Des canards qui s’envolent, un chien qui flaire et PAN ! un coup de feu retentit ! C’est certain, vous êtes occupés à chasser la volaille pour préparer un délicieux magret sauce 8-bits. Vous jouez à Duck Hunt !

Ne manquez pas ma version vidéo test de Duck Hunt.

Duck Hunt – La révolution avant Super Mario Bros

Duck Hunt est donc un jeu de tir, se jouant principalement au pistolet, sur un écran cathodique via la console 8-bits de Nintendo, la NES. Il fait partie des premiers Blockbusters de la NES. Sorti sur la version nippone de la console en avril 1984, il a eu initialement droit à un pistolet copie conforme d’une arme à feu. Ce pistolet n’est compatible qu’avec la console japonaise. D’ailleurs, le pack vendu à l’époque au Japon n’a rien à voir avec celui que les Américains allaient recevoir en octobre 1985.

Duck hunt ecran cathodique

Les écrans cathodiques sont indispensables pour la chasse !

Le pistolet japonais étant considéré comme trop ressemblant à une arme à feu authentique, il a été remplacé par le zapper gris et son look de gadget futuriste. Sa forme s’inspire d’ailleurs des standards de la science-fiction de l’époque tels que Star Trek ou Star Wars. En 1987, c’est enfin en Europe que Duck Hunt est distribué, avec une 3e mouture du pistolet qui cette fois sera garni de rouge, pour insister encore davantage sur son aspect jouet. Le gris sera d’ailleurs également distribué en Europe.

La concurrence sur NES ou les autres machines à l’époque est si basique, que Duck Hunt dévore tout sur son passage. Le titre parvient à proposer une expérience digne de l’arcade avec l’utilisation du pistolet dans son salon. De plus, les graphismes colorés font mouche également et parviennent à épater la galerie. Duck Hunt est sorti bien avant Super Mario Bros, qui ne verra le jour au Japon qu’en 1986. Les deux hits seront même proposés sur une seule cartouche, vendue en lot dans le pack zapper. Bref, Duck Hunt, ce sont 28 millions d’exemplaires vendus sur la 8-bits de Nintendo, ce qui en fait le deuxième jeu le plus vendu sur cette machine.

duck hunt menu modes de jeu

3 modes de jeu sont disponibles dès l’entame…

Un Gameplay inspiré de l’arcade et plus encore…

Le gameplay de Duck Hunt est simple. Il suffit de tuer les canards qui s’envolent. Trois modes de jeu sont envisageables. Le premier vous propose de tuer des séries de 10 canards surgissant un par un. pour le gag, un deuxième joueur peut prendre le contrôle du canard à la manette et tenter d’échapper aux tirs du premier joueur. Le second est identique mais les canards sortent des buissons par deux. Enfin, le troisième vous oppose à des pigeons d’argile. Le but est de tuer 10 cibles dans chaque stage, en un maximum de 3 essais par canards. La difficulté augmente au fur et à mesure des stages.

Le gameplay simple et addictif est autant lié à la révolution du pistolet à la maison, qu’à la simplicité du titre. L’aspect chasse au canard virtuelle, associée à l’esprit cartoon et humoristique du titre fonctionnaient à merveille à l’époque. Certes, le tout est terriblement répétitif et risque de lasser très vite aujourd’hui. Mais en 1985, c’était du triple AAA de chez triple AAA ! De plus, les seules machines qui proposaient ce genre de gameplay étaient les bornes d’arcade. Forcément, l’arcade à la maison, c’était le graal absolu.

D’ailleurs, le jeu a été porté sur système arcade Nintendo Vs System (ndlr : le système arcade sur lequel étaient portés les titres NES) avecVs. Duck Hunten avril 1984. Le titre est globalement similaire, mais il permet de jouer à deux joueurs, chacun avec un gun cette fois. De plus, il est ici possible de tirer sur le chien dans les stages bonus ! Quelle joie !

duck hunt chien

Le célèbre chien, à l’origine de bien de crises de nerfs !

Duck Hunt : La simplicité qui vise en plein dans le mille

Le succès de Duck Hunt est également lié à son esthétique. Pourtant, très rudimentaires, l’univers et le chara-design du titre relèvent du génie. En quelques pixels, le directeur et designer du soft, qui n’est autre que Shigeru Miyamoto, le papa de Mario Bros et Zelda, est parvenu à poser les bases. Les quelques battements d’ailes des canards, leur attitude lorsqu’ils sont touchés, et les attitudes du chien font toute l’esthétique du jeu. Le reste, n’est que détail et habillage contextuel de bas étages. Et pourtant, la recette fonctionne à merveille.

duck hunt animation

L’animation a beau être simplissime, elle fait mouche !

En fait, quand on observe le résultat presque 40 ans plus tard, on se rend compte que l’esthétique globale est si basique, qu’elle n’a presque pas vieilli. L’aspect cartoon très coloré de l’ensemble suffit à justifier l’immersion. L’aspect chasse au canard tourne à la rigolade et le fait d’utiliser une arme pour y participer devient à ce point secondaire qu’on en oublie la révolution qu’elle représentait à l’époque.

Bref, c’est définitivement dans la simplicité que ce Duck Hunt a trouvé ses lettres de noblesses et son charme éternel.

Aujourd’hui, chasser le canard ça se mérite !

Pour les francs-tireurs qui voudraient se la jouer Nicky Larson au pays des canards, sachez que les pistolets zapper, qu’ils soient Jap, US ou européen, ne sont pas compatibles avec les écrans modernes. Ni avec aucun autre écran que les bonnes vieilles télés cathodiques d’ailleurs. Donc il faudra une bonne paire de bras pour redescendre la téloche de mamy du grenier.

zapper nes

L’arsenal du bon chasseur sur Nintendo 8-bits !

Vous pouvez incarner le duo du chien et du canard de Duck Hunt dans Super Smash Bros. sur WiiU et sur 3DS. Toutefois, ce sont des personnages secrets, il vous faudra donc jouer 110 combats et avoir un K.O. en Smash cruel, sur WiiU. Pour la version 3DS, vous devrez prendre part à 110 combats et finir le mode classique avec 8 personnages minimum ! C’est bien ce que je disais, pour tâter du canard Nintendo, il faut se retrousser les manches !

C’est la Chasse des Canards !

Alors que le jeu vidéo sortait à peine du crash de 1983, Duck Hunt est arrivé avec ses gros sabots. L’Amérique était toujours sous le choc du Vietnam. Plus puritain que jamais face à l’utilisation des armes à feu, le public a tout de même tourné le regard pour se laisser émerveiller par la magie de Nintendo et son jeu de canards tout en rigolade. Aujourd’hui, ce petit bijou n’a pas encore trouvé son équivalent puisque jamais plus les armes à feu, n’ont rimé avec détente comme avec ce Duck Hunt. Alors, s’il vous reste quelques balles, ne vous en privez pas et partez à la chasse aux canards, ça vaut le coin coin !

À très bientôt sur sitegeek,

Vega