Accueil > Technologeek > BionicBird – Se prendre pour un oiseau est désormais accessible
BionicBird

BionicBird – Se prendre pour un oiseau est désormais accessible

Avec l’été qui se profile enfin à l’horizon, cela donne des envies d’air frais et de liberté. Alors pourquoi ne pas saisir l’opportunité de se sentir comme un oiseau ? J’ai eu l’occasion d’essayer pendant plusieurs semaines le BionicBird, un drone d’un genre nouveau. Autant vous dire que j’ai été plus qu’agréablement surpris.

BionicBird – Le design et la technologie au service du rêve humain

Un peu d’histoire tout d’abord. Le BionicBird est un drone à la forme d’un oiseau et qui vole comme tel. Né de plus de 40 ans de travail et d’innovations de la société française XTIM. Pour ceux qui auraient connu, cette société était déjà à l’origine de l’oiseau TIM que l’on propulsait grâce à un élastique. Bionic Bird est son remplaçant, plein de micro technologies, lui permettant de remplacer l’élastique par un moteur et d’être piloté par un smartphone ou une tablette. Il s’agit d’un modèle de 9.2 grammes, avec une portée de 100m et une autonomie de 8-9 minutes.

Pour ceux qui s'en rappellent.
Pour ceux qui s’en rappellent.

Lorsque j’ai reçu mon BionicBird, ce qui m’a frappé immédiatement, c’est son emballage. Classe, épuré et simple, on sent déjà que les moindres détails ont été réfléchis. Lorsqu’on ouvre la boite, c’est pareil. Pas de fioritures, tout est simplement présenté dans un bel emballage en mousse, avec l’oiseau, son œuf, ses ailes de remplacement et une petite brosse pour nettoyer le tout. Une fois sorti de sa boite, l’oiseau se place sur son œuf et on peut dire que ça présente franchement bien, il fallait y penser.

BionicBird - Un design bien réfléchi
BionicBird – Un design bien réfléchi

Rêve que tu as des ailes,… 

Ce dernier n’est pas que décoratif mais servira de point de charge à votre oiseau grâce à la connexion aimantée entre les deux. Il est possible de recharger votre oiseau en 12 minutes. L’œuf vous servira de powerbank donc vous ne devrez pas systématiquement le brancher sur un port USB.

Une boite épurée, juste ce qu'il faut
Une boite épurée, juste ce qu’il faut

Un moment de poésie parmi les oiseaux

Le moment du test est venu. Tout d’abord, il faut installer une app (The Flying App) afin de pouvoir reconnaître l’oiseau en Bluetooth. Une fois cette étape franchie, on allume l’oiseau grâce à un tout petit interrupteur situé sur le dessus et de suite l’app reconnait notre BionicBird. A partir de là, on pourra régler l’oiseau en mode facile ou expert, régler les angles de vol, mais aussi accéder au manuel, à des tutoriels ou encore renommer son oiseau. Quand je vous dis que tout a été réfléchi.

Une app simple, efficace et complete
Une app simple, efficace et complete

Voici venu le temps du premier vol, en intérieur, pour être sûr que notre piaf ne s’en aille pas vers d’autres cieux. Autant vous le dire tout de suite, je savais que ça n’allait pas être super simple mais là franchement, j’ai cru que quelque chose était cassé. Jusqu’à ce que je regarde un petit tutoriel qui me suggérait d’utiliser des petits autocollants afin de rééquilibrer les ailes. Un peu comme on fait sur les roues d’une voiture pour l’équilibrage. Une fois cette petite étape franchie, je relance mon oiseau et là, c’est magique. Il se met à voler comme un vrai (je peux vous dire que mes chats n’y voyaient que du feu) mais bien sûr, il a fini dans le mur nettement plus souvent qu’un vrai.

Une prise en mains pas toujours évidente

La prise en mains est un peu plus complexe qu’avec un drone normal car il faut appréhender la façon de voler du BionicBird. Mais lorsqu’on a compris, on prend vraiment du plaisir à le voir voler dans tous les sens. Je trouve impressionnant de se dire qu’un oiseau de 9 grammes, 33 cm de large et 17 de long est capable d’embarquer autant de technologie, de voler si loin, si longtemps et en plus, de nous donner autant de plaisir. Voir voler le BionicBird est poétique pour moi, c’est un instant magique. On oublie tout car le vol est vraiment proche de celui de l’oiseau et pas de celui d’un drone classique.

Abordons rapidement le test en extérieur aussi car pour se prendre pour un oiseau, il faut pouvoir affronter les éléments. Même si mon test fut relativement rapide, je peux vous dire certaines choses. La première c’est de s’assurer qu’il n’y ait pas trop de vent. Vous pouvez l’imaginer, une petite bête de 9 grammes face à des bourrasques, ne pèsera pas bien lourd. La deuxième sera de faire attention à ne pas perdre le contrôle du coucou. En effet, celui-ci peut rapidement s’éloigner ou aller se coincer dans un arbre. Cela a bien failli m’arriver et il devient alors très difficile de le sortir de là.

Un condensé de micro technologies, le tout dans 9 grammes
Un condensé de micro technologies, le tout dans 9 grammes

Conclusion

C’est magique, j’adore, franchement. Lorsque j’avais découvert ce produit par hasard sur le web, je m’étais dit que ça devait être encore un gadget que l’on abandonne après 10 minutes et pas au point. Je me suis trompé. Le BionicBird est un petit bijou de technologie, fruit du travail et de l’amour de son architecte. On regrettera que certains matériaux aient l’air un peu fragiles et on espère que ceux-ci tiennent la durée. Disponible au prix de 107,5 euros sur le site officiel de la marque, je vous recommande ce beau gadget. Que ce soit pour vous ou pour offrir! N’hésitez pas à venir partager votre expérience.

A bientôt sur Sitegeek.

Arnaud

Note Globale

Performance
Fabrication
Fun

Libre

Un drone d'un nouveau genre qui vous donnera envie de vous évader et de voler tel un oiseau

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Test | Prizm – Le lecteur de WebRadio qui est un peu en retard ?

Test | Prizm - Au vu du talent des créateurs j'aurais tellement aimé adoré cet objet mais au final en pratique il s'avère plutôt dépassé

Test | devolo détecteur d’eau – Adieu le stress de l’inondation

Test | devolo dLAN 1200+ WiFi Starter Kit - Ce kit est vraiment la voiture de luxe du CPL/WiFi, dans tout les sens du terme !

5 commentaires

  1. bah le prix part, la qualité reste, et franchement, ça m’emballe bien ce truc, y’a une caméra intégrée ??

  2. Mais dites moi, ma bonne dame, ça nous change des simulateurs de pigeons sur Iphone, là ^^

  3. Bionic Bird

    Jolie conclusion merci !!! Suivez-moi jusque d’autres cieux… A bientôt !

  4. ça fait vachement envie ton truc là. Je suis surpris car comme ça et vu le prix, ça n’avait pas l’air grandiose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.