Mon coup de coeur de cette Gamescom. Et si le report fraîchement annoncé du jeu à l’été prochain peut l’améliorer, que Experiment 101 prenne son temps ! Je ne sais même pas comment décrire Biomutant. C’est un savoureux mélange de A-RPG et de beat’em all, qui fait la part belle à l’exploration. On y incarne une sorte de raton-laveur mutant qu’on peut customiser d’emblée. Sa taille, la couleur et la texture de sa fourrure, son sexe, ses aptitudes, ses techniques, etc. sont autant d’éléments à personnaliser via un système extrêmement simple qu’on maîtrise à l’aide du stick analogique.

Gamescom

Une fois son mutant créé, on alterne entre les armes à feu et les arts martiaux pour affronter les ennemis. Contrairement à beaucoup de jeux qui accusent un déséquilibre entre les deux gameplays, Biomutant brille tant lors des gunfights qu’en mêlée. Les développeurs ont manifestement pensé leur titre en vue de procurer du fun, du fun et encore du fun. Il en émane également une sensation de liberté, due à l’agilité de notre raton-mutant qui peut sprinter à quatre pattes ou encore sauter par-dessus ses ennemis.

En même pas vingt minutes, le gameplay n’a cessé de s’enrichir. J’ai ainsi déniché un gantelet-propulseur permettent de défoncer des portes blindées. Une bulle visqueuse m’en suite permis de faire du zorbing avec les ennemis ou de franchir un fossé. Enfin, j’ai piloté un exosquelette pour planer ou aspirer une sorte de pétrole qui me bloquait la route, avant de projeter des missiles sur un gros monstre plus poilu encore que mon héros improbable. Et le plus grisant dans tout ça, c’est qu’on sent parfaitement qu’on n’a fait qu’effleurer toutes les possibilités du jeu.

Lire aussi :
Prochaines sorties PS4 - Novembre 2020

Gamescom

Bref, le gameplay intuitif à souhait de Biomutant rend l’exploration et la progression naturelles, ce qui a de quoi surprendre pour un titre qui laisse le joueur livré à lui-même. Enfin, pas totalement. Notre héros touffu est accompagné d’une voix désincarnée qui sert de narrateur. Un choix surprenant, qui peut même paraître invasif à la longue, mais qui donne pourtant un cachet humoristique à Biomutant. La voix peut également donner quelques conseils afin de progresser sans frustration. D’après ce que j’ai pu voir, le héros rencontrera de nombreux personnages sur sa route qui lui permettront d’avancer et de débloquer de nouvelles techniques. Vous l’aurez compris, Biomutant constitue une promesse ludique alléchante. Un jeu que j’invite à suivre de très près.

Musa