design” de son jeu. La suite, on la connait tous. Une trentaine d’année plus tard, Dragon Quest est devenu un acteur majeur de la scène JRPG et se voit targuer de pas moins de onze épisodes, sans compter les spin-offs.

Akira Toriyama Dragon Quest Illustrations 30th Anniversary Artbook

Akira Toriyama Dragon Quest Illustrations 30th Anniversary Artbook

Mais comment expliquer un tel succès ? Prenons l’exemple du onzième opus, j’ai nommé “Dragon Quest XI : les combattants de la destinée”. Même si Toriyama n’est pas aux commandes du scénario, on peut aisément tracer des parallèles entre Dragon Quest et Dragon Ball, son oeuvre phare. En effet, les deux histoires relatent les aventures d’un orphelin, recueilli par un vieil homme, qui ignore tout des pouvoirs qui l’habitent. Coïncidence ? Je ne crois pas !

La quête initiatique dans la pop culture

Afin de prendre conscience de ses pouvoirs, le héros de Dragon Quest* se verra déraciné de là où il a grandi afin de partir à l’aventure. Lors de cette quête initiatique, il rencontrera bon nombre de protagonistes qui l’aideront à révéler son potentiel. Encore une fois, on voit aisément l’analogie avec San Goku qui quittera sa cabane dans les bois pour partir à la découverte du monde avec Bulma. Mais il n’y a pas que Dragon Ball qui utilise cette trame scénaristique. Énormément d’oeuvres se reposent également sur ce schéma.

*Vous le nommerez comme bon vous semblera afin de favoriser l’immersion.

San Goku se battant contre le héros de Dragon Quest

Quand Dragon Ball rencontre Dragon Quest

Et si c’était ça la recette du succès ? Il est légitime de se poser la question. Essayons de trouver d’autres exemples afin de vérifier cette hypothèse. Le premier qui me vient en tête est bien entendu Star Wars. En effet, c’est après avoir quitté Tatooine que Luke Skywalker s’ouvrira à sa condition de Jedi. Et ce grâce à l’aide d’une ribambelle de personnages qu’il rencontrera en chemin.

Me vient également en tête le mal-aimé Final Fantasy XV qui relate les aventures du Prince Noctis dans son voyage qui le conduira à l’accession de son trône. Je pense aussi à la La Communauté de l’anneau de Tolkien, à Link dans les Aventures de Zelda,… Mais je vais m’arrêter là car je suis sûr que vous avez vous-même plein d’autres exemples qui vous viennent en tête.

Mais au final, Dragon Quest XI S sur Switch, qu’est ce que ça vaut ?

Le jeu étant déjà sorti sur d’autres plateformes il y a un an, je ne m’attarderai pas en détail sur Dragon Quest XI. Il serait beaucoup plus judicieux de parler des nouveautés qu’apporte cette nouvelle version et de voir comment elle tourne sur Switch. D’autant plus qu’après le scandale du Zelda-gate et ses histoires de framerate (on vous en parle ici), il était légitime de se poser la question.

Alors je vous rassure tout de suite, le jeu tourne à merveille. Malheureusement, et vous vous en doutez bien, les graphismes ont été revus à la baisse pour en arriver là. Cependant ça reste plus qu’acceptable si on compare ça à d’autres blockbusters portés sur Switch.

Le héros de Dragon Quest sur son cheval

Les graphismes ont été revus à la baisse sur Switch mais ça reste quand même pas mal du tout

Au rayon des nouveautés, quelques ajouts sympathiques ont fait leur apparition. Cependant, je ne pense pas que ce soit suffisant pour vous faire repasser à la caisse si vous avez déjà fait l’acquisition du jeu l’année passée. Par contre, si c’est votre première fois, le tout est fortement appréciable ! J’ai retenu quatre nouvelles features qui sortent vraiment du lot :

  • Possibilité de jouer en 2D avec combats aléatoires à la Final Fantasy 7 (les puristes devraient apprécier).
  • Le scénario a été quelque peu étoffé afin de développer un peu plus l’histoire des héros, ce qui rallonge la durée de vie du titre.
  • Pour le plaisir de nos oreilles, on retrouve désormais les musiques orchestrales.
  • Et pour les adeptes de la VO comme moi, on retrouve également de nouveaux doublages en japonais.
Le mode 2D de Dragon Quest XI

On se croirait de retour dans les années 90

Alors, cette nouvelle version vous fait envie ou pas ? Chez nous, elle fait l’unanimité alors pourquoi s’en priver ?

Pour encore plus d’infos sur Dragon Quest XI S sur Switch, rendez-vous sur le site officiel de Nintendo.

A bientôt sur Sitegeek !

Disponible dans nos boutiques partenaires :

Dragon Quest XI

Chercher sur les boutiques en ligne:

La note de Johnny

Graphismes - 7
Jouabilité - 8.5
Plaisir du testeur - 8.5

8

User Rating: Be the first one !