Si vous êtes à la recherche d’un kit micro-cravate, si possible sans fil, nous avons testé le  Hollyland LARK 150 duo kit HF. Cet ensemble a un prix mais il est surtout plein de promesses et d’ambition. Tient-on là un maitre-achat pour vloggeur nomade ou casanier ?

Contenu et utilité du pack Hollyland LARK 150

Ce pack d’enregistrement audio se combine avec une source vidéo telle qu’une caméra ou un appareil photo REFLEX. Composé d’un Kit HF  (entendez sans fil) avec 2 émetteurs et un récepteur, cette paire Hollyland LARK 150 duo kit HF est proposé pour la modique somme d’environ 250 euros depuis avril 2021. Visant un public de créateurs de contenu audio-visuel, le kit contient donc une station de charge (et de rangement), un récepteur, deux boitiers / micro et deux micros Lavalier sans fil à clipser également. La connectique utile quant à elle se compose d’un câble TRS 3,5mm, 1 câble TRS 3,5 mm vers TRRS,  2 bonnettes anti-vent, 1 câble USB Type-A vers USB Type-C et 1 sac de rangement.

J’ai testé la version DUO du pack, il existe aussi le SOLO Kit et le Single TX. N’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel de Hollyland pour les détails techniques.

lark 150 duo contenu

Le paquet est un condensé de tout ce dont vous aurez besoin.

Comment ça s’installe ce Hollyland LARK 150 ?

Ça s’installe à l’endroit… hum hum

Tout d’abord, le kit se balade dans un écrin aimanté de toute beauté et de tout confort. En effet, le boitier permet de charger les deux émetteurs et le récepteur que vous poserez sur votre caméra. Chaque micro a une autonomie d’environ 5 heures et le boitier recharge le tout en une heure. Le récepteur va tenir 8 heures. J’ai utilisé le kit lors d’un enregistrement en extérieur durant le test. L’enregistrement a duré 4 heures et tout a fonctionné à la perfection. Il est bon de noter que vous pouvez porter le récepteur directement clipsé à votre vêtement ou le relier à un micro-cravate conventionnel, pour un son de meilleure qualité. Les deux micro-cravates sont évidemment fournis dans le pack.

Hollyland Lark 150 boitier

Le boitier multifonction fait tout sauf la vaisselle !

En ce qui concerne l’installation pure et dure, je n’ai jamais rien vu d’aussi simple. Vous sortez le ou les émetteurs micro dont vous avez besoin et le récepteur. Ensuite, les 3 vont automatiquement se connecter entre eux ! Un petit iode indiquera que l’appairage est fonctionnel et c’est parti ! Le récepteur affiche un écran très lisible et vous indique les infos utiles. Ainsi, vous y trouvez l’état de la batterie de chaque élément,  le spectre audio et l’état des connexions entre les éléments. Un réglage de gain indépendant par micro permet d’ajuster le volume de capture selon la voix de chaque sujet enregistré. Une touche mute permet de clouer le bec à l’un des deux intervenants.

Le boitier propose également de choisir entre 3 types d’enregistrement, à savoir le mono, le stéréo ou le safe audio. Le mono génère une seule piste son, regroupant tous les intervenants. Le stéréo fournit deux pistes, pour une gestion individuelle de chaque source. Le safe audio quant à lui génère deux pistes comme pour le mode stéréo, et une piste de sécurité -6db pour un réajustement en cas de son inattendu ou déséquilibré.

lark 150 sur camera

On pose le récepteur sur la caméra, on connecte à la prise line out, et c’est parti !

Sinon, quelles sont les autres solutions pour capturer du son sur ma caméra ?

Pour faire simple, les autres solutions consistent notamment à utiliser un micro-cravate filaire. C’est d’ailleurs ce que j’utilisais avant le Hollyland LARK 150. Le problème du fil est qu’il vous empêche de bouger, puisqu’il est relié à votre caméra. Sinon, vous pouviez enregistrer le son du filaire via votre gsm, puis synchroniser manuellement la piste audio enregistrée au montage avec votre vidéo. C’est évidemment trop fastidieux.

Les deux autres options reposent sur du matériel bien plus onéreux. Soit, vous engagez un ingénieur du son avec équipement pro. Soit, vous optez pour un micro multidirectionnel que vous posez au-dessus de la caméra. L’inconvénient est qu’il enregistrera tout le son ambiant, et non uniquement votre voix. Bref, pour du vlogging, en solo, comme des capsules vidéos YouTube ou pour une interview, la solution d’un produit tel que le Hollyland LARK 150 ou le RODE Wireless GO semble être le meilleur compromis.

lark 150 vs lavalier RODE

J’utilisais jadis un micro Lavalier filaire de chez RODE, couplé à mon smart phone. FINI la préhistoire !

Que dire sur la qualité du son ?

Le rendu sonore est juste excellent. Si vous branchez le micro-cravate filaire à l’émetteur, il sera encore meilleur. Plus pur et davantage centré sur la voix de la source, il se démarque de l’enregistrement direct sur le boitier. Etant donné que le micro se branche à l’émetteur, vous devrez supporter un fil entre le micro-cravate et le récepteur. Le boitier émetteur utilisé seul a l’avantage de n’avoir aucun fil. Il capte un spectre sonore plus large et isolera moins bien la voix visée. Disons que si l’ambiance de l’endroit où vous vous trouvez vous semble intéressante, il fera mieux l’affaire. Sinon, privilégiez le micro Lavalier.

Notez que le fournisseur annonce une capacité du sans fil allant jusqu’à 100 mètres. J’ai essayé à une 20aine de mètres, cela fonctionne parfaitement. Plus loin, cela dépend de votre position et de vos mouvements, mais disons que c’est probablement moins essentiel comme besoin.

Je vous laisse juger de l’enregistrement en extérieur et dans une boutique animée, avec le boitier émetteur uniquement, donc sans le micro Lavalier.

Le point sur l’esthétique du Hollyland LARK 150

L’esthétique compte a priori peu pour ce genre de produit qui est censé se faire aussi petit que possible. Il n’empêche que lorsque vous débarquez en tournage, avec votre matériel, vous aimez probablement laisser une bonne impression à vos partenaires ou aux personnes que vous sollicitez. À cet égard, on a affaire à un des produits les plus classes du marché, dans cette fourchette de prix. La boite, les émetteurs, les éclairages, tous offrent un rendu pro. Je classe cet aspect dans les gros points forts du produit.

lark 150 boitier

Le petit boitier s’ouvre comme une huitre pour révéler ses plus belles perles !

Alors, tient-on un ténor de sa catégorie ?

Pour faire simple, le Hollyland LARK 150 rassemble ce qu’on attend de ce genre de produit : un bon son, du matos confortable, car sans fl, du plug’n play et une autonomie très satisfaisante. Si l’on combine ces atouts à la qualité esthétique et à la conception robuste du produit, on tient clairement un des maîtres achats du secteur. 

N’hésitez pas à partager votre avis sur vos méthodes de capture ou sur le Hollyland LARK 150, je suis curieux de connaitre vos petits secrets !

A très bientôt sur sitegeek,

Vega