Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Star Wars : Jedi Challenges – Chez soi, ça donne quoi ?

Test | Star Wars : Jedi Challenges – Chez soi, ça donne quoi ?

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Après avoir eu l’occasion de découvrir Star Wars : Jedi Challenges lors d’un event special (Musa vous en dit plus dans son article), je me suis fait le plaisir de tester cela pour vous en conditions plus “réelles”. Résultat ?

Star Wars : Jedi Challenges – Que la réalité augmentée soit avec vous

C’est bien gentil de vous donner mon avis sur Star Wars : Jedi Challenges mais c’est peut-être mieux si je vous explique d’abord en quoi cela consiste. Jedi Challenges c’est tout simplement un jeu vidéo en réalité augmentée. Concept imaginé par Lenovo (avec l’appui de Disney on s’en doute). Dans la boîte que compose le pack vous trouverez un sabre laser, une boule de localisation et un casque spécialement conçu pour l’occasion.

Un sabre, un casque et une boule de détection. Vous êtes parti pour Jedi Challenges
Un sabre, un casque et une boule de détection. Vous êtes parti pour Jedi Challenges

Premier constat lors du déballage, c’est vraiment bien fichu. Même si il aurait été appréciable de ne pas avoir cet embout en plastique mou au bout du sabre laser (voyons le positif il sera plus résistant). Le casque aussi est d’excellente qualité en termes de finition, y compris les sangles qui se règlent facilement.

 

Oubliez vite le jeu en intérieur

Avant de pouvoir faire face à Dark Maul il vous faudra d’abord vous armer de patience. Car l’installation de l’application “Star Wars : Jedi Challenges” se verra suivie d’une mise à jour assez longue (entre 5 à 10min en wifi). Quoi ? Je vous ai pas dit qu’il fallait un smartphone ? Eh oui ! Malgré le fait qu’il faille débourser prés de 200€ pour ce kit, il faut encore avoir un smartphone compatible avec l’application.

Premier apprentissage, la patience jeune Padawan !
Premier apprentissage, la patience jeune Padawan !

Côté performance n’ayez aucune crainte, Lenovo a fait du bon boulot et rien que mon Samsung A3 arrive déjà à faire tourner le jeu. Ce qui est plus important c’est surtout la taille de l’écran du smartphone. Le Samsung A3 est pourvu d’un écran 4,7″ et c’est vraiment le minimum syndical. J’ai tenté avec mon iPhone 5s (4″) et pour le coup c’est clairement trop petit.

Génial en extérieur !
Génial en extérieur !

Lorsque tout est prêt (l’installation et la config étant très bien expliquées dans l’appli) vous allez pouvoir placer la boule de localisation et enfin jouer. Seulement voilà, comme on pouvait s’y attendre le jeu n’est pas adapté aux espaces trop restreints. Certes vous pourriez jouer aux échecs ou au jeu de stratégie mais ils ne sont pas assez intéressant en RA* que pour donner envie de jouer.

*Réalité Augmentée

3 Modes – Un seul jeu

Une chose que je n’aime pas faire dans mes articles c’est d’utiliser les photos promotionnelles pour vous donner mon ressenti. Malheureusement pour Star Wars : Jedi Challenges il est compliqué de faire autrement pour que vous puissiez imaginer ce qui est vu par l’utilisateur.

Le jeu se compose donc de 3 modes de jeu : le célèbre jeu d’échec du film, un jeu de stratégie de guerre et celui que tout le monde veut vraiment le combat de sabre.

Je ne m’étendrai pas sur les deux premiers modes que je trouve complètement sans intérêt. Dans le cas des échecs je n’avais qu’une envie c’était de bouger les pions avec mes mains. Tandis que pour le jeu de stratégie il me fallait absolument ma souris et un écran de pc. Retour donc au combat de sabre. Si dans un premier temps l’apprentissage m’a paru plutôt long, arrivé au 6ème niveau (sur 18) j’ai commencé à prendre un plaisir incroyable à manier le sabre dans le vide.

L'obscurité n'est pas une obligation en soi
L’obscurité n’est pas une obligation en soi

Seul “défaut”, si on peut dire, c’est que je ne vois aucune plus value à la RA. Les personnages ne se positionnent pas forcément en relation avec l’environnement et cela en devient carrément perturbant par moment. Lorsque j’ai testé le jeu en extérieur et que le crépuscule est arrivé c’est à ce moment là que j’ai pris le plus de plaisir. Il faisait suffisamment clair pour que je vois l’environnement réel (histoire de ne pas tomber) et assez sombre que pour profiter pleinement des images du jeu.

Conclusion

Avec son prix assez conséquent de 199€, le kit Star Wars : Jedi Challenges n’est pas un achat fait à la va-vite. Soit vous êtes méga-fan de Star Wars et vous dépensez sans compter. Soit vous avez envie de faire plaisir à votre enfant, mais dans ce cas-là vous préféreriez tout de même être certain que le kit ne finisse pas dans un tiroir après une semaine.

Personnellement je pense que ce kit aurait eu beaucoup plus d’intérêt si il avait intégré le jeu dans le casque et qu’il ne faille pas ajouter le smartphone. Bien sûr cela reste fun entre amis lors des fins de soirées barbecue, mais je pense que malgré tout il finira quand même par prendre la poussière après moins d’un an. La faute à un système un peu trop compliqué à mettre en place juste pour 5min de jeu.

Et vous ? Prêt à savoir si la force est en vous ?

A bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

Ghost of a Tale

Test | Ghost of a Tale – PC – Une souris et ça démarre

Test | Parfois, pour accomplir de grandes choses, il suffit simplement d'une sacrée dose de détermination. C'est le cas de Tilo, la souris à l'affiche de Ghost of a Tale, mais aussi de son développeur qui a conçu le jeu quasi seul.

Yakuza 6

Test | Yakuza 6 – PS4 – Comment tirer sa révérence avec classe

Test | 13 ans après ses premières aventures, Kazuma Kiryu tire sa révérence de la plus magistrale des façons dans un Yakuza 6 au sommet de son art. Merci à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *