C’était certainement l’une de mes plus grandes attentes pour cette Gamescom 2018. C’est bien simple, c’est le seul jeu pour lequel j’avais expressément pris un rendez-vous presse. Ce jeu, c’est V-Rally 4. Petite piqure de rappel si nécessaire. V-Rally c’était tout simplement l’un des meilleurs jeux de rally arcade sorti sur PS1 en 1997. Jeu qui prônait la vitesse et les sensations plus que la simulation pure et dure comme l’a fait Colin McRae un peu plus tard.

V-Rally c’est également le premier jeu sur lequel j’ai remporté un tournoi, c’est vous dire mon attachement à la série.

J’avais donc rendez-vous avec Big Ben afin d’avoir un aperçu du jeu qui sort le 6 septembre. Je vous avoue que j’avais également quelques craintes car le jeu est développé par Kylotonn. Ceux-ci se retrouvent derrière le célèbre (mais trop seul) WRC dont les dernières sorties ne nous avaient pas impressionné outre mesure, tout en étant plus que correct.

Après quelques explications, je me lance dans ma première épreuve de rally cross. C’est donc la première surprise. Là ou V-Rally était purement rallye à l’époque, V-Rally 4 s’annonce pluridisciplinaire avec rallye, rallye cross, gymkhana, buggy et hillclimb. Une plus grande diversité donc, compréhensible vu l’équipe aux commandes car il fallait se démarquer de la série WRC.

Au final, je suis agréablement surpris par ce V-Rally 4 même s’il faudra plus de temps afin de voir l’entièreté du gameplay. Celui-ci se distance de la série originale par son approche simulation beaucoup plus précise. On a directement de bonnes sensations manette en main, le jeu a l’air graphiquement agréable sans créer la stupéfaction et le contenu s’annonce relativement conséquent avec 5 types d’épreuves, 50 voitures disponibles et 16 environnements différents.

Lire aussi :
Preview | Naruto to Boruto : Shinobi Striker - Va falloir s'entraîner !

Rendez-vous le 6 septembre donc pour on l’espère une vraie belle surprise.