Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Farming Simulator 17 – Xbox One – Savez-vous planter des choux ?

Test | Farming Simulator 17 – Xbox One – Savez-vous planter des choux ?

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

 

Après Transport Fever je me lance à présent dans une nouvelle simulation, j’ai nommé :
Farming Simulator 17 
L’ayant aperçu à la Gamescom ce jeu avait attiré notre attention avec ses graphismes alléchants et le système de vue FPS qui vous permet de vous balader comme bon vous semble dans cet open world de campagne. Qu’en est-il après y avoir joué plusieurs heures ?

Une après-midi avec Farming Simulator 17

Il existe bien des sortes de joueurs. Les fan de RPG, les accrocs au FPS Multi, les mordus de gestion/simulations, les nerveux fonçant vers les jeux de combats et aussi les touche à tout. Je fais clairement partie de cette dernière catégorie, même si bien entendu j’ai mes petites préférences. Je suis toujours ouvert à découvrir de nouveaux jeux. Et je dois dire que Farming Simulator 17 avait de sérieux atouts pour me convaincre. Je ne suis pas déçu du résultat mais je ne suis clairement pas le public visé je pense. Je m’explique.

Farming Simulator 17 mise beaucoup sur le système de gestion avec le réalisme poussé à son maximum. Un peu comme Euro Truck Simulator pour ceux qui connaissent. Vous incarnerez donc un fermier, ou une fermière, qui devra prendre soin de 2 ou trois champs en essayant de faire grandir ses récoltes. Si, comme moi, vous ne connaissez rien au monde agricole, je vous conseille vivement de faire au moins 3 des 6 tutoriels disponibles. Car une fois dans le mode carrière les aides sont extrêmement limitées.

Farming Simulator 17 - N'essayez pas d'éviter le tutoriel.
Farming Simulator 17 – N’essayez pas d’éviter le tutoriel.

Le dit tutoriel fini, vous vous lancerez dans le mode campagne vous proposant un coin des Etats-Unis ou un bled des pays de l’est. Pour ma part j’ai une préférence pour le pays de l’est, le décor y est plus pittoresque. On vous fait cadeau de certaines récoltes dans vos silos de manière à vous remplir les poches et pouvoir investir dans les récoltes à venir. Mais ne vous avisez pas de vous reposer sans quoi vous serez vite sur la paille. (Ce n’est que le premier mauvais jeu de mots, je préfère vous prévenir.)

Farming Simulator 17 – Graphismes au top !

Lorsque vous démarrez Farming Simulator 17 la première chose qui saute aux yeux c’est le moteur graphique ! Il est tout bonnement superbe. Certains développeurs de jeux FPS devraient en prendre de la graine. (Je vous avais prévenu). On pourrait pinailler sur les cultures qui ne s’écrasent pas lorsque l’on passe dessus avec les tracteurs ou des trous dans lesquels vos roues ne tombent pas. Mais techniquement le jeu est loin devant d’autres qui auraient du être mieux. (Je pense notamment à WRC).

Ok, ma roue ne tombe pas. Mais c'est superbe non ?
Ok, ma roue ne tombe pas. Mais c’est superbe non ?

Si vous arrivez à comprendre le cycle, récolte – préparation – plantation – vente. Vous vous rendrez vite compte qu’au final vous n’êtes que le chauffeur qui s’en va vendre la marchandise. Car c’est le seul job pour lequel vous ne pouvez pas engager un ouvrier. Au début peut-être allez vous avoir envie de cultiver vous même vos terres, mais cela prend un temps considérable et l’ennui se fait assez vite ressentir. Même si le jeu propose malgré tout des radios diffusant des musiques d’ambiance assez stéréotypées “ferme”.

Fiez vous au tableau des prix pour savoir ce qui vous rapportera la plus.
Fiez vous au tableau des prix pour savoir ce qui vous rapportera la plus.

Des commandes multiples mais bien pensées.

Malgré un côté redondant qui pourrait assez vite être ressenti, le jeu fait tout pour que le rythme soit présent. À bord de votre tracteur vous pourrez donc débuter la récolte et de suite engager un ouvrier qui finira le travail pour vous (moyennant quelques euros bien sur) et c’est sur une simple pression de la touche “droite” que vous allez vous retrouver téléporté dans le véhicule de vôtre choix. Tout cela instantanément sans aucun temps de chargement. Vous pourriez aussi rouler d’un magasin à l’autre pour l’achat de vos tracteur, graines et autres mais il est bien plus simple d’appuyer sur la touche “select” et faire tout cela depuis votre ferme.

Le magasin est accessible depuis n'importe où.
Le magasin est accessible depuis n’importe où.

Au volant de votre tout beau tracteur, les commandes s’avèrent tout aussi simples. Mais il va vous falloir un moment d’adaptation pour comprendre le fonctionnement de tout ces accessoires. Si quelqu’un m’avait vu démarrer la moissonneuse batteuse il aurait bien ri car j’ai appuyé sur toutes les commandes avant de comprendre qu’il fallait démarrer la moissonneuse avant de déployer le tout.

Pas toujours facile de s'habituer aux machines.
Pas toujours facile de s’habituer aux machines.

Un cruel manque de buts

Dans Farming Simulator 17 vous êtes clairement livré à vous même ! Ici, pas de carotte pour vous faire avancer. (Celle-là était facile). Pourtant j’aurais aimé avoir, si pas une histoire, au moins des quêtes. Vous pouvez tout au plus faire des “jobs” pour vos voisins fermiers dans le but que leurs champs soit moins chers à racheter et devenir le king de la patate (ou du tournesol c’est vous qui voyez). Vous allez peut-être me dire que c’est un jeu de simulation sensé nous rapprocher au plus de la réalité et que le manque de “scénario” n’est pas la fin des haricots (promis c’est la dernière). Mais quand je joue à un jeu c’est pour m’amuser pas pour “travailler”, et si je joue à un jeu de simulation alors j’aime bien juste cliquer sur mes petits ouvrier pour leur dire : “get back to work”

La carte est de taille assez correcte.
La carte est de taille assez correcte.

Ma dernière remarque se portera sur les menus qui, si ils sont assez complets, ne sont pas optimisés pour les consoles. Vous allez parfois devoir vous taper toute la liste d’options avant d’arriver à celle que vous vouliez modifier. On voit vraiment que le jeu a été développé pour pc puis transposé vers les consoles. Ce n’est pas dramatique mais tout de même.

J'ai aimé

  • Les graphismes
  • Le système FPS'
  • Les raccourcis bien pensés

Je n'ai pas aimé

  • Devoir travailler !
  • Aucun mode histoire
  • Très technique

Résumé des scores

Graphismes
Fun
Jouabilité

Simulation Pure

On pourra dire ce qu'on veut, Farming Simulator est un bon jeu de simulation. Reste à voir ce que vous recherchez dans un jeu car il faut aimer travailler après les heures.

Revue de presse

 –/20

Gamekult

 –/20

Gamergen

 –/20

JV.com

 10/20

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Fred

Vous aviez envie de faire découvrir à vos enfants le monde de l’agriculture ? Vous rêviez d’apprendre à nourrir et vendre des cochons ? Farming Simulator 17 est clairement fait pour vous ! Certes le jeu ne plaira pas à tout le monde mais si il ne plaît pas ça sera uniquement parce que le genre ne convient pas et en aucun cas pour des soucis techniques. Il faut juste ne pas se tromper et imaginer que vous allez pouvoir utiliser ce jeu comme un GTA Farming Mod. On a affaire ici à de la simulation pure vue à travers les yeux du fermier courageux et pas comme si l’on était un dieu omnipotent cliquant à tout va sur la carte.

Et vous ? Que pensez-vous de ce genre de jeu ?

Plus d’infos sur le site officiel de Farming Simulator 17.

A très bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

À la mode, à la modeee !


Farming Simulator 17
Développeurs Focus
Editeur Focus 
Date de sortie 25 October 2016
Prix 41,00

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande Annonce :

Galerie :

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

Ghost of a Tale

Test | Ghost of a Tale – PC – Une souris et ça démarre

Test | Parfois, pour accomplir de grandes choses, il suffit simplement d'une sacrée dose de détermination. C'est le cas de Tilo, la souris à l'affiche de Ghost of a Tale, mais aussi de son développeur qui a conçu le jeu quasi seul.

Yakuza 6

Test | Yakuza 6 – PS4 – Comment tirer sa révérence avec classe

Test | 13 ans après ses premières aventures, Kazuma Kiryu tire sa révérence de la plus magistrale des façons dans un Yakuza 6 au sommet de son art. Merci à lui.

3 commentaires

  1. Sur PC c’est débile avec tous les mods dispos … Tu peux devenir narco traffiquant :D

  2. J’avais vraiment bien aimé le Farming 2015 sur la PS3, c’était assez chouette comme expérience de jeu malgré le tout début qui est vraiment assez lourd…

    Celui ci a l’air bcp mieux et bcp plus beau !

    Je me laisserai bien tenter si j’arrive à décrocher de Diablo 3

    • Bonjour Michael,

      Je confirme que j’ai été agréablement surpris par ce Farming 17 mais vu qu’il n’y a pas d’histoire si l’envie te prends tu pourrais toujours récolter du blé entre deux donjons. :-D

      ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *