Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Yakuza Kiwami 2 – PS4 – Un remake pour les mater tous
Yakuza Kiwami 2

Test | Yakuza Kiwami 2 – PS4 – Un remake pour les mater tous

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Quatrième bouchée de mafieux japonais en deux ans avec la sortie récente de Yakuza Kiwami 2, qui illustre à merveille la définition du remake…

Un après-midi avec Yakuza Kiwami 2 sur PS4

Je ne vais pas m’amuser à vous faire l’historique de ma relation avec Yakuza à chaque jeu… D’autant que Yakuza Kiwami 2 est le quatrième volet de la saga à sortir en 2 ans dans nos contrées. Si on m’avait dit ça, à l’époque où il fallait chialer en position foetale pour voir un Yakuza débarquer chez nous, j’aurais ri. Enfin, je ne vais pas bouder mon plaisir car entre Yakuza Zero, Yakuza Kiwami et le récent et excellent Yakuza 6, les fans ont été servis (il était temps !). Cette saga de plus en plus prisée en Europe et en Amérique aura indéniablement marqué l’industrie du jeu vidéo. Les futurs projets de SEGA en attestent. Mais avant de nous tourner vers l’avenir, Ryu go Gotoku Studio nous propose un nouveau retour dans le temps avec le remake d’un des meilleurs épisodes de la série, qui n’a rien perdu de sa superbe. Au contraire.

YAKUZA KIWAMI 2
Bon… c’est reparti pour un tour !

Pas une ride 2

Sublime. Voilà qui résume le design de Yakuza Kiwami 2. Avec son nouveau moteur utilisé dans Yakuza 6, la série atteint les sommets. Les flaques reluisantes, les craquelures au sol, la peau granuleuse des personnages, les animations des combats et bien sûr les magnifiques reflets nocturnes sur le fleuve de Sotenbori… On ne peut que rester ébahi, surtout si on a connu Yakuza sur PS2. La perfection n’existant pas, on trouvera toujours quelques PNJ peu expressifs, l’une ou l’autre texture en deçà ou encore un élément trop figé. Mais aucun de ces micro-défauts ne ternira l’image du plus beau jeu Yakuza à ce jour. Si Kamurocho reste l’éternelle constante de la série, c’est Sotenbori qui suscitera l’émoi des joueurs. Une ville organique, (plus ou moins) vivante avec des détails à foison.

YAKUZA KIWAMI 2
Matez-moi ça, comme c’est beau !

Kiryu retrouve quant à lui les superbes animations de Yakuza 6. Sa fatigue palpable quand il court trop, sa grande classe quand il marche à-la-Yakuza ou bien évidemment ses pirouettes lors des affrontements rendent le personnage extrêmement dynamique. Ajoutez à cela un open-world fluide avec très peu de chargements, et on a qu’une envie : explorer les deux quartiers nippons jusque dans leurs moindres recoins.

YAKUZA KIWAMI 2
C’est beau, j’vous dis !

Pourquoi est-il si violent ?

Je persiste et signe : les combats de Yakuza, c’était mieux avant ! Après un épisode Zero et un Kiwami qui proposaient un système plus riche avec des styles de combats différents, Yakuza 6 (et donc Yakuza Kiwami 2) est passé à une formule à mon sens plus pauvre. En théorie, ce nouveau format se veut plus “modulable” avec un système de progression RPG-esque. Si ce dernier profite d’une interface formidable, dans la pratique, les combats se limitent à un martèlement des touches carré (coup faible) et triangle (coup puissant pour conclure le combo). Et le pire, c’est qu’on a l’impression de taper dans du plastique en envoyant valser des personnages d’un bête coup. J’ai tout de même eu l’impression que les coups avaient retrouvé de leur brutalité, mais il est fort probable que je me sois tout simplement habitué depuis le sixième épisode.

YAKUZA KIWAMI 2
Kiryu toujours balèze, mais des combats moins engageants

Autre regret : difficile de jauger la puissance des ennemis, sachant qu’on tape dans le tas et qu’un bête voyou peut bloquer les coups puissants de Kiryu. Ça tue complètement l’immersion… jusqu’à ce qu’on active les heat moves pour se venger. Signature de la franchise, ces “coups de grâce” ultraviolents n’ont jamais autant brillé et dans la mesure où ce sont les seuls vecteurs de variété dans le gameplay, on s’attelle vite à les débloquer pour enrichir les affrontements. Mais pour ma part, les combats ont perdu de leur superbe et ne restent qu’un passage obligé, parfois fastidieux, de Yakuza Kiwami 2. Et les nouveautés mineures comme les finish moves à base de QTE sur les boss constituent une maigre consolation.

YAKUZA KIWAMI 2
On peut toujours compter sur les heat moves pour son shoot de satisfaction

PIMP my Yakuza

Je pars du principe que si vous êtes là, vous connaissez la série. Inutile donc de m’attarder en détails sur les innombrables mini-jeux de Yakuza Kiwami 2. Du Virtua Fighter sur borne arcade, du karaoké, des jeux de hasard japonais incompréhensibles et des activités plutôt perverses sont à votre disposition. On peut également compter sur les restaurants pour se remplir l’estomac (un système est carrément prévu pour) et gagner de l’XP (c’est bien connu, manger ça fait évoluer). N’oubliez pas non plus de boire, histoire d’aller ensuite à l’urinoir pour jouer à mieux viser que l’ordinateur (si, c’est un vrai jeu). Restent les 70+ quêtes secondaires, aux tailles diverses, qui donnent toujours lieu à des situations loufoques et improbables, autre marque de fabrique de la saga. Additionnez le tout et vous pouvez ajouter quelques dizaines d’heures à la douzaine requise par la trame principale.

YAKUZA KIWAMI 2
Désolé mais non, y a certaines quêtes annexes que je peux juste pas cautionner !

J’aimerais toutefois m’attarder sur l’activité la plus complexe de Yakuza Kiwami 2 : le Four Shine. Un club d’hôtesses dont Kiryu devient le gérant malgré lui. Un jeu de gestion dans le jeu. Le gameplay s’avère très simple et accessible mais on se prend au jeu et on a une folle envie de surpasser les autres clubs. On peut ainsi recruter des filles, définir le look des plus populaires, faire de la pub, intervenir pour régler des problèmes, encaisser et surtout satisfaire les clients afin d’assurer de grosses entrées d’argent. Bref, de quoi s’occuper encore plus dans ce Yakuza Kiwami 2 excessivement généreux.

YAKUZA KIWAMI 2
Irasshaimaseeeeee !

Double Dragon

Si chaque épisode bénéficie d’une écriture riche et complexe, je reste convaincu que le troisième volet a pris un mauvais tournant. Trop de rebondissements rocambolesques, trop de personnages, trop de trop ! Ça n’a rien enlevé au plaisir de jeu ni à l’intérêt de suivre l’histoire, mais en y réfléchissant, je ne me souviens plus des trames des épisodes 3, 4 et (dans une moindre mesure) 5. Le 1 et 2, en revanche, m’évoquent toujours beaucoup de choses. À commencer par le magnifique duel entre le Dragon de Kojima et le Dragon du Kansai, qui fait grimper l’épique-o-mètre du jeu. Le personnage de Sayama, la policière anti-Yakuza, ajoute également une touche féminine (assez crédible) à une saga qui suinte la testostérone. Mais c’est surtout l’écriture du jeu que j’apprécie, qui reste plus terre à terre (pour un Yakuza s’entend) et dont les pièces du puzzle trouvent habilement leur place à mesure que le scénario se dévoile. Probablement la meilleure trame de la saga.

YAKUZA KIWAMI 2
Dragon Vs Dragon

J'ai aimé

  • Le plus beau Yakuza ever
  • Activités à la pelle !
  • Une histoire prenante et cohérente
  • Magnifiques doublages et jeux d'acteur
  • Des combats nerveux...

J'ai pas aimé

  • ... mais toujours un peu trop fake
  • Toujours pas de localisation française

Résumé des scores

Graphismes/son
Jouabilité
Bande son
Durée de vie
Scénario

Kiryu-sama

Si tous les remakes pouvaient être aussi beaux, fun et riches que ce Yakuza Kiwami 2, les gens passeraient moins de temps à se plaindre sur Twitter. Alors faites-nous plaisir, faites de meilleurs remakes !

Revue de presse

 7/10

Gamekult

 –/20

Gamergen

 18/20

JV.com

 8/10

Gameblog

Meilleur remaster ever

Après deux remakes jouissant d’un travail d’orfèvre, il est temps pour la série de se tourner vers l’avenir. Je vois mal comment un autre remake pourrait surpasser ce Yakuza Kiwami 2 qui frôle la perfection dans sa catégorie. Malgré des combats qui font toujours un peu tache, le jeu retranscrit à merveille tout ce qu’on attend d’un Yakuza, avec une histoire épique, des rebondissements incroyables, des activités à foison (peut-être même trop) et des combats malgré tout brutaux. Que les amateurs de la licence n’hésitent plus. Quant aux néophytes, terminez d’abord les deux épisodes précédents et ensuite foncez !

Plus d’infos sur le site officiel de Yakuza Kiwami 2.

À très bientôt sur Sitegeek,

Musa

testUAMA1_vectorized

Kiryuuuuuuu !


Yakuza kiwami 2 - Edition SteelBook
Développeurs Sega
Editeur Sega 
Date de sortie 28 August 2018
Prix 39,98

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Musa

J'aime tout mais je suis difficile. Voilà qui me résume bien. Littérature, cinéma, jeux vidéo, séries, animés, comics, mangas, jeu de rôle papier, etc. Ce qui compte pour moi, c'est de distinguer ce que j'aime de ce qui est bon ou mauvais. Car non Einstein, tout n'est pas relatif !

Voir aussi

Starlink

Test | Starlink : Battle for Atlas – PS4 – De la SF bien enfantine

Test | Loin d'être un simple copié/collé des jeux vidéo utilisant des jouets, Starlink : Battle for Atlas est une belle introduction à la SF pour enfants.

cthulhu

Test | Call of Cthulhu – PS4 – Sombrez dans la folie !

Test | Call of Cthulhu - PS4 - l'oeuvre de Lovecraft est de nouveau mise sur le devant de la scène mais dans le monde du jeu vidéo !