Je me revois encore admirer les petits arbres en plastique et tourner les manettes pour voir les phares de la locomotive s’allumer. Mes yeux s’illuminer quand cette toute petite Marklin naviguait dans ce décor incroyable que mon Parrain avait créé. Transport Fever part du bon pied en me rendant ces sensations et bien plus encore.

Une après-midi avec Transport Fever

Je vais être honnête avec vous, cela faisait un moment que je ne m’étais pas approché d’un jeu de simulation. En son temps pourtant, j’ai joué des heures durant, à Sim City, Theme Hospital ou encore Roller Coaster Tycoon. J’avais beaucoup aimé aussi Emergency, qui vous plongeait dans la peau d’urgentistes de toutes sortes. Mais les dernières fois que j’ai tenté de renouer avec les Sim City & autres plus récents je n’ai ressenti que de la frustration face à une quantité étouffante de réglages possibles ! Quel bonheur de voir qu’ici Transport Fever arrive à nous donner une myriade d’options sans pour autant avoir l’impression de devoir faire 5 heures de tutoriel avant de s’en sortir.

Transport Fever - La config des lignes est complète et facile d'accès.

Transport Fever – La config des lignes est complète et facile d’accès.

Si vous n’êtes pas habitué du genre, je conseillerais malgré tout le tutoriel qui prend plus ou moins une heure et qui vous explique la plupart des fonctions disponibles. Mais si vous n’avez pas peur vous pourriez même vous lancer de suite dans le mode campagne, les icônes et les boites de dialogues sont suffisamment claires que pour s’en sortir. En parlant des dialogues, j’espère que les développeurs font des relectures encore aujourd’hui car il arrive régulièrement (dans la version française) que les textes ne soit pas traduits. Pour un “cancel” passe encore mais quand c’est un morceau de la mission qui est en Allemand, ça le fait moins.

Certains ajustements de traduction sont à prévoir.

Certains ajustements de traduction sont à prévoir.

Transport Fever – Un mode campagne digne de ce nom

La plupart du temps dans ce style de jeu, on essaye simplement de créer la plus grande ville qui soit, espérant que celle-ci perdure et s’étende d’elle même au fil des années qui passent. Bien sûr, certaines simulations vous proposent un mode campagne mais qui se révèle souvent n’être qu’une suite de quêtes sans réel challenge. Ici, dans Transport Fever, vous aurez le choix entre l’Amérique ou l’Europe qui affiche 7 missions chacune. Pour ma part, je me suis dirigé vers l’Europe où la première mission consistait à creuser le titanesque tunnel du Saint-Gothard.

Europe ou Amérique proposent de revivre des événements réels.

Europe ou Amérique proposent de revivre des événements réels.

La mission vous plonge en 1870 avec des travaux déjà entamés et vous demande de reprendre le flambeau pour tenter de finir ses travaux avant 1885. Au niveau du temps qui passe j’ai tout de même une remarque. En effet, soit cela fait effectivement trop longtemps que j’ai quitté le monde des simulations et je n’ai plus l’habitude qu’il n’y ait aucune logique, soit les développeurs ont un petit souci de calcul. J’en veux pour exemple le tutoriel qui vous demande d’acheter un bus et de faire en sorte qu’il aille d’un arrêt à l’autre sur une ligne. Il doit y avoir 5 rues d’une ligne à l’autre et votre gentil petit bus ne mettra pas moins de 6 mois pour faire le dit trajet ! Doivent pas être pressés les passagers ! D’accord, il est impossible d’aligner les années qui passent avec les mouvements des transports mais quand même !

Mon train ne met que 3 jours à prendre son chargement, ça va quoi.

Mon train ne met que 3 jours à prendre son chargement, ça va quoi.

Un niveau de zoom impressionnant

 

Les graphismes sont vraiment superbes ! Qui plus est mon MacMini de 2015 fait tourner le jeu quasi à fond sans aucun problème. Les screenshots du développeur exagèrent un petit peu, mais pas tant que ça. Pour info, ceux de l’article sont de moi. Sans compter que le niveau de zoom a de quoi étonner, vous pouvez voir vos calèches avancer gaiement sur les routes pavées ou juste être haut dans le ciel et vous prendre pour le tout puissant. Côté musiques d’ambiance elles sont pile comme il faut : suffisamment plaisantes pour ne pas être désactivées et assez neutres pour être oubliées.

Un zoom plus que suffisant.

Un zoom plus que suffisant.

Une interface agréable

 

Niveau interface, j’ai vraiment apprécié le style des fenêtres qui s’ouvrent comme si vous étiez sous OS/Windows. Personnellement j’ai joué en 1080p sur ma télé 55″ et du coup c’était sympa de pouvoir avoir plusieurs fenêtres constamment ouvertes sur le côté de l’écran tandis que je profitais du va et vient de mes petits mandaïs. Cela restait tout à fait lisible et jouable à la fois donc point positif pour le jeu.

Vous pouvez surveiller vos véhicules à distance.

Vous pouvez surveiller vos véhicules à distance.

.

J'ai aimé

  • Le mode campagne
  • Le niveau de zoom'
  • La simplicité des menus
  • Le retour en enfance

Je n'ai pas aimé

  • Les soucis de traduction
  • Le temps qui s'écoule bizarrement
  • Les trains souvent bloqués
  Je me revois encore admirer les petits arbres en plastique et tourner les manettes pour voir les phares de la locomotive s'allumer. Mes yeux s'illuminer quand cette toute petite Marklin naviguait dans ce décor incroyable que mon Parrain avait créé. Transport Fever part du bon pied en me rendant ces sensations et bien plus encore. Une après-midi avec Transport Fever Je vais être honnête avec vous, cela faisait un moment que je ne m'étais pas approché d'un jeu de simulation. En son temps pourtant, j'ai joué des heures durant, à Sim City, Theme Hospital ou encore Roller Coaster Tycoon. J'avais beaucoup aimé…
Retour en enfance avec cette simulation aux allures de train électrique. Mais qui ne manquera pas de vous donnez du fil à retordre. À découvrir.

Résumé des scores

Graphismes
Scénario
Jouabilité

Neverland

Retour en enfance avec cette simulation aux allures de train électrique. Mais qui ne manquera pas de vous donnez du fil à retordre. À découvrir.

Revue de presse

 –/20

Gamekult

 –/20

Gamergen

 –/20

JV.com

 10/20

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Fred

Inutile d’en rajouter des couches je pense qu’il est flagrant que je suis conquis. Je suis juste déçu de ne pas avoir un portable capable de faire tourner ce jeu car c’est bien le genre auquel je pourrais jouer partout et en tout temps juste pour le plaisir de retrouver mon âme d’enfant. Si vous aimez le genre simulation, sans avoir à vous demander si il faut augmenter les taxes, engager tel ou tel ouvrier. Que vous avez simplement envie de gérer un réseau de transport tout en admirant une ville prospérer aux alentours si vous arrivez à faire en sorte que la populace soit heureuse. Alors ce jeu est fait pour vous !

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires. Ou à me raconter votre vécu sur les jeux de simulation.

Plus d’infos sur le site officiel de Transport Fever.

A très bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Référence : Transport Fever
Amazon
Boulanger
Rakuten

La joie d’un train électrique !


Transport Fever
Développeursastragon Entertainment
Editeurastragon Entertainment 
Date de sortie
Prix 41,16

 Achetez le sur :
 
Référence : Transport Fever
Amazon
Boulanger
Rakuten
 

Gameplay Preview :

https://www.youtube.com/watch?v=ORyvsoKiaE0&feature=youtu.be

Galerie :