Il ne fait aucun doute que Space Invaders est probablement un des 5 pionniers de l’histoire du jeu vidéo. Depuis ce 17 août 2021, la compilation ultime de 10 + 1 jeux Space Invaders Invincible Collection est disponible sur Switch. Passons en revue le contenu de cette édition et profitons-en pour se remémorer ce qui fait la légende de ce shmup depuis 1978.

Space Invaders Invincible Collection : L’héritage d’une légende

Space Invaders a donc vu le jour en 1978. Son créateur, Tomohiro Nishikado, est un des pères du jeu vidéo au Japon et à travers le monde. Space Invaders détient le record de la série de jeux vidéo la plus ancienne au monde et ayant provoqué une pénurie de pièces de 100 yens au Japon en 1978. En effet, initialement disponible sur borne d’arcade avec son écran orienté verticalement, en Tate, ce n’est qu’à partir de 1980, sur Atari 2600, que le hit a eu droit à des portages consoles.

Le principe de ce titre, tout le monde le connait : Shmup fixe, en 2D, dans lequel le joueur dirige un vaisseau collé au sol. L’objectif du gameplay consiste à éliminer les vagues ennemies composées d’aliens défilant en ligne et lançant des missiles vers votre avatar martial. L’élimination d’une colonie alien entraine l’apparition d’une colonie plus difficile à détruire. Cela fait de Space Invaders un jeu sans fin. Le jeu n’autorise qu’un tir à la fois. Vous pouvez également supprimer un tir adversaire en ripostant sur ce dernier. Pour l’anecdote, notons que les envahisseurs extraterrestres sont directement inspirés par le roman de H.G. Wells, la Guerre des Mondes.

Le jeu a eu droit à moult portages, clones et copies, mais il n’a finalement que très peu évolué en plus de 40 ans. Cette compilation Space Invaders Invincible Collection vous offre l’opportunité de vous replonger dans les titres majeurs qui ont marqué l’évolution de cet étendard de la guerre spatiale version pixelisée. Faisons ensemble le point sur chacun des titres également jouables dans cette compilation en édition digitale de Taito sur Switch, aussi disponible en 3 éditions  limitées et physiques chez Inin Games en précommande.

space invaders invincible

L’alien inspiré du roman de HG Wells, La guerre des mondes

• Space Invaders (1978, Arcade) – Le noir et blanc

Le premier Space Invaders, sorti en arcade en 1978 a été un phénomène de société. Au plus haut de sa gloire, les cafés qui proposaient l’expérience ont même remplacé des tables par des bornes Space Invaders au format table cocktail. Les machines avaient un tel succès qu’elles rapportaient bien plus d’argent que la consommation de boisson. La borne a eu droit à beaucoup d’adaptations et remakes sous tous les formats. Les côtés (sides) de la borne US, ornés d’Aliens terrifiants sur fond bleu, contribuent à l’esthétique unique de cette machine. Notez que la borne américaine n’était pas équipée de joystick pour les déplacements, mais bien de deux boutons pour se mouvoir vers la droite ou vers la gauche.

Le record du monde du plus haut score serait détenu par Eric Furrer. A l’âge de 12 ans à Toronto, Canada, il a obtenu le score de 1 114 020 points en 38 heures et 30 minutes !

• Space Invaders (1978, Arcade) – Et la couleur fut.

La version définitive colorée de Space Invaders est sortie la même année. Fruit de l’équipe de développement, elle a été le premier jeu vidéo au Japon à utiliser un micro-processeur. Nishikado concevait son propre matériel et ses outils de développement informatique, cela a été pour lui la partie la plus compliquée du projet.

space invaders couleur

La couleur a obligé le père du jeu à réinventer ses outils informatiques.


• Space Invaders Part II (1979, Arcade) – Une suite sans révolution et pourtant…

Suite au terrible succès des deux déclinaisons du premier épisode, Space Invaders 2 est sorti en arcade en 1979. Les modifications furent infimes, mais significatives pour l’époque. Des nouvelles mécaniques ont été ajoutées, telles que le renforcement des ennemis, des aliens qui se divisent en deux et ce genre de modifications qui semblent n’être que du menu détail aujourd’hui… Le cœur du gameplay reste identique. L’autre innovation révolutionnaire est la possibilité de sauver le nom des joueurs avec le meilleur score sur la scoreboard, une première pour un jeu vidéo japonais. Enfin, il est aussi le premier soft à être protégé par un copyright. Autrement dit, la révolution est en marche.


• Lunar Rescue (1979, Arcade) 

Dans l’élan de son ainé, Lunar Rescue est apparu en arcade en 1979. Basé sur la même carte que Space Invaders, ce titre oh combien sympathique fonctionne différemment. Le joueur est largué de la Terre et doit atteindre des cibles sur la lune, en évitant les ennemis. Il doit ensuite remonter jusqu’à la Terre en éliminant les aliens, façon Space Invaders. Avec un gameplay plus riche, cette borne a rapidement fait sa place aux côtés de son ainée. Même si elle a moins marqué les esprits, je trouve personnellement ce titre fascinant pour l’époque.


• Space Cyclone (1980, Arcade) 

Avec Space Cyclone, on tient un nouveau titre inspiré et basé sur la même carte que Space Invaders. Les ennemis sont incarnés par des cyborgs insectoïdes et des OVNI’s. Ce titre a rapidement été dépassé par les autres jeux développés sur des cartes plus évoluées. Néanmoins, sa rareté lui confère un statut de jeu culte. C’est la première fois qu’il est porté officiellement sur console.

Space Cyclone

Space Cyclone, un clône moins connu de Space Invaders


• Majestic Twelve: The Space Invaders Part IV (1990, Arcade) 


4ème opus officiel de la série, Majestic Twelve, aussi connu sous le nom de Super Space Invaders ’91, contient des nouveautés modernes. Vous pouvez ici sélectionner votre zone et utiliser des attaques spéciales. Accessoirement, vous pouvez aussi sauver des vaches sous l’emprise Alien ! Bref, un épisode arcade très sympa pour les 12 ans de la licence.

• Super Space Invaders ’91 (1990, Arcade) 

Identique à Majestic Twelve, si ce n’est qu’ici, la sélection de zone n’est plus disponible. Vous devrez donc parcourir chaque stage selon l’ordre préétabli. Quelques effets ont également été ajoutés pour rendre le jeu visuellement plus sexy, comme le décor du système solaire en arrière-plan, mais on reste sur le même jeu à 99%.

Super Space Invaders ’91

Presque identique à la version Nintendo, cette version a tenté de se faire une place dans les 90’s.


• Space Invaders DX (1994, Arcade) 

Sorti en arcade en 1994, ce DX propose 3 modes de jeu : Original, Parodie et VS. Le mode Parody propose des graphismes et sprites délirants, basés sur le portage SNES. On y trouve aussi des anciens personnages de jeux Taito. Le mode Versus permet à deux joueurs de s’affronter en faisant augmenter le nombre d’aliens chez l’adversaire ! Fun, ce DX ne m’a jamais enthousiasmé outre mesure, mais il est intéressant à découvrir.


• Arkanoid vs Space Invaders (2016) 

Sortie en 2016, cette version est incluse comme téléchargement supplémentaire. Elle mixe les gameplays de Space Invaders et celui du casse-brique Arkanoïd. Amusant et sympa, le jeu avait déjà eu droit à son portage dédié. Avec des bruitages et des musiques au top, ce titre est le plus rythmé de la série selon moi.

space invaders arkanoid

Le cross over imrobable entre Arkanoid et Space Invaders


• Space Invaders Extreme (2018) 

Initialement sorti en 2008 pour fêter le 30ᵉ anniversaire de la série, Space Invaders Extreme est revenu en 2018 sur Steam pour la 40ème bougie cette fois. Avec des visuels hyper pêchus, des effets dans les décors et des armes plus originales que dans les autres adaptations, cette version a toutes mes faveurs. Le gameplay a subi des modifications qui rendent le jeu moins rigide, les boss ont des comportements plus surprenants, que ce soit au niveau des patterns ou au niveau esthétique. Pour moi, la meilleure version de Space Invaders à ce jour.

Space Invaders Extreme

La version la plus pêchue du hit !


• Space Invaders Gigamax 4 SE (2018) 

Cette version, basée sur l’épisode Gigamax présenté à Tokyo en 2019 en format 10 joueurs, est la première à proposer le multijoueurs. Jouable à 4 pour le coup, elle introduit de nouvelles mécaniques, dans un contexte très basiques, mais surprenant par moments. Collaboration avec les autres joueurs, courses au chrono et bande son boostée par ZUNTATA, ce Gigamax 4SE vaut le détour également.

space invaders gigamax 4 SE

Le GigaMax 4 SE, c’est même pas avec des Pokemons !

Space Invaders Invincible Collection : Un Space Invaders pour les gouverner tous ?

Bien que forcé d’admettre qu’on a fait le tour de tous ces remakes et ces compilations de remake, ce Space Invaders Invincible Collection a de vrais atouts. Les fans y trouveront même la version la plus complète à ce jour. Toutefois, à 59,99 euros sur le Nintendo eShop en version digitale, il va faire fuir les candidats potentiels, et probablement rater son coup. Ce qui est d’autant plus dommage est que nous n’avons même pas encore eu droit à la magnifique version collector proposée au Japon en 2020 ; si ce n’est en passant par ININ Games US. Bref, si rien ne change, cette compilation risque de ne pas gouverner mille peuples, si ce n’est ceux déjà dévoués à sa cause.

Lire aussi :
Super Mario Bros fête ses 35 ans – Un nouveau game & watch en préparation

À très bientôt sur sitegeek,

Vega