Ces derniers temps j’ai l’impression de travailler pour Ubisoft plus que pour Sitegeek. Après Far Cry : New Dawn c’est à présent l’une de mes licences favorites dont je vais vous parler, Trials Rising.

Une après-midi avec Trials Rising sur Xbox One

Après un article assez dur concernant une autre licence Ubisoft (Far Cry : New Dawn en l’occurence), je vais pouvoir cette fois-ci les féliciter. Même si en fait c’est la team de chez Red Lynx qui a du mérite dans la mesure où ici, Ubi n’est que l’éditeur. J’éprouve une affection particulière pour la série Trials qui est l’un des rares jeux pc qui fonctionnait sur n’importe quelle bécane (et hop, jeu de mots !). D’ailleurs c’est pas compliqué, pour les plus curieux d’entre vous le deuxième épisode est toujours partiellement disponible sur le site Miniclip.com

Comme le prouvent les images ci-dessus le jeu à su toujours garder son identité tout en améliorant à chaque épisode ses graphismes. Après un épisode haut en couleurs (Blood Dragon), Trials Rising compte bien vous faire passer des heures et des heures à pester contre une simple plateforme de €&$€ ! Et le pire dans tout ça, c’est que vous allez en redemander.

Pour évoquer un peu plus les graphismes, sachez que malgré des petits soucis d’entrelacement, ceux-ci sont malgré tout déjà très bien sur Xbox One S (et encore plus sur PC of course). Certains effets de lumière m’ont laissé sans voix et il arrivait que je refasse des pistes pour le plaisir des yeux uniquement, c’est vous dire.

Un multi qui fera long feu

Le jeu Trials Rising sort au moment où j’écris ces lignes mais pourtant la plupart des fans en sont déjà à plusieurs dizaines d’heures de jeu. Tout cela grâce à une bêta ouverte qui aura permis à tous de découvrir surtout le mode multi du jeu. Et c’est justement ce mode que RedLynx va tenter de mettre en avant. Lorsque je vois la politique marketing du jeu j’ai l’impression d’y voir une tentative de coller au format Rocket League. Avec des saisons, des récompenses (purement visuelles) et des compétitions à plusieurs qui sont un poil décevantes dans la mesure où vous ne serez pas tout à fait face aux autres sur certaines pistes.

Sur l’image de droite (tiré de ma version Xbox One S) j’ai volontairement foncé l’image afin que vous puissiez entre-apercevoir les autres joueurs en ligne (si, si. Regardez bien en bas à gauche et au même endroit que moi). Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on est à des années lumière de ce que montraient les développeurs sur leur screenshots. Alors oui, vous aurez bien certaines pistes où tout le monde est aligné en profondeur mais ce n’est jamais la même chose que des pistes dites “classiques”.

Dommage qu’il n’y ait pas de scénario

Cet aparté sur le multi plutôt moyen à mes yeux étant fait, venons en au coeur de Trials Rising, les pistes ! Pour le coup RedLynx ne se fiche pas de vous en s’approchant presque de la centaine de pistes. Et je peux vous dire que déjà en facile ou moyen vous risquez de transpirer sur certaines d’entre elles. Je vous laisse imaginer les difficiles et oublier les extrêmes. Ajoutez à cela les défis cascades tels que le lancer de pilote, le basket, le saut en longueur… ou encore les sessions d’apprentissage sensées faire office de tutoriel mais qui vous rappellent à quel point Trials; c’est pour les vrais gamers.

Des pistes en veux-tu en voilà.

Des pistes en veux-tu en voilà.

Pas de doute donc, vous êtes partis pour des centaines d’heures avec ce jeu. Sans oublier les pistes créées par les joueurs eux-mêmes, qui sont de qualité très variables mais ajoutent malgré tout du plaisir à l’ensemble. Le tout est animé par une BO qui colle à merveille au jeu avec ses sons rock et techno toujours dans le ton.

Côté gameplay aucun changement, mais en même temps pourquoi modifier une recette qui est juste parfaite ! Au passage il est triste de constater qu’ici pas de campagne, aucun scénario, simplement une carte qui déverrouille les nouvelles pistes au fur et à mesure que vous réussissez les précédentes. Quand on voit ce que Red Lynx avait su faire avec Blood Dragon, c’est dommage.

De la customisation mais pas toujours bien pensée

Au rayon des nouveautés on découvre aussi un mode de customisation plus complet que dans les opus précédents. Seulement voilà, le menu est trop peu ergonomique que pour être agréable. On vous autorise à faire des calques mais pas à les fusionner, vous pourrez créer des logos mais pas les partager (sous prétexte de représenter des marques/logos). Pourtant Forza avait prouvé qu’il était possible de faire mieux. En moins de 5 minutes j’ai pu trouver bien des lacunes dans celui de Trials Rising, ils n’ont pas de testeurs chez RedLynx ?

Et si vous vous dites “Mais c’est pas le but du jeu.”. Et bien détrompez-vous, au vu du nombre de stickers que le jeu vous refile et la possibilité de payer avec de l’argent comptant des caisses d’objets, je pense que les développeurs espèrent pouvoir tirer profit de la customisation. Ça risque pourtant d’être compliqué avec de telles restrictions en termes de partage et d’ergonomie. Malgré cela, comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessus, je suis arrivé à m’en sortir et à créer des logos plutôt corrects. À titre d’exemple celui de Wonder Woman m’a pris près de deux heures et contient pas loin de 60 calques.

J'ai aimé

  • La quantité de contenu
  • La BO dynamique
  • Rejouer à Trials

Je n'ai pas aimé

  • Les menus peu ergonomiques
  • Pas de scénario
  • Le multi moins fun que prévu
Ces derniers temps j'ai l'impression de travailler pour Ubisoft plus que pour Sitegeek. Après Far Cry : New Dawn c'est à présent l'une de mes licences favorites dont je vais vous parler, Trials Rising. Une après-midi avec Trials Rising sur Xbox One Après un article assez dur concernant une autre licence Ubisoft (Far Cry : New Dawn en l'occurence), je vais pouvoir cette fois-ci les féliciter. Même si en fait c'est la team de chez Red Lynx qui a du mérite dans la mesure où ici, Ubi n'est que l'éditeur. J'éprouve une affection particulière pour la série Trials qui est…

Résumé des scores

Gameplay
Mode Multi
Graphismes sur Xbox One S
Plaisir du testeur

Yihaaaa

Conclusions hâtives de l’ami Fred

Il n’y a pas à tortiller Trials Rising est à nouveau une réussite pour la licence. Seulement on regrette que l’effet “Ubisoft” se fasse ressentir un peu plus à chaque nouvel épisode. En vendant le jeu en version “light” à 20€ et complet à 40€ c’était déjà moyen comme initiative. Ajoutez à cela une tentative (ratée pour moi) de mettre un multi qui pourrait aussi rapporter de l’argent grâce aux skins que vous auriez envie d’afficher. Cela vous fait un tout qui sent trop la tentative de rentabilité.

J’espère de tout cœur que je ne serai pas le seul testeur à penser cela et que chez RedLynx ils arriveront à faire comprendre à Ubisoft que vendre des jeux c’est aussi transmettre l’amour d’un projet et pas seulement un placement à long terme.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site officiel de Trials Rising

À très bientôt sur Sitegeek.

Frédéric Perez

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Référence : Trials Rising - Edition Gold
Amazon
Boulanger
Rakuten

Des bécanes


Trials Rising - Edition Gold
DéveloppeursUbisoft
EditeurUbisoft 
Date de sortie26 February 2019
Prix 24,99

 Achetez le sur :
 
Référence : Trials Rising - Edition Gold
Amazon
Boulanger
Rakuten
 

Bande-annonce :

https://www.youtube.com/watch?v=h_JHCQxlUU4

Galerie :