Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Avis – Shiny – Gamescom 2016

Avis – Shiny – Gamescom 2016

L‘univers du jeu indépendant n’était pas en reste pour cette Gamescom 2016. Nous avons pu approcher une version complète et quasi définitive de Shiny, jeu produit par 7 Brésiliens de chez Garage 227. L’un des développeurs du jeu était avec nous et il faut avouer que même si le jeu ne vaut pas un Abe’s Odyssey il a le mérite de montrer un talent plus que présent de ses créateurs.

Shiny avec l'un des developpeurs.
Shiny avec l’un des developpeurs.

Le jeu se veut assez sympa à jouer, vous êtes un petit robot abandonné des humains sur une planète où il vous faudra tenter de sauver vos amis. Non, non ce n’est pas Wall-E mais bien Shiny. Le gameplay est plutôt dynamique et malgré le fait que je trouve le perso un peu trop “léger” à mon goût cela n’enlève rien au plaisir de jeu.

07fcd1_ac54a183481541a0a11fc4faa2d1687d

Trailer du jeu

En Bref

Certes on voit assez vite que le jeu est une petite production, de par l’absence de certains mouvements du perso mais pour moins de 20€ je pense malgré tout que le jeu pourrait bien plaire aux plus jeunes, malheureusement il se pourrait que cela ne plaise qu’à eux en fait. À voir lors du futur test.

A bientôt sur Sitegeek.fr

Frédéric Perez

Les jeux du dossier Gamescom 2016

 

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

donkey kong country tropical freeze

Test | Donkey Kong Country Tropical Freeze – Simplement indispensable

Test | Donkey Kong Country Tropical Freeze - Nintendo Switch - Un portage parfaitement réalisé et indispensable pour les fans du genre

Ghost of a Tale

Test | Ghost of a Tale – PC – Une souris et ça démarre

Test | Parfois, pour accomplir de grandes choses, il suffit simplement d'une sacrée dose de détermination. C'est le cas de Tilo, la souris à l'affiche de Ghost of a Tale, mais aussi de son développeur qui a conçu le jeu quasi seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *