Sorare est un jeu de fantasy football créée en 2019 par deux Français, Nicolas Julia et Adrien Montfort. Cette start-up a fait l’actualité en septembre dernier grâce au tour de force qu’elle a réussi, à savoir la plus grosse levée de fonds de toute l’histoire de la French Tech.

Grâce aux 580 millions d’euros, l’entreprise est rentrée dans le club sélect des licornes françaises et est même venue se loger à la première place, loin derrière ses autres concurrents.

Aujourd’hui, nous nous intéressons à ce phénomène et tout particulièrement aux dernières infos sur la réglementation du jeu Sorare.

S’inscrire et obtenir une carte Limited gratuitement

Qu’est-ce que Sorare ?

Le succès story de Sorare tient en quatre éléments : des images « Panini » à collectionner, un jeu ludique similaire à Hattrick ou Trophy Manager, des NFT et des cryptomonnaies. Concrètement, vous allez acheter des cartes de véritables joueurs de football afin de former la meilleure équipe.

Ces cartes uniques sont des NFT, ou jetons non fongibles protégés par la blockchain, et sont achetés grâce à une cryptomonnaie, l’Ethereum ou ETH, et peuvent ensuite entre collectionnés ou vendus et revendus à plusieurs reprises dans un but spéculatif.

C’est donc l’occasion non seulement d’acheter la carte de votre joueur préféré, mais également de gagner de l’argent grâce à la variation du cours de l’ETH et grâce à la valeur intrinsèque des cartes elles-mêmes qui évoluent en fonction des performances des joueurs.

Pourquoi Sorare pose-t-il problème ?

En France, Sorare n’est pas interdit. Au contraire, de nombreux articles fleurissent dans plusieurs médias français et chantent les louanges de cette entreprise française en raison de sa réussite et de l’originalité du produit.

Néanmoins, cela n’est pas le cas de quelques pays européens comme le Royaume-Uni et la Suisse qui émettent quelques réserves. En octobre dernier, à l’occasion d’un communiqué de presse, la Commission en charge de la réglementation relative aux jeux de hasard ou tout autre jeu d’argent a déclaré que l’activité proposée par Sorare était illégale, car l’entreprise n’a pas obtenu un agrément officiel pour opérer sur le territoire. En effet, au regard de la loi, Sorare peut être considéré comme un jeu d’argent de hasard, ce qui implique dans ce cas l’obtention d’une licence d’exploitation pour opérer sur le sol britannique.

Cela a pour but premier de protéger les publics fragiles qui pourraient devenir rapidement accros à un jeu d’argent dissimulé, à la fièvre du collectionneur-acheteur ou encore à la fièvre du trading des crypto-monnaies.

Flags in front of the European Parliament, Flags in front of the European Parliament, Strasbourg, Alsace, France. Tilt shift lens used to accent the flags s and sublime toned filter applied for more natural effect

De son côté, la Suisse, plutôt « crypto-friendly », a tout simplement bloqué l’accès au site Sorare en octobre dernier. La Gespa (Autorité intercantonale de surveillance des jeux d’argent) a appliqué strictement la loi fédérale sur les jeux d’argent et a interdit l’accès à Sorare dans la mesure où celui-ci, domicilié à l’étranger, échappe à la surveillance des autorités suisses et passe outre au droit suisse.

Comment jouer à Sorare en Suisse?

La seule solution, si vous souhaitez continuer à jouer depuis la Suisse, est donc d’utiliser un VPN (réseau privé virtuel) et ainsi changer votre adresse IP.

Cette solution permet non seulement de devenir anonyme lors de la navigation sur Internet, mais surtout de lever les restrictions géographiques du site.

Cette problématique directement liée aux jeux d’argent n’est pas sans rappeler la question de la légalité de l’achat, de la vente ou de toute transaction de cryptomonnaie dans certains pays.

En effet, plusieurs pays ont interdit le commerce et l’utilisation des cryptomonnaies, tout particulièrement l’ETH, et cela, pour plusieurs raisons : leur nature décentralisée, l’incompatibilité et la menace vis-à-vis des systèmes monétaires actuels, leur volatilité ou encore leur utilisation présumée pour faciliter des activités illégales (évasion fiscale, financement du terrorisme, blanchiment d’argent, etc.).

Parmi la liste des pays où l’ETH est tout simplement interdit, on retrouve le Bangladesh (où une peine de prison de 12 ans peut être prononcée), Le Pakistan, l’Ouzbékistan, l’Algérie, le Qatar, le Maroc, la Bolivie, le Burundi, l’Arabie Saoudite, le Vanuatu, le Vietnam et bien d’autres.

S’inscrire et obtenir une carte Limited gratuitement

Et vous, vous jouez à Sorare?

Dites-nous tout dans les commentaires.

Gwen