Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Avis – Little Nightmares – Gamescom 2016

Avis – Little Nightmares – Gamescom 2016

Clairement notre coup de coeur de cette année 2016, Little Nightmares nous a surpris au tournant, au propre comme au figuré. Car il se trouve qu’avant la Gamescom 2016, ni Arnaud ni moi-même n’avions entendu parler de ce bijou. Dans le style d’un Limbo ou Inside, Litlle Nightmares vous plonge dans la peau d’un petit personnage qui semble perdu au beau milieu de cauchemars. J’ai vraiment du m’obliger à m’arrêter de jouer sans quoi je serais bien resté à ce stand durant des heures !

 

IMG_6598

À la différence des Inside et autres, Little Nightmares vous propose ici des tableaux où vous pourrez vous déplacer tant de gauche à droite que de l’avant vers l’arrière. Ce qui ouvre la porte à d’éventuels casse-tête plus compliqués encore. À peine arrivé au deuxième tableau qui mettait en scène un cuistot assez étrange déjà j’étais mal à l’aise et stressé. Pari réussi donc.

Trailer du jeu

En Bref

Ce qui va être le plus dur je pense pour Little Nightmares c’est d’attendre encore jusqu’à mars 2017 pour pouvoir y jouer. Surtout que la démo ici est très prometteuse. Encore un jeu qui m’empêchera de décrocher de mon écran durant plusieurs heures !

A bientôt sur Sitegeek.fr

Frédéric Perez

Les jeux du dossier Gamescom 2016

 

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

Ghost of a Tale

Test | Ghost of a Tale – PC – Une souris et ça démarre

Test | Parfois, pour accomplir de grandes choses, il suffit simplement d'une sacrée dose de détermination. C'est le cas de Tilo, la souris à l'affiche de Ghost of a Tale, mais aussi de son développeur qui a conçu le jeu quasi seul.

Yakuza 6

Test | Yakuza 6 – PS4 – Comment tirer sa révérence avec classe

Test | 13 ans après ses premières aventures, Kazuma Kiryu tire sa révérence de la plus magistrale des façons dans un Yakuza 6 au sommet de son art. Merci à lui.

Un commentaire

  1. ça a l’air sympa ce titre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *